Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • Rue cases nègres 
    Euzhan Palcy - 1983
    Achetez "Rue cases nègres" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter

    Commentaire
    Partager sur Facebook :
    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo



    Distribution :


     Darling Légitimus dans Rue cases nègres
     
     
    Darling Légitimus 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    Garry CADENAT Garry CADENAT

    jose et carmen jose et carmen

    jose et leopold jose et leopold

    jose pleure son ami medouze jose pleure son ami medouze

    jose jose

    joseph zobel en pretre joseph zobel en pretre

    la mort de man tine la mort de man tine

    leopold est arrete leopold est arrete

    les contes de medouze les contes de medouze

    man tine en colere man tine en colere

    man tine et jose man tine et jose

    man tine se repose man tine se repose

    man tine man tine

    monsieur medouze monsieur medouze

    monsieur medouze monsieur medouze

    monsieur roc monsieur roc

    prix d interpretation a venise prix d interpretation a venise

    rue cases negres rue cases negres

    un enfant de la martinique un enfant de la martinique


    Document sans nom
    Garry CADENAT José Darling LEGITIMUS M'man Tine Douta SECK Médouze Henri MELON M.Roc, l'instituteur Joël PALCY Carmen Eugène MONA Julien "Douze Orteils" Laurent SAINT-CYR Léopold Marie-Jo DESCAS La mère de Léopold Joseph ZOBEL Le prêtre  
    Document sans nom
    En 1983, RUE CASES NEGRES, premier film de la jeune cinéaste Euzhan Palcy, obtient le Lion d'argent au Festival de Venise. La jeune femme portait en elle ce projet depuis ses quatorze ans, l'année où elle découvrit le récit autobiographique de Joseph Zobel, paru en 1950. Malgré l'avance sur recettes et le soutien de François Truffaut, il ne fut pas facile de réunir l'argent pour entamer le tournage, les producteurs montrant peu d'enthousiasme à l'idée de financer un film sans vedettes dont tous les interprètes ou presque étaient noirs... Une souscription, soutenue par le poète Aimé Césaire, apporta une contribution décisive à la réalisation du film.

    L'action se situe en Martinique en 1931. La rue Cases Nègres est l'endroit où vivent pauvrement les employés des plantations de canne à sucre. L'été, pendant que les adultes travaillent, les enfants, livrés à eux-mêmes, s'amusent et profitent de leur liberté. Le héros du film, José, est un enfant intelligent élevé par sa grand-mère, M'man Tine, qui ne veut pas qu'il devienne à son tour un ouvrier des plantations. M. Roc, l'instituteur, encourage José, qui vient d'obtenir son certificat d'études, à passer l'examen des bourses pour aller étudier à Fort-de-France. M'man Tine abandonne la rue Cases Nègres et s'installe à Fort-de-France avec José qui est inscrit au collège. Pour payer la scolarité, M'man Tine, malgré son grand âge, lave et repasse le linge de riches clients...

    Joseph Zobel, l'auteur de "La rue cases nègres", fait une apparition dans le film dans le rôle du prêtre. Douta Seck (1919-1991), grand comédien sénégalais, interprète le sage Médouze qui fascine José par ses récits extraordinaires. Avec Darling Légitimus, il est le seul comédien professionnel engagé sur le film.

    Outre le Lion d'argent, le film obtint de nombreuses récompenses dont le césar de la première oeuvre et la coupe Volpi de la meilleure interprétation féminine à Venise. Pour Euzhan Palcy, le rôle de M'man Tine, la grand-mère aimante et courageuse de José, ne pouvait être tenu que par Darling Légitimus (1907-1999), qui avait fait ses premiers pas à l'écran un demi-siècle plus tôt, en 1933. On l'avait remarquée dans "Le salaire de la peur" (1953) de Clouzot, "Les sorcières de Salem" (1956) de Raymond Rouleau ou "Eglantine", le premier film de Jean-Claude Brialy, mais c'est dans "Rue Cases Nègres" qu'elle trouve son plus beau rôle : il faut la voir houspiller tendrement son petit-fils ou fumer sa pipe, à l'entrée de sa case, au soir d'une rude journée. Cela paraît incompréhensible mais la coupe Volpi et les éloges unanimes ne lui valurent aucun autre rôle au cinéma ; pire, lors de la cérémonie des césars qui suivit sa disparition, son nom ne fut pas cité au nombre des disparus de l'année...

    Jean-Paul Briant, août 2019


    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire