Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • Le bossu 
    Jean Delannoy - 1944
    Achetez "Le bossu" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter

    Commentaire
    Partager sur Facebook :
    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo



    Distribution :


     Pierre Blanchar dans Le bossu
     
     
    Pierre Blanchar 


     Yvonne Gaudeau dans Le bossu
     
     
    Yvonne Gaudeau 


     Paul Bernard dans Le bossu
     
     
    Paul Bernard 


     Jean Marchat dans Le bossu
     
     
    Jean Marchat 


     Lucien Nat dans Le bossu
     
     
    Lucien Nat 


     Jean Toulout dans Le bossu
     
     
    Jean Toulout 


     Raphaël Patorni dans Le bossu
     
     
    Raphaël Patorni 


     Roger Caccia dans Le bossu
     
     
    Roger Caccia 


     Jacques Louvigny dans Le bossu
     
     
    Jacques Louvigny 


     Edmond Beauchamp dans Le bossu
     
     
    Edmond Beauchamp 


     Henri Valbel dans Le bossu
     
     
    Henri Valbel 


     Gaston Modot dans Le bossu
     
     
    Gaston Modot 


     Georges Lannes dans Le bossu
     
     
    Georges Lannes 


     Léon Larive dans Le bossu
     
     
    Léon Larive 


     Robert Moor dans Le bossu
     
     
    Robert Moor 


     Annette Poivre dans Le bossu
     
     
    Annette Poivre 


     André Carnège dans Le bossu
     
     
    André Carnège 


     Albert Michel dans Le bossu
     
     
    Albert Michel 


     Jean Marconi dans Le bossu
     
     
    Jean Marconi 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    Le bossu 1944 Jean Delannoy Le bossu 1944 Jean Delannoy

    Edmond  Beauchamp Edmond Beauchamp

    Edmond beauchamp et Pierre Dargout Edmond beauchamp et Pierre Dargout

    Inconnu 2 Inconnu 2

    Inconnu 1 Inconnu 1

    Jean Marchat Jean Marchat

    Jean Toulout et Yvonne Gaudeau Jean Toulout et Yvonne Gaudeau

    Lagardere Lagardere

    Lucien Nat Henri Valbel et Georges Lannes Lucien Nat Henri Valbel et Georges Lannes

    Lucien Nat Lucien Nat

    Paul Bernard et Yvonne Gaudeau Paul Bernard et Yvonne Gaudeau

    Paul Bernard Paul Bernard

    Pierre Blanchar en bossu Pierre Blanchar en bossu

    Pierre Blanchar Pierre Blanchar

    Pierre Dargout et Gaston Modot Pierre Dargout et Gaston Modot

    Raphael Patorni Raphael Patorni

    Roger Caccia Pierre Blanchar Jacques Louvigny Roger Caccia Pierre Blanchar Jacques Louvigny

    Roger Caccia Roger Caccia

    Yvonne Gaudeau Yvonne Gaudeau

    Yvonne Gaudeau Yvonne Gaudeau


    Document sans nom
    Pierre Blanchar Henri de Lagardère "Le bossu" Yvonne Gaudeau Aurore de Caylus et Claire de Nevers Paul Bernard Le duc Philippe de Gonzague Jean Marchat Le régent Philippe d'Orléans Lucien Nat Peyrolles Jean Toulout Le marquis de Caylus, père d'Aurore Raphaël Patorni Le duc de Nevers Roger Coccia Passepoil Jacques Louvigny Cocardasse Edmond Beauchamp Le Gaucher, un sbire à la solde du duc de Gonzague Henri Valbel Un sbire à la solde du duc de Gonzague Gaston Modot Vinto le muet, un sbire à la solde du duc de Gonzague Pierre Dargout Pépé, un sbire à la solde du duc de Gonzague Georges Lannes Staupitz Léon Larive Le notaire Robert Moor Un seigneur à la cour Annette Poivre Une bonimenteuse André Carnège Le président du tribunal Jean Marconi Un seigneur à la cour Hélène Vercors Flore Huguette Ferly  Madhyana Foy  André Michel  Michel Bussy  Robert Chandeau  Georges Gosset  Philippe Derevel  Allain Durthal  Roland Fersen  Guy Henry  Roland Miles  André Wasley  Marcel Pérès (présence à confirmer car confondu sur les filmographies avec Henri Valbel)  Raymond Bussières (présence à confirmer, signalé dans certaines filmographies mais lui aussi confondu avec Henri Valbel)    
    Document sans nom
    Voici donc la première mouture connue de l'adaptation sur les écrans du célèbre roman de Paul Féval "Le Bossu ou Le petit parisien" écrit en 1857. Pierre Blanchar précède dans le rôle du généreux et courageux Lagardère : Jean Marais (1959), Jean Piat pour la TV (1967) Daniel Auteuil (1997) et Bruno Wolkowitch (TV 2003).
    Pour l'époque, ce fut un succès, Pierre Blanchar était un acteur très apprécié, son regard d'aigle était connu, et il se tire bien de la phase "bossu" ; à ses côtés, des valeurs sûres : Yvonne Gaudeau, Jean Marchat, deux grands "théatreux", Lucien Nat, Raphaël Patorni et Paul Bernard, qui assume bien son rôle de fourbe.

    Tout le monde connaît l'intrigue de cette histoire "cape et épée" où les méchants sont punis et où les bons triomphent.

    Parlons de cette fameuse "Botte de Nevers" ; Claude Carliez, maître d'armes bien connu nous a expliqué qu'une "botte" en escrime est un coup porté par surprise, généralement fatal à condition que l'adversaire ne le connaisse pas et ne puisse donc venir à la parade.
    C'est Paul Féval qui a imaginé cette fameuse botte de Nevers qui atteint l'adversaire entre les deux yeux. S'il y a eu de nombreux ducs de Nevers, un avait la réputation d'être agressif et batailleur, remportant de nombreux duels. Paul Féval a pensé qu'il touchait certainement ses adversaires au visage. En s'appuyant sur des témoignages d'escrimeur, il a décrit ce coup d'épée atypique dans le roman.
    Claude Carliez l'a repris avec art, en appliquant les passes et postures de l'escrime artistique pour la version Jean Marais.
    Mais dans le film de Jean Delannoy, on voit surtout la blessure frontale.
    Pour avoir eu la chance de discuter avec Claude, ce dernier m'a assuré qu'il s'agissait là d'une originalité de la fiction, bien trouvée car on se la rappelle facilement mais que pour les bretteurs de l'époque, cette botte n'était pas envisageable, car pratiquement impossible à appliquer dans les vrais duels... C'est donc du roman ! Mais elle est tellement bien décrite par Paul Féval, qu'aujourd'hui les fines lames prennent plaisir à tenter de la restituer dans les spectacles !
    Mais comme le disait Claude Carliez, ce film, pour l'époque, était tout de même réussi, sur le plan de l'action, des prouesses d'escrime, des costumes, et de l'interprétation de tous les artistes.

    Un film à voir dans le cadre du ciné-club pour retrouver de grands artistes.

    Donatienne Roby, Décembre 2018

    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire