Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • Monsieur Fabre 
    Henri Diamant-Berger - 1951
    Achetez "Monsieur Fabre" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter

    Commentaire
    Partager sur Facebook :
    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo



    Distribution :


     Pierre Fresnay dans Monsieur Fabre
     
     
    Pierre Fresnay 


     Patrick Dewaere dans Monsieur Fabre
     
     
    Patrick Dewaere 


     Hubert Noël dans Monsieur Fabre
     
     
    Hubert Noël 


     Yves-Marie Maurin dans Monsieur Fabre
     
     
    Yves-Marie Maurin 


     Denise Kerny dans Monsieur Fabre
     
     
    Denise Kerny 


     Solange Varenne dans Monsieur Fabre
     
     
    Solange Varenne 


     Pierre Bertin dans Monsieur Fabre
     
     
    Pierre Bertin 


     Espanita Cortez dans Monsieur Fabre
     
     
    Espanita Cortez 


     Jean-Pierre Maurin dans Monsieur Fabre
     
     
    Jean-Pierre Maurin 


     Elina Labourdette dans Monsieur Fabre
     
     
    Elina Labourdette 


     Olivier Hussenot dans Monsieur Fabre
     
     
    Olivier Hussenot 


     Paul Bonifas dans Monsieur Fabre
     
     
    Paul Bonifas 


     Jacques Emmanuel dans Monsieur Fabre
     
     
    Jacques Emmanuel 


     Pierre Magnier dans Monsieur Fabre
     
     
    Pierre Magnier 


     Fernand Blot dans Monsieur Fabre
     
     
    Fernand Blot 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    Monsieur Fabre Monsieur Fabre

    A la Cour A la Cour

    A la Cour A la Cour

    Albert Cullaz ou Culloz Albert Cullaz ou Culloz

    Albert Culloz ou Cullaz Albert Culloz ou Cullaz

    Andre Randall a gauche Andre Randall a gauche

    Andree Lafayette a gauche de profil Andree Lafayette a gauche de profil

    Avec Jules Avec Jules

    Avec le prince Avec le prince

    Chagrin Chagrin

    Deux amis Deux amis

    Ecriture Ecriture

    Elina Labourdette Elina Labourdette

    Elisabeth Hardy Elisabeth Hardy

    Fabre Fabre

    Fabre Fabre

    Fabre Fabre

    Fabre Fabre

    Fabre age Fabre age

    France Descaut France Descaut

    grand pere grand pere

    Guy Haurey Guy Haurey

    Henry Laverne et Georges Tabet Henry Laverne et Georges Tabet

    Jean Pierre Maurin Jean Pierre Maurin

    Jules est adulte Jules est adulte

    Jules est malade Jules est malade

    Jules et son pere Jules et son pere

    l hamas l hamas

    La seconde famille La seconde famille

    le ministre le ministre

    Le vrai Fabre Le vrai Fabre

    Les epoux Fabre Les epoux Fabre

    Les freres Maurin Les freres Maurin

    Les oeuvres Les oeuvres

    Observation Observation

    Observation Observation

    Patrick  Dewaere au milieu Patrick Dewaere au milieu

    Pierre Derome Pierre Derome

    Premiere famille Premiere famille

    Retour de Paris Retour de Paris

    Savant et editeur Savant et editeur

    Yves Marie Maurin Yves Marie Maurin


    Document sans nom
    Pierre Fresnay Jean-Henri Fabre Elisabeth Hardy Marie Fabre, son épouse France Descaut Antonia Fabre, la fille aînée Hubert Noël L'amoureux d'Antonia Yves-Marie Maurin Le fils d'Antonia Denise Kerny Aglaé Fabre âgée, la deuxième fille, Catherine Kullaz Claire Fabre, la troisième fille Albert Cullaz Jules Fabre enfant, le premier fils Guy Haurey Jules Fabre adulte Patrick Dewaere Emile Fabre, le dernier fils de la première famille Solange Varenne Marie-Josèphe Fabre, la deuxième épouse de Fabre André Randall John Stuart Mill, le philosophe et ami de Fabre Pierre Bertin L'Empereur Napoléon III Espanita Cortez L'Impératrice Eugénie Jean-Pierre Maurin Louis-Napoléon,le prince impérial Andrée Lafayette La gouvernante du prince impérial Elina Labourdette La Comtesse de la Tour Georges Tabet Le directeur du lycée Olivier Hussenot Le censeur du lycée Henri Laverne Le maire Paul Bonifas Jacques Emmanuel Charles Delagrave, éditeur de Fabre Pierre Magnier Charles Delagrave âgé, éditeur de Fabre Pierre Derome L'assistant du ministre Fernand Blot L'aubergiste Roger Vincent  Montcorbier 
    Document sans nom
    Nous sommes en 1950. Henri Diamant-Berger, réalisateur français, était connu pour les deux versions, muette et parlée, de ces fameux trois mousquetaires. Dans sa jeunesse, il avait lu avec curiosité et enthousiasme les "Souvenirs Entomologiques" de Jean-Henri Fabre, sur les conseils d'Edmond Rostand.
    Par ailleurs, il connaissait Walter Futter, producteur américain, qui avait profité d'une liquidation pour acheter une collection de films d'insectes, tournés à partir des expériences de Fabre.
    Voici donc l'idée de départ du film "Monsieur Fabre". Futter exige une version anglaise et offre la collaboration de Jack Kickland, réalisateur d'Outre-Atlantique.
    Les deux metteurs en scène s'entendront bien, et Henri arrivera sans peine à décider Pierre Fresnay, tête d'affiche de l'époque pour incarner le célèbre entomologiste Français.
    André Gillois, frère d'Henri viendra aider à la rédaction des dialogues français. Pierre Fresnay assurera son rôle dans les deux versions, avec un accent frenchi naturel, pour celle destinée aux USA.
    Le tournage se déroule sur les lieux mêmes où Fabre a vécu : en Avignon, à Oranges, dans l'Harmas de Sérignan, là où le grand naturaliste mourut.
    Une anecdote touchante : Lors de la scène finale, celle où le Président Raymond Poincaré vient rendre visite au grand savant, Pierre Fresnay, artiste jusque dans les moindres détails a réussi à se faire "la vraie tête" de Fabre. Invités sur le plateau, Paul et ses deux soeurs, les trois enfants encore vivants du second mariage de Fabre, sont saisis à un point tel que l'une des filles ne peut que fondre en larmes en disant "Mais c'est lui !"

    Cet opus obtint un vif succès et eut un rôle très pédagogique auprès des jeunes lycéens.

    L'intrigue :

    Alors que sa femme est en train de mettre au monde leur 4e enfant, Jean-Henri Fabre qui a déjà 3 filles, n'ose espérer un garçon. Il s'entretient avec son ami, le philosophe John Stuart Mill. Pour tromper son stress, dans son laboratoire rudimentaire, il montre à son ami comment un criquet endort sa douleur après l'attaque d'une guêpe sauvage. "Ce que vous découvrez chez les animaux, il vous faut l'écrire et le publier, afin que vos recherches servent à la médecine". Fabre qui n'est qu'un modeste professeur de collège doute de l'intérêt que pourrait susciter ses découvertes, mais pourtant, obéissant aux conseils de son ami, il se met à écrire.
    Jules et ensuite Emile sont venus compléter la famille après Antonia, Aglaé et Claire. Fabre est fier de sa tribu et s'oppose au mariage de son aînée ! Ses enfants sont à lui ! Il est attendri de voir Jules s'intéresser avec passion aux insectes ; ensemble, ils contemplent le travail des fourmis, "une vraie société organisée" ! Le petit garçon est captivé !
    Fabre continue à narrer ses expériences dans des manuels qu'un éditeur, Charles Delagrave, fait publier. Les modestes mandats viennent à propos pour assurer le quotidien de la famille

    Un jour, alors qu'il s'est fait réprimandé par le directeur du lycée qui trouve sa pédagogie trop laxiste, voilà que le Ministre de l'éducation Victor Duruy vient rencontrer ce scientifique discret qui narre si bien ses observations. L'éditeur est avec lui. A la stupéfaction du directeur, Fabre est félicité et encouragé à poursuivre ses travaux d'écriture. Fabre emmène ces Messieurs dans son modeste laboratoire et leur raconte l'histoire de la mante religieuse.

    Invité à Paris pour recevoir la Légion d'Honneur, il sidère la cour impériale en rétablissant les vérités à propos des fables de La Fontaine. Non, la cigale ne risque pas de se trouvée fort dépourvue quand la bise sera venue, pour la bonne raison qu'elle sera morte à la fin de l'été... non ! il ne lui faut pas quelques grains pour subsister, puisqu'elle se nourrit du suc des tiges ...et ce serait plutôt la fourmi qui serait l'emprunteuse !! Tout cela choque un peu l'Impératrice mais l'Empereur est conquis au point de prendre Fabre comme précepteur du prince impérial. Fabre est trop attaché aux siens pour rester à Paris.
    Il revient dans sa chère Provence. Il retrouve le lycée, le directeur borné qui lui fait un procès d'intention car il a osé expliquer à des jeunes filles que les fleurs sont "fécondées" par les abeilles ! Oh ! Une horreur... Anéanti par tant d'obscurantisme, amoureux de la nature, il ne "croit" pas en Dieu "puisqu'il le voit" chaque jour! Fabre est un homme libre, intelligent, en avance sur son temps.
    Il laisse le lycée, continue à faire publier ses écrits et devient une référence dans le monde scientifique. Hélas son fils Jules est malade et meurt ! C'est un immense chagrin ... Seuls les travaux l'aident à supporter sa peine. Après Avignon et Orange, le voilà dans une grande maison tranquille à Sérignan où il restera jusqu'à la fin de sa vie.
    Marie partira elle aussi, et ses enfants devenus adultes quitteront la maison . Fabre se remariera et aura encore trois enfants. Ses travaux seront connus dans monde entier, il recevra le soutien de Victor Hugo, Edmond Rostand, Frédéric Mistral et bien d'autres encore. Le Président Poincaré viendra lui rendre hommage chez lui.


    Le film est fidèle à l'histoire vraie ; la ressemblance entre le personnage campé de façon très crédible par Pierre Fresnay et le vrai" Fabre est saisissante.

    La tribu des petits Maurin joue les enfants de cette évocation réussie ; le tout petit garçon qui suce son pouce sera un jour Patrick Dewaere.

    Le thème de cette oeuvre, pourrait être repris de façon actuelle, ne serait-ce que pour faire (re)découvrir chez nous ce grand écologiste qu'était Jean-Henri Fabre et que les Japonais connaissent mieux que nous.

    Compléments réalisés par Donatienne Roby, mai 2017

    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire