Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • Un cas intéressant 
    Pierre Badel - 1963
    Achetez "Un cas intéressant" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter

    Commentaire
    Partager sur Facebook :
    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo



    Distribution :


     Daniel Ivernel dans Un cas intéressant
     
     
    Daniel Ivernel 


     Maurice Garrel dans Un cas intéressant
     
     
    Maurice Garrel 


     Michèle Bardollet dans Un cas intéressant
     
     
    Michèle Bardollet 


     Charles Lavialle dans Un cas intéressant
     
     
    Charles Lavialle 


     Sylvie dans Un cas intéressant
     
     
    Sylvie 


     François Vibert dans Un cas intéressant
     
     
    François Vibert 


     Françoise Giret dans Un cas intéressant
     
     
    Françoise Giret 


     Michel De Ré dans Un cas intéressant
     
     
    Michel De Ré 


     André Weber dans Un cas intéressant
     
     
    André Weber 


     Aline Bertrand dans Un cas intéressant
     
     
    Aline Bertrand 


     Fernand Berset dans Un cas intéressant
     
     
    Fernand Berset 


     Jean Obé dans Un cas intéressant
     
     
    Jean Obé 


     Howard Vernon dans Un cas intéressant
     
     
    Howard Vernon 


     Max Amyl dans Un cas intéressant
     
     
    Max Amyl 


     Michel Duplaix dans Un cas intéressant
     
     
    Michel Duplaix 


     François Perrot dans Un cas intéressant
     
     
    François Perrot 


     Marius Laurey dans Un cas intéressant
     
     
    Marius Laurey 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    Un cas interessant Un cas interessant

    Un cas interessant Un cas interessant

    Daniel Ivernel et Francoise Giret Daniel Ivernel et Francoise Giret

    Francoise Giret Francoise Giret

    Francoise Giret Francoise Giret

    Mireille Calvo Mireille Calvo


    Document sans nom
    Daniel Ivernel Giovanni Corte Maurice Garrel Spanna Michèle Bardollet Gloria Charles Lavialle Menti Sylvie-actrice  la mère François Vibert Dr Malvezzi Françoise Giret Anita Mireille Calvo Bianca Michel de Ré Claretta André Weber Mascherini Aline Bertrand une malade Fernand Berset le monsieur gros Jean Obé l'homme pâle Howard Vernon Pr Schroeder Max Amyl Gobbi Gisèle Grant Lucia Michel Duplaix infirmier chef Simone Fajet infirmière Geneviève Bucchini infirmière Fiamma Walter infirmière Dominique Saint Pierre infirmière Arlette Balkis infirmière Geneviève Morel infirmière Jacqueline Jefford infirmière François Perrot le malade du 3ème Marius Laurey le malade du 5ème Eugène Berthier un malade Monique Cartera   Georges Montant    
    Document sans nom
    Pièce en deux parties et onze tableaux de Dino Buzzati, "Un caso clinico" est une adaptation pour le théâtre par l'écrivain de sa nouvelle "Sept étages" ("Sette piani"), adaptée en français par Albert Camus, créée en mars 1955 au Théâtre La Bruyère à Paris et mise en scène pour la télévision par Pierre Badel. Il s'agit du portrait en deux volets, d'un homme qui s'achemine vers la mort. Dans la première partie, que le réalisateur a choisi de filmer, Corte, industriel milanais surmené, affronte de graves problèmes financiers. Il brasse des affaires jusqu'au jour où dans son cerveau las, éclate le cri d'une femme... . Dans la seconde partie, jouée en direct, Corte s'est laissé convaincre par les siens de visiter la clinique ultra moderne des professeurs Schroeder et Claretta. Il accepte d'y rester quelques jours pour une opération bénigne. Mais les jours passent et Corte, au lieu de sortir de clinique, malgré une apparente amélioration de sa santé, descend progressivement du sixième étage, où sont soignés les cas bénins, au premier étage où aboutissent les cas désespérés. Les hallucinations de Corte sont indiquées par des déformations du son ambiant. Mots clés : pièce de théâtre (Un cas intéressant) ; médecine ; comportement psychologique ; maladie mentale ; hallucination ; angoisse (stress) ; philosophie (métaphysique) ; mort ; diffusion en direct (seconde partie)

    Un drame intéressant

    La Télévision française vient de réparer une grave injustice en montrant à ses millions de spectateurs la pièce « Un Cas intéressant », de l'auteur italien Dino Buzzati. Buzzati, originaire des Dolomites, est à coup sûr un des écrivains les plus célèbres de son pays. En 1940, un roman, « Le Désert des Tartares », le fit connaître. Puis des recueils de nouvelles, « Peur à la Scala » et « L'Ecroulement de la Baliverna », affirmèrent sa réussite. S'inspirant de Kafka, mais aussi de Poe, d'Hoffmann et des Russes, Buzzati, dans ses contes, décrit un monde fantastique et cependant logique. Des palais gigantesques s'écroulent parce que soudain privés d'un seul moellon, des personnages officiels inaugurent des routes qui vont se perdre dans les sables d'un désert.
    « Un Cas intéressant » appartient à cette veine. Georges Vitaly, en 1955, décida de monter cette pièce au Théâtre La Bruyère. Tout paraissait annoncer le succès. L'adaptation française portait la signature d'Albert Camus. Ce fut un désastre que l'on cite encore dans le monde du théâtre. Deux jours après la « générale », il n'y avait pas dix spectateurs dans la salle. On parla de cabale. On prétendit que certains médecins auraient tout mis en œuvre pour couler « Un Cas intéressant ». C'était sans doute du roman. L'angoisse que procurait cette pièce exceptionnelle pouvait, plus naturellement, expliquer son échec. Le public n'avait pas voulu se déranger, redoutant d'éprouver pendant une heure et demie, enfermé dans une salle, une impression forte mais pénible. Il n'en reste pas moins vrai que « Un Cas intéressant » est une des pièces les plus importantes que nous ayons vues depuis la fin de la guerre.
    La Télévision n'a fait que renforcer notre conviction. Certes, une fois encore, elle a divisé. Les uns ont crié au génie. Les autres se sont indignés. Non, décidément, l'oeuvre de Buzzati — et c'est là la preuve de ses mérites — ne laissera jamais indifférent. La tâche difficile de réhabiliter « Un Cas intéressant » en France avait été confiée à Pierre Badel. Mission périlleuse dont il se tira avec honneur. La partie filmée était peut-être meilleure que la partie jouée en direct, mais l'esprit de l'oeuvre fut néanmoins respecté. Daniel Ivernel a repris le rôle qu'il avait créé au Théâtre La Bruyère. Michel de Ré remplaça Pierre Destailles, et Mireille Calvo fut Bianca. Tous trois eurent ce style qui, dépassant le réalisme, laissa entrevoir tous les arrière-plans de cette pièce oppressante et faite pour oppresser. Mais il serait injuste d'oublier dans notre concert de louanges François Vibert, Howard Vernon, François Perrot, Françoise Giret et Michèle Bardollet.

    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire