Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • La belle et son fantôme 
    Bernard Hecht - 1962
    Achetez "La belle et son fantôme" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter

    Commentaire
    Partager sur Facebook :
    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo



    Distribution :


     Philippe Ogouz dans La belle et son fantôme
     
     
    Philippe Ogouz 


     Anne Tonietti dans La belle et son fantôme
     
     
    Anne Tonietti 


     Jean-Marc Tennberg dans La belle et son fantôme
     
     
    Jean-Marc Tennberg 


     Harry-Max dans La belle et son fantôme
     
     
    Harry-Max 


     Jacques Monod dans La belle et son fantôme
     
     
    Jacques Monod 


     Jean-Paul Moulinot dans La belle et son fantôme
     
     
    Jean-Paul Moulinot 


     Henri Lambert dans La belle et son fantôme
     
     
    Henri Lambert 


     Madeleine Damien dans La belle et son fantôme
     
     
    Madeleine Damien 


     Raymond Jourdan dans La belle et son fantôme
     
     
    Raymond Jourdan 


     Bernard Woringer dans La belle et son fantôme
     
     
    Bernard Woringer 


     Jean-Pierre Kérien dans La belle et son fantôme
     
     
    Jean-Pierre Kérien 


     Georges Adet dans La belle et son fantôme
     
     
    Georges Adet 


     Charles Lavialle dans La belle et son fantôme
     
     
    Charles Lavialle 


     Annick Allières dans La belle et son fantôme
     
     
    Annick Allières 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    Anne Tonietti Anne Tonietti

    La belle et son fantome La belle et son fantome

    La belle et son fantome La belle et son fantome

    Anne Tonietti Anne Tonietti

    Anne Tonietti Philippe Ogouz Anne Tonietti Philippe Ogouz

    Anne Tonietti Anne Tonietti

    Bernard Woringer Anne Tonietti Bernard Woringer Anne Tonietti

    Charles Lavialle Philippe Ogouz Charles Lavialle Philippe Ogouz

    Inconnu 1 Inconnu 1

    Inconnu 2 Inconnu 2

    Inconnu 3 Inconnu 3

    Inconnu 4 Inconnu 4

    Inconnu 5 Inconnu 5

    Inconnu 6 Inconnu 6

    Inconnue 1 Inconnue 1

    Jean Marc Tennberg Anne Tonietti Jean Marc Tennberg Anne Tonietti

    Jean Paul Moulinot Josette Vardier Jean Paul Moulinot Josette Vardier

    Josette Vardier Josette Vardier

    Josette Vardier Philippe Ogouz Josette Vardier Philippe Ogouz

    Josette Vardier Josette Vardier

    La Belle et son fantome La Belle et son fantome

    La Belle et son fantome La Belle et son fantome

    La Belle et son fantome La Belle et son fantome

    La Belle et son fantome La Belle et son fantome

    La Belle et son fantome La Belle et son fantome

    Madeleine Damien Josette Vardier Madeleine Damien Josette Vardier

    Philippe Ogouz Annick Allieres Philippe Ogouz Annick Allieres

    Philippe Ogouz Georges Adet Philippe Ogouz Georges Adet

    Philippe Ogouz Jacques Monod Philippe Ogouz Jacques Monod


    Document sans nom
    Philippe Ogouz  (Charles-Auguste Beauvallet) Anne Tonietti  (Barbara) Jean-Marc Tennberg  (Henri Poinsot) Harry-Max  (Maître Aucouturier) Jacques Monod  (Deodat Price) Jean-Paul Moulinot  (Walter de Lestrange) Henri Lambert  (Gustave) Josette Vardier  (Minna de Lestrange) Madeleine Damien  (Gabrielle) Raymond Jourdan  (René Falempin) Bernard Woringer  (Mamoulian) Jean-Pierre Kérien  (Le directeur de l'hôtel) Georges Adet  (L'artificier) Jacques Goldy  (Le planton de gendarmerie) Charles Lavialle  (Don Carlos) Annick Allières  (Léone)  
    Document sans nom
    Résumé général: Mamoulian, ayant démoli le vélo de Charles-Auguste Beauvallet, en prenant un virage trop au large, se décide à le prendre dans sa voiture. Cela va ainsi entraîner le jeune homme dans une aventure incroyable. Devant se rendre à Alègre pour devenir Clerc de notaire, Charles-Auguste accompagne donc Mamoulian dans son périple qui l'amène dans les casinos. Ayant beaucoup perdu et voulant se refaire, il prête sa décapotable au jeune homme afin de rejoindre la ville d'Allègre dans les temps. Celui-ci se retrouve bientôt accompagné par Barbara, une amie de Mamoulian. Une panne provoquée fait arriver le couple dans un étrange château où sévit un fantôme. La nuit est tumultueuse et au petit matin la jeune fille a disparu...

    1er épisode, Le Prince de Comagène : Feuilleton à suspense en 13 épisodes, sur lequel se greffe un élément fantastique : les apparitions au château de Lestrange. Le décor naturel (la campagne, le château, la petite ville d'Allègre) joue un grand rôle, en conditionnant l'atmosphère. Les évènements y prennent une couleur poétique ou fantastique. Il sert aussi de révélateur. L'étude quasi-balzacienne du notaire Aucouturier ne peut exister que dans ce genre de province, le bal du lundi soir, observé comme dans un reportage, reflète les moeurs d'une petite société fermée. - Charles Auguste Bauvallet vient de terminer à Paris ses études de droit. Il traverse le centre de la France sur un vélomoteur pour se rendre à Allègre (Haute Loire). Au cours de ce voyage il fait par hasard la connaissance d'un prince moderne Orestias Mamoulian, qui va de ville d'eaux en station balnéaire, à la recherche d'un casino pour y tenter sa chance. - Entre deux parties de boules, il se prépare quelque chose, une machination subtile, dont Charles Auguste Bauvallet est la victime désignée. - Et déjà à la fin de ce premier épisode, le piège se referme sur Bauvallet : il accepte comme compagne de voyage Barbara, une charmante jeune fille brune dont on entendra beaucoup parler au cours de cette histoire et dont il est déjà possible de conclure qu'elle joue un double jeu et que c'est elle qui l'a mené dans le piège où devait tomber Mamoulian, le prince de Comagène.

    2éme épisode, Le château de Lestrange : Après avoir perdu beaucoup d'argent au casino, le prince de Comagène veut continuer à jouer pour se refaire. Il confie sa voiture à Charles Auguste Bauvallet pour lui permettre de poursuivre son voyage vers la Haute-Loire. Barbara prétend qu'elle a manqué son train et Bauvallet l'invite à monter dans la voiture du prince. Ce hasard ne surprend que le naïf Charles-Auguste. Barbara, elle aussi doit se rendre à Allègre. Où parviendront-ils à la fin de leur voyage ?

    3ème épisode, La Nuit du fantôme: Barbara entraîne Charles Auguste sur des routes désertes et bien sûr la voiture tombe en panne. Comme par hasard, le château de Lestrange n'est pas loin. Mme de Lestrange est une grande dame qui sait accueillir les voyageurs en difficulté. Monsieur de Lestrange est courtois : il propose à Barbara et à Charles-Auguste l'hospitalité pour la nuit. - Charles Auguste et Barbara s'installent aux bougies. Barbara avoue qu'elle a peur, Charles Auguste inspecte la chambre... - Charles Auguste rejoint sa chambre et s'installe à son tour. Nombreux bruits mystérieux... - On frappe... C'est Barbara qui "vient lui montrer son déshabillé", elle s'enfuit... encore les bruits mystérieux... - Une vitre de la chambre de Charles Auguste tombe... reprise des coups mystérieux... il s'éveille... il allume la bougie, les bruits s'éloignent mais la chambre s'illumine... deux pieds nus dépassent de la tapisserie et se retirent doucement - Charles Auguste s'empare d'un chenet et découvre un escalier masqué par la tapisserie mais un cri de Barbara dans le couloir le fait revenir sur ses pas... Tous deux reviennent dans la chambre... une autre vitre se brise... un fauteuil roulant se met en marche tout seul devant eux... dans l'escalier le vent souffle leur bougie... bruit de sonnailles... Un vase de fleurs vient s'écraser près d'eux... Par une des fenêtres de l'étage, ils aperçoivent une silhouette de moine, elle descend l'escalier vers eux..; elle est vide de corps visible et s'enfonce dans un escalier... Charles Auguste veut le poursuivre, Barbara tente de l'en empêcher... Une main armée d'un revolver sort d'une fenêtre puis se retire et Barbara hurle... Elle envoie Charles Auguste lui chercher son tonique cardiaque... - Pendant ce temps, "Freddy" arrive, la gifle et lui reproche de s'être trompée... Il arrête le magnétophone générateur des bruits entendus. Lorsque Charles Auguste revient, la cave est vide, il la cherche en vain. - Charles Auguste a une entrevue avec le châtelain... il veut prévenir la police de la disparition de Barbara... mais la châtelaine lui révèle qu'elle a vu Barbara partir le matin même avec la voiture de Charles-Auguste...

    4ème épisode, La Fiancée du premier clerc : Mr et Mme de Lestrange, propriétaires d'un château seigneurial, accueillent volontiers les voyageurs égarés, lorsqu'il s'en présente à la tombée de la nuit. Pourtant la vieille demeure n'est guère recommandable, et les phénomènes de hantise qui troublent la paix des dormeurs sont peut-être trop nombreux et trop bruyants pour être tout à fait surnaturels. Il y a supercherie et sans doute machination. Mais dans quel but ? Charles Auguste, notre héros, ne comprend pas. La seule chose dont il peut faire la douloureuse et surprenante constatation, c'est que la jeune Barbara a bel et bien disparu dans les caves du château. C'est pour lui une situation fort pénible, car il est amoureux de Barbara. Il l'avait rencontrée un peu par hasard : comme lui, elle allait à Alègre et ils avaient décidé de faire route ensemble. Mais qui est Barbara ? Charles Auguste est sans doute bien naïf d'avoir accordé sa confiance et sa tendresse à cette fort charmante jeune fille. Car nous avons vu Barbara téléphoner trop souvent à Déodat Price, personnage qui semble peu recommandable, nous l'avons surprise dans les bras d'Orostias Mamoulian, jeune prince qui n'est sans doute qu'un vulgaire escroc, et nous n'ignorons pas non plus que cette nuit-là il y a eu tentative de meutre au château de Lestrange. Charles Auguste doit commencer un stage comme second clerc chez maître Aucouturier, notaire à Allègre. Il doit se présenter à l'Etude dès l'ouverture des bureaux, mais il est bien décidé à aller conter sa mésaventure de la nuit à la police. D'autre part, tout ne va pas pour le mieux pour le ménage de Lestrange. Ils sont inquiets. Madame de Lestrange veut intervenir et quand Madame de Lestrange commande, le châtelain n'a plus qu'à baisser la tête. Mme de Lestrange est médium à incarnation. De toutes façons, voilà une femme redoutable...

    5ème épisode, Barbara morte ou vivante : Bauvallet fait ses débuts à l'étude. Maître Aucouturier confie à Henri Poinsot, son principal, le soin d'initier Bauvallet aux délicates fonctions de clerc de notaire. Nouvelle surprise, Poinsot prétend qu'il est fiancé à Barbara. Il conduit Bauvallet au dancing où Barbara doit venir les rejoindre. Mais barbara n'est pas au rendez-vous. Bauvallet ne s'en étonne pas, il n'a jamais cru aux prétendues fiançailles de Poinsot et redoute pour Barbara un destin tragique.

    6ème épisode, a Nuit de Gustave : Si Poinsot ment, c'est sans doute dans une intention. Peut-être cherche-t-il à rassurer Bauvallet sur le sort de barbara, car la disparition de la jeune fille reste pour Bauvallet une cruelle énigme. Il n'est pas loin de penser que Barbara est morte mystérieusement et une inscription découverte sur le mur d'un couloir du château lui semble un fâcheux présage. Mais on constate de si troublantes manifestations à Lestrange, qu'il ne faut plus s'étonner de rien. Le châtelain, lui, a l'habitude des fantômes. Bauvallet est bien convaincu que l'explication de toutes choses se trouve à Lestrange. Une nuit, il retourne au château et, là, au détour d'un corridor, il surprend un personnage équivoque : Gustave.

    7ème épisode, Rencontre avec l'homme aquarium : A l'étude de Maître Aucouturier, Henri Poinsot, le principal, reçoit René Falempin, l'officier de gendarmerie et lui affirme que Bauvallet est étranger à la disparition de Mamoulian. Bauvallet accompagne le notaire dans les visites qu'il rend à sa clientèle. Ce jour-là, Maître Aucouturier doit aller saluer Mr de Lestrange et Bauvallet se retrouve seul sur la terrasse du château. Le murmure d'une conversation le fait s'approcher d'un pavillon de chasse où Mme de Lestrange et Poinsot se sont enfermés. Dans quelle intention ? C'est ce qu'il aurait sans doute appris en regardant par un carreau s'il n'avait pas été dérangé dans son indiscrète observation par Déodat Price lui-même

    8ème épisode, Troisième nuit au château : - Maître Aucouturier semble avoir pour Henri Poinsot, le principal de l'étude, la plus grande estime, et pourtant ce personnage souriant et obséquieux peut être considéré à juste titre comme le suspect numéro un. - Il ment à Bauvallet quand il jure que Barbara est sa fiancée. Il ment à René Falempin l'officier de gendarmerie, quand il affirme que Bauvallet n'est en rien compromis dans l'affaire Mamoulian, cet escroc de grande envergure qui a quitté son hôtel sans payer la note. Il ne dit pas non plus tout à fait la vérité quand il prétend que Madame de Lestrange est une grande dame. Cette grande dame-là, il la connaît bien, puisqu'elle lui accorde des rendez-vous dans un pavillon de chasse. - Il existe un secret d'abord entre Madame de Lestrange, Poinsot et Déodat Price. Ceux-là travaillent ensemble, et leurs entreprises sont sans doute des plus sinistres, puisque Bauvallet lui-même a bien failli jouer le rôle de la victime, dans une cave du château. Monsieur de Lestrange est-il complice ? Exécutant sans doute et peut-être exécutant maladroit, le châtelain est un homme qui paraît souvent embarrassé. - Qui est Gustave, ce lutteur de foire qui circule la nuit sans encombre dans les couloirs du château ? - Et de Barbara, en définitive que doit-on penser ? est-elle la complice ou la victime ? Complice certainement dans la mesure où elle s'est appliquée à bien renseigner Déodat Price ; victime, peut-être, quand elle disparaît mystérieusement un beau matin. - A la fin du 8ème épisode, Bauvallet peut tout au moins fonder son opinion sur deux vérités essentielles ; Déodat Price est un illusionniste qui a pour partenaire une certaine Barbara. Barbara est la fille de Price.

    9ème épisode, Charles Auguste perd la partie : Bauvallet ne croit pas aux fantômes et il est arrivé à la conclusion que la prétendue hantise du château de Lestrange dissimule des activités plus coupables. L'explosion d'une cartouche de dynamite, en volatilisant une porte toujours fermée, lui a ouvert un passage vers la seconde cave. Là se trouve un puits dans lequel depuis des temps forts anciens on précipite les personnes gênantes. Et c'est là le sort qui était sans doute réservé à Bauvallet, puisqu'on avait pris le soin de graver par avance son nom sur la margelle du puits. Dans cette cave aménagée en souricière, on devait assassiner Mamoulian. Bauvallet qu'on voulait tuer de la même façon s'en tire. Blessé, il est décidé à réclamer l'assistance de la police. Il en sait long sur toute l'affaire, il va parler. N'est-ce pas l'occasion de confondre Henri Poinsot, premier clerc de l'étude et le plus redoutable parmi les complices de cette association criminelle...

    10ème épisode, Minna de : Monsieur de Lestrange a disparu. Dans la voiture qui conduit au château le notaire, son principal et son second clerc, on s'interroge : fugue, suicide, ou accident ? Crime peut-être... Il est bien certain que monsieur de Lestrange ne pouvait pas payer son hypothèque, ce qui motiverait la thèse du suicide. Pour le lieutenant de police, René Falempin, il s'agit d'un accident : monsieur de Lestrange a succombé à une crise cardiaque. Bauvallet va connaître toute la vérité, la pénible vérité, par Mme de Lestrange au cours d'un tête à tête, à la nuit tombée dans la bibliothèque du château : monsieur de Lestrange est mort dans l'explosion de la porte, Bauvallet est responsable de la mort du châtelain. Mme de Lestrange n'aimait pas son mari, elle ne peut donc que s'accommoder au mieux de son veuvage et puisque l'occasion s'en présente, elle explique à sa façon les tentatives d'assassinat qui marquèrent le début de cette histoire : monsieur de Lestrange est responsable de tout. Bauvallet ne saurait la croire... Il accuse Poinsot, il accuse Déodat Price, l'illusionniste, il accuse Mme de Lestrange elle-même, et bientôt la châtelaine ne sait que répondre. Alors, elle s'endort, n'est-elle pas médium, et douée d'un pouvoir étrange ? Mais dans l'inconscience de son sommeil hypnotique, Mme de Lestrange révèle l'adresse de Barbara, et sans doute en aurait-elle dit bien davantage encore, si la forme de M. de Lestrange n'était apparue dans sa cheminée. Est-il un fantôme ? Est-il encore de ce monde, dissimulé dans le double fond de la cheminée pour surveiller sa femme ? Bauvallet en a vu d'autres et il ne s'attache pas à vouloir débrouiller ce mystère : il possède maintenant l'adresse de Barbara, il lui suffit de se rendre à la Villa Rose, chemin de Riou pour retrouver enfin, celle qu'il aime...

    11ème épisode, La Villa Rose : Médium à incarnation, Mme de LESTRANGE peut à sa volonté perdre conscience et dans la bibliothèque où elle s'était enfermée avec BAUVALLET, elle a préféré s'endormir plutôt que de répondre à des questions embarrassantes. --- Dans son sommeil hypnotique, elle révèle à BAUVALLET l'adresse de Barbara, disparue dans des conditions mystérieuses, au matin de la nuit du fantôme. --- BAUVALLET n'hésite pas : il prend sa bicyclette et se dirige vers le chemin de Riou, où se trouve la Villa rose, bâtisse délabrée, d'aspect sinistre. --- Barbara se cache là, en compagnie de Léon POUILLEAU, son mari. --- Nous saurons bientôt que le mari de Barbara n'est autre qu'Orestias MAMOULIAN, prince de Comagène, qui pour la circonstance a préféré reprendre sa véritable et plus modeste identité. --- Sur les conseils de son Principal, Maître AUCOUTURIER engage Mme Gabrielle comme femme de charge. Dans son emploi, elle a l'habitude de se faire assister par Gustave, ce personnage athlétique, qu'on pouvait rencontrer la nuit dans les couloirs du château. Car Gustave n'est autre que le fils de Mme Gabrielle. - Barbara n'était pas au rendez-vous du café Miami, et BAUVALLET, qui soupçonne une trahison, retourne à la villa rose. La maison est vide : Barbara a laissé une lettre d'adieu que lui remet Henri POINSOT. A nouveau, Barbara a disparu.

    12ème épisode, Week-end pour Charles Auguste : Barbara et Bauvallet se sont retrouvés une nouvelle fois dans la chaumière en ruine d'un village abandonné. Pour rendre ce week-end plus agréable, Barbara a préparé un repas champêtre et accroché le hamac de Charles Auguste dans la grange. Mais Henri Poinsot, le principal de l'étude, intervient assez malencontreusement au meilleur moment de ce tête à tête pour expliquer à Bauvallet le rôle de Barbara dans l'affaire de l'assassinat manqué. Poinsot, par un raisonnement péremptoire, sait prouver à Bauvallet que Barbara était au courant des préparatifs criminels, que leur rencontre n'était qu'un coup monté, et que cette promenade sentimentale n'avait d'autre but que de faire tenir à Bauvallet le rôle de Mamoulian, celui de la victime. La démonstration de Poinsot peut sembler d'une logique sans réplique, et Bauvallet est bien forcé d'admettre cette triste vérité : la femme qu'il aime a voulu le conduire à sa perte. Aussi il abandonne et s'en va. Il est bien décidé à ne plus jamais revoir Barbara, à la laisser à son triste sort, à sa vie errante de Villa Rose en village abandonné, à ses querelles sordides avec son prétendu père et partenaire dans l'illusion, le prince de l'épouvante Déodat Price. Walter n'est pas mort, mais il n'en vaut guère mieux. Sa femme a bloqué le mécanisme qui commande l'ouverture de la cheminée, puis elle a quitté le château avec l'intention bien évidente de ne plus jamais y revenir. Enfermé dans la seconde cave, réfugié dans la salle du puits, le châtelain n'a pas répondu aux appels du notaire et de l'officier de gendarmerie. Peut-être commence-t-il à déraisonner ?

    13ème épisode, Le Puits de la cave.


    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire