Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • Le jour et l'heure 
    René Clément - 1962
    Achetez "Le jour et l'heure" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter

    Commentaire
    Partager sur Facebook :
    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo



    Distribution :


     Simone Signoret dans Le jour et l'heure
     
     
    Simone Signoret 


     Michel Piccoli dans Le jour et l'heure
     
     
    Michel Piccoli 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    Le jour et l'heure Le jour et l'heure


    Document sans nom

    LE film commence très fort. Dans un style cursif et ferme, nous pénétrons dans un village terrorisé. Aux derniers Jours de mai 1944, des parachutistes américains ont été vus au-dessus de la région. La Gestapo et la Milice interrogent les habitants avec cette rage exacerbée qui sent la fin prochaine. Une Parisienne, venue respirer l'air du pays natal et se ravitailler, n'a plus qu'un moyen de rentrer à Paris : le camion d'un ami d'enfance qui possède un "ausweis" pour transporter des chèvres. Michel Piccoli joue tout à fait juste le camionneur. On se cale dans son fauteuil et l'on sent que l'on va s'intéresser au voyage dans lequel nous embarque René Clément.
    Evidemment, les parachutistes sont dans le camion. On s'en doutait: pas la Parisienne. Et voilà cette grande bourgeoise qui ne fait pas de politique amenée, à son corps défendant, à héberger, puis à convoyer un pilote américain vers la frontière espagnole. «Mon problème, a dit René Clément à propos de son film, n'est pas de parler de la guerre, mais seulement de me servir de son cadre et de l'atmosphère de cette époque. Le sujet du film est l'histoire d'une rencontre. »
    Rencontre d'une femme avec l'amour, rencontre aussi avec elle-même, telle qu'elle ne se connaissait pas. Visiblement, René Clément a voulu, lui, rencontrer à travers ce film le grand public international, spécialement le public américain. D'où le style " impossible amour de guerre" de son ouvrage, et le choix de Simone Signoret pour le rôle principal. Elle parle bien l'anglais et les Anglo-Saxons l'apprécient hautement. Les qualités de comédienne de Simone Signoret sont incontestables, mais il n'empêche qu'il fallait une certaine audace pour lui confier le rôle d'une sorte de princesse de Clèves non engagée. Avec des prodiges d'intelligence et de sensibilité, elle s'efforce de nous faire oublier qu'elle n'est absolument pas cela. Les Américains le croiront peut être. Quant aux Français, ce sera plus difficile. Il en ira de même pour la peinture de la France occupée que donne René Clément. Elle est visiblement destinée à l'exportation et cloche par des détails irritants pour qui a vécu cette période et s'en souvient.
    Ce sont, direz-vous, peccadilles dans un film par ailleurs brillant (l'épisode du train, quel morceau de bravoure !). Malheureusement, on n'y croit pas plus qu'à l'agent patibulaire, qui, lui, sort tout droit de chez Hitchcock. Quant à l'idylle haletante entre la résistante malgré elle et le pilote yankee, il faut espérer qu'elle plaira outre-Atlantique, parce que, de ce côté-ci, le souper aux chandelles et l'Américain ivre qui joue du piano jazz en pleine nuit d'Occupation, cela ne fait pas très sérieux.

    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire