Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • Douce pénétration 
    Jean Rollin - 1976
    Achetez "Douce pénétration" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter

    Commentaire
    Partager sur Facebook :
    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo



    Distribution :


     Tania Busselier dans Douce pénétration
     
     
    Tania Busselier 


     Catherine Castel  dans Douce pénétration
     
     
    Catherine Castel  


     Marie-Pierre Castel dans Douce pénétration
     
     
    Marie-Pierre Castel 


     Martine Grimaud dans Douce pénétration
     
     
    Martine Grimaud 


     Charlie Schreiner  dans Douce pénétration
     
     
    Charlie Schreiner  


     John Oury dans Douce pénétration
     
     
    John Oury 


     Jean Rollin dans Douce pénétration
     
     
    Jean Rollin 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    Catherine Castel Catherine Castel

    Catherine et Marie Pierre Castel Catherine et Marie Pierre Castel

    Eva Khris et Francois Ghersi Eva Khris et Francois Ghersi

    Eva Khris Eva Khris

    Eva Quang  et Vic Samama Eva Quang et Vic Samama

    Eva Quang Eva Quang

    Eva Quang Eva Quang

    Francois Ghersi Francois Ghersi

    Jean Paul Bride et Jean Rollin Jean Paul Bride et Jean Rollin

    Jean Paul Bride Jean Paul Bride

    Jocelyne Clairis Jocelyne Clairis

    Martine Grimaud Martine Grimaud

    Tania Busselier Tania Busselier

    Tania Busselier Tania Busselier

    Tania Busselier Tania Busselier

    Vic Samama Vic Samama

    X1 et Jocelyne Clairis X1 et Jocelyne Clairis

    X2 et Martine Grimaud X2 et Martine Grimaud


    Document sans nom
    Tania Busselier Martine Catherine Castel une soubrette Marie-Pierre Castel une soubrette Martine Grimaud Sophie Charlie Schreiner Pierre John Oury François Eva Khris femme du premier couple François Ghersi homme du premier couple Eva Quang Eva Vic Samama Victor Joceyne Clairis Jocelyne Jean Solesme Jean Jean Clairis le mari de Sophie Jean-Paul Bride l'hôtelier Jean Rollin le chef cuisinier Jean-Pierre Bouyxou M. Dugenoux, l'éditeur
    Document sans nom
    Réalisation : Michel Gentil (= Jean Rollin)
    Assistant réalisateur : Jean-Pierre Bouyxou
    Scénario : Jean Luret, Jean Rollin
    Dialogues : Jean Rollin
    Image : Oscar lapin (= Jean-Jacques Renon)
    Caméra : Patrick Meunier
    Assistant opérateur : Vincent Chappey
    Musique : Didier William Le Pauw
    Montage : Gérard Le Du
    Maquillage : Catherine Castel
    Régie : Jean-Pierre Sammut
    Photographe de plateau : Hubert Toyot, Jérôme Fandor (= Jean-Pierre Bouyxou)
    Producteur exécutif : Jean-Paul Bride
    Production : Jean Luret - Les Films du Berry
    Distribution : Avia films
    Date de sortie : 7 avril 1976
    Autre titre : La Romancière lubrique

    Martine, auteur de romans érotiques vient s’installer quelques jours dans la maison de campagne de son éditeur. Mais l’imagination lui manque. Les soubrettes mises à sa disposition trouvent la solution au problème. Elles font passer la maison pour une annexe de l’hôtel voisin et détournent plusieurs couples de leur destination. Martine n’a plus qu’a s’inspirer des ébats de la petite collectivité improvisée…

    CRITIQUE(S):
    « Intéressante est l‘idée de base, celle d‘une jeune femme auteur de livres érotiques identifiant peu à peu sa propre réalité à son univers fictif. Mais évidemment, l‘expérience suscitée par la romancière ne donne lieu qu‘à l‘exhibitionnisme gratuit, de rigueur pour un produit pornographique de série. Factice et ridicule est l‘embryon de scénario, qui ne consiste qu‘en la présentation du personnage et la réalisation de son idée pour rassembler autour d‘elle les cobayes nécessaires. Tout le reste n‘est que séquences érotiques, sans la moindre continuité anecdotique, ni la moindre progression narrative, séquences qui n‘ont de significatif que de marquer une avancée du « hard » dans la production pornographique française. » - Gilles Colpart, La Saison cinématographique 1976


    « (…) Jean Rollin trouve dans le porno naissant un terrain nouveau pour y interférer de manière ludique, décontractée parfois jusqu’à la désinvolture brouillonne, son univers anarchisant et ses obsessions féministes. Mais très vite il va laisser la bride sur le coup à son frère d’esprit Jean-Pierre Bouyxou, qui cumule les postes de scénariste, assistant réalisateur, photographe de plateau, conseillé artistique et animalier, gagman et accessoirement acteur. Le huis clos en question, tourné en une semaine, ce qui est démentiel quand on pense que les autres le seront parfois en une demi-journée, est certainement le meilleur de la série sur le plan technique, et le plus représentatif du style de la maison (…) » - Edgard Baltzer, Dictionnaire des films français pornographiques et érotiques 16 et 35 mm, sous la direction de Christophe Bier, Serious Publishing, 2011.


    Stéphane Bruyère, Novembre 2017

    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire