Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • Les cinq dernières minutes  :
    Sans en avoir l'air

    Claude Loursais - 1959
    Partager cette page sur Facebook :
    Achetez "Les cinq dernières minutes : Sans en avoir l'air" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter


    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo


    Distribution :


     Henri Crémieux dans Les cinq dernières minutes : Sans en avoir l'air
     
     
    Henri Crémieux 


     Micheline Luccioni dans Les cinq dernières minutes : Sans en avoir l'air
     
     
    Micheline Luccioni 


     Raymond Souplex dans Les cinq dernières minutes : Sans en avoir l'air
     
     
    Raymond Souplex 


     Philippe Mareuil dans Les cinq dernières minutes : Sans en avoir l'air
     
     
    Philippe Mareuil 


     Colette Deréal dans Les cinq dernières minutes : Sans en avoir l'air
     
     
    Colette Deréal 


     Yves Massard dans Les cinq dernières minutes : Sans en avoir l'air
     
     
    Yves Massard 


     Bernadette Lange dans Les cinq dernières minutes : Sans en avoir l'air
     
     
    Bernadette Lange 


     Marie Déa dans Les cinq dernières minutes : Sans en avoir l'air
     
     
    Marie Déa 


     Arlette Gilbert dans Les cinq dernières minutes : Sans en avoir l'air
     
     
    Arlette Gilbert 


     Henri Serre dans Les cinq dernières minutes : Sans en avoir l'air
     
     
    Henri Serre 


     Marius Laurey dans Les cinq dernières minutes : Sans en avoir l'air
     
     
    Marius Laurey 


     Serge Bento dans Les cinq dernières minutes : Sans en avoir l'air
     
     
    Serge Bento 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    Les cinq dernières minutes : Sans en avoir l'air Les cinq dernières minutes : Sans en avoir l'air

    5 dernieres minutes Sans en avoir l air 1 5 dernieres minutes Sans en avoir l air 1

    5 dernieres minutes Sans en avoir l air 2 5 dernieres minutes Sans en avoir l air 2

    0affiche 0affiche

    a en perdre la tete a en perdre la tete

    composante et compositeur composante et compositeur

    france marie watkins detective et traductrice france marie watkins detective et traductrice

    histoires de bonne histoires de bonne

    histoires de fleurs histoires de fleurs

    histoires de flics histoires de flics

    l heure du crime l heure du crime

    le succes le succes

    marius laurey marius laurey

    raymond souplex et micheline luccioni raymond souplex et micheline luccioni

    un cadavre fait desordre un cadavre fait desordre


    Document sans nom
    Raymond Souplex Inspecteur Bourrel Jean Daurand Inspecteur Dupuy Philippe Mareuil Roland Sermaize Colette Deréal Monika Yves Massard Aldo Casamozza Henri Crémieux Albert Larroque Bernadette Lange Germaine Gourgeon Marie Déa Yvonne Larroque Micheline Luccioni Zaza Galuzzo Arlette Gilbert Claudine, la bonne Serge Bento L'ingénieur du son Henri Serre Serge Allègre Marius Laurey Emile, le cycliste Pierre Collet Brigadier Coulomb (planton P.J.) France-Marie Watkins Elle-même (candidate)
    Document sans nom
    SCENARIO: Louis C. Thomas - ADAPTATION ET DIALOGUES: Henri Grangé

    RESUME : Yvonne Larroque, parolière de chansons à succès, est morte. On ne connait pas son dernier mot mais l’air n’était plus au rendez-vous. Et c’est justement un air entrainant qui va servir de fil conducteur à cette enquête. Bourrel connaît bien la musique et son solfège de vieux limier sait résister aux fausses notes. Question couacs, l’entourage de la faiseuse de tubes n’en manque pas. Un véritable récital de haines ordinaires et d’intérêts à peine masqués. Bourrel et Dupuy vont la faire en canon jusqu’à ce que la partition livre le dernier aria du coupable.

    BON DIEU ! MAIS C’EST BIEN SUR… C’est l’été. Le mois d’août. Intrigue facile pour téléspectateurs en vacances. D’ailleurs Bourrel-Souplex le martèle en intro. C’est même « trop facile » d’après lui ! Le scénario est la seconde participation de l’écrivain Louis C. Thomas à l’émission après « Le grain de sable » (épisode 09). Dans cette petite histoire, Antoine Bourrel va côtoyer le monde de la chansonnette à succès. L’univers de la chanson reviendra réclamer les services de l’inspecteur dans des épisodes ultérieurs comme « 45 tours et puis s’en vont » (épisode 31 – 1964) et indirectement dans « Tarif de nuit » (épisode 46 – 1968). Le sujet n’est pas fait pour déplaire à Raymond Souplex, lui-même chansonnier à ses débuts. Ce qui nous vaut de voir et surtout d’entendre Bourrel entonner le début de « Ne joue pas », la chanson fil rouge de l’intrigue. C’est d’ailleurs dans cette chanson que réside le seul intérêt de ce nouvel épisode plutôt mou. En effet, suite à l’interprétation de « Ne joue pas »
    par la comédienne Colette Deréal, le standard téléphonique de l’ORTF saute sous les appels de nombreux téléspectateurs qui souhaitent savoir si le disque existe ! Or le disque n’existe pas. Dans l’urgence, les disques Polydor procèdent à l’enregistrement et à la distribution de la chanson sous forme d’un 45 tours. Voici la carrière de Colette Deréal chanteuse lancée grâce à l’émission de Loursais ! 100.000 exemplaires seront vendus en l’espace d’un mois. C’est fou ce que peuvent faire trois petites notes de musique. Et du talent, bien entendu. Date de diffusion : 14 Août 1959.

    ÉLÉMENTS D’ENQUÊTE :
    L’un des deux « détectives amateurs » est une « détective amatrice » ! France-Marie Watkins est la seconde candidate à participer à l’émission. Pour les lecteurs de romans de science-fiction, d’aventures et de polars, cette dame n’est peut-être pas tout à fait inconnue. F.M. Watkins (de son vrai nom, France-Marie Roucayrol), disparue en 1996, fut une excellente et prolifique traductrice de romans. A son palmarès professionnel figurent les noms aussi célèbres que mythiques de Van Vogt, Asimov, MacDonald, Koontz, McBain, Jeffrey Lord, Stephen King, Arthur C. Clarke ou Tom Clancy.

    Encouragée par sa marraine, elle se destinait à l’art lyrique. Mais c’est dans un premier temps comme comédienne que Colette Deréal (Monika) fut découverte par le public. La future «chouchoute» de Jean Gabin fit ses premières armes au cinéma sous la direction de Julien Duvivier dans « Au royaume des cieux » en 1949. De petits rôles en personnages un peu plus importants – « Cet homme est dangereux » (1953), « Police judiciaire » (1958), le temps de deux films – « Little boy lost » (1953), « The happy road » (1957) -, elle passa même par Hollywood qui, dit-on, lui fit les yeux doux. Parallèlement à l’exercice cinéma qui la laisse un peu sur sa faim, elle se produit au théâtre puis au music-hall dans des revues où elle s’affiche en compagnie de Roger Pierre et Jean-Marc Thibault puis au côté d’un autre tandem comique célèbre : Jean Poiret et Michel Serrault. A la télévision, quand elle rempile pour une quatrième et dernière participation à l’émission de Claude Loursais « Les Cinq Dernières Minutes » (elle fut précédemment aux génériques des épisodes 02, 05 et 06), Colette Deréal ne se doute pas que son interprétation de « Ne joue pas » de Jean Constantin va faire exploser le standard téléphonique de l’ORTF. Sa carrière de chanteuse est lancée et, le succès étant au rendez-vous, elle ne reviendra qu’épisodiquement au cinéma. Gabin qui l’adore, l’invite dans la distribution de « Sous le signe du taureau » en 1969. Ce sera le dernier film pour le grand écran interprété par la chanteuse-comédienne. Dans cette vidéo, nous retrouvons Colette Deréal et sa chanson porte-bonheur. Lien : you tube

    Marseillais d’origine et forcément de cœur, Henri Crémieux (Albert Larroque) fait partie de ces comédiens que l’on a toujours vu vieux à l’écran. Débuts tardifs au cinéma où il se voit proposer des rôles plus substantiels à plus de quarante ans. Henri Crémieux va devenir une figure très populaire de la télévision, jusqu’à sa mort en 1980. Cet épisode 11 des « 5DM » marque sa seconde apparition dans l’émission (sur 8 participations – époque Bourrel).

    Henri Serre (Serge Allègre) n’est pas encore le Jules de « Jules et Jim » (1962) de Truffaut, film qui va le faire connaître du grand public. Théâtre, cinéma, télévision, le comédien est aussi compositeur de chansons et a d’ailleurs écrit pour Colette Deréal qu’il retrouve (ou rencontre ?) dans cet épisode. Première participation à l’émission (sur 3 – époque Bourrel).

    Au rayon des abonnés ou futurs abonnés :

    Pierre Collet (Coulomb, le planton de la P.J.) rempile’ pour une seconde participation. Tiens bon, Pierrot ! Tu vas encore apparaître dans 30 épisodes de l’époque Bourrel !
    Philippe Mareuil (Roland Sermaize) : première participation (sur 2).
    Colette Deréal (Monika) : quatrième et dernière participation (sniff !).
    Micheline Luccioni (Zaza) : première participation (sur 6 - époque Bourrel).
    Arlette Gilbert (Claudine) : seconde participation (sur 3).
    Serge Bento (l’ingénieur du son) : troisième participation (sur 16).
    Marius Laurey (Emile, le cycliste) : première participation (sur 7 – époque Bourrel).







    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire