Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • Il y a longtemps que je t'aime 
    Jean Charles Tacchella - 1979
    Achetez "Il y a longtemps que je t'aime" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter

    Commentaire
    Partager sur Facebook :
    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo



    Distribution :


     Marie Dubois dans Il y a longtemps que je t'aime
     
     
    Marie Dubois 


     Jean Carmet dans Il y a longtemps que je t'aime
     
     
    Jean Carmet 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    Il y a longtemps que je t'aime Il y a longtemps que je t'aime


    Document sans nom Le soir de leurs noces d'argent, Brigitte et François ont une grande nouvelle à annoncer à leur famille : ils ont décidé, après vingt-cinq ans de vie commune, de reprendre leur liberté. Le temps d'élever leurs enfants, ils ont sur monté leurs dissensions. Désormais, ils peuvent se séparer le cœur léger. Une vie nouvelle va commencer pour Brigitte (Marie Dubois), qui continue de gérer son magasin de vêtements et se laisse courtiser par un chimiste cinéphile, et pour François (Jean Carmet), qui réalise le rêve de sa vie en partant chaque soir à l'aventure... Anticonformisme souriant, triomphe des sentiments sur les conventions sociales, de l'aventure sur la grisaille quotidienne : ce sont les thèmes que J.-C. Tacchella cultivait déjà dans « Cousin, cousine ». Malheureusement, il manque ici d'un scénario bien charpenté. Il ne dispose que d'une situation, qui n'évolue guère. Seul, le personnage de François réserve quelques surprises : ce vagabond à mi-temps marche au gré de sa fantaisie, ne sait jamais où il dormira, fait confiance au hasard. Il renoue avec d'anciens copains, favorise des rencontres impromptues, s'invente une vie qu'il n'aurait jamais connue. Sans doute, Jean Carmet a-t-il apporté beau coup de lui-même à ce piéton de Paris qui lui ressemble comme un frère: curieux de tout, amateur d'improviste, toujours en quête de contacts humains, infatigable découvreur de l'extraordinaire à travers la banalité. Tout le film repose sur ses épaules, même si Marie Dubois donne vie à une silhouette intéressante de femme actuelle. Tout cela est bien sympathique, mais souffre cruellement de la faiblesse du rythme, du manque de punch, et du déséquilibre de la construction.
    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire