Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • La Tour, prends garde ! 
    Georges Lampin - 1957
    Achetez "La Tour, prends garde !" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter

    Commentaire
    Partager sur Facebook :
    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo



    Distribution :


     Jean Marais dans La Tour, prends garde !
     
     
    Jean Marais 


     Liliane Bert dans La Tour, prends garde !
     
     
    Liliane Bert 


     Yves Massard dans La Tour, prends garde !
     
     
    Yves Massard 


     Robert Dalban dans La Tour, prends garde !
     
     
    Robert Dalban 


     Renaud Mary dans La Tour, prends garde !
     
     
    Renaud Mary 


     Paul-Emile Deiber dans La Tour, prends garde !
     
     
    Paul-Emile Deiber 


     Jean Lara dans La Tour, prends garde !
     
     
    Jean Lara 


     Raoul Delfosse dans La Tour, prends garde !
     
     
    Raoul Delfosse 


     Jean Parédès dans La Tour, prends garde !
     
     
    Jean Parédès 


     Christian Duvaleix dans La Tour, prends garde !
     
     
    Christian Duvaleix 


     Marcel Pérès dans La Tour, prends garde !
     
     
    Marcel Pérès 


     Jean-Pierre Léaud dans La Tour, prends garde !
     
     
    Jean-Pierre Léaud 


     Monette Dinay dans La Tour, prends garde !
     
     
    Monette Dinay 


     Guy Bonnafoux  dans La Tour, prends garde !
     
     
    Guy Bonnafoux  

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    La Tour, prends garde ! La Tour, prends garde !

    Cathia Caro Nadja Tiller Cathia Caro Nadja Tiller

    Cathia Caro Cathia Caro

    Christian Duvaleix Christian Duvaleix

    Delfosse Leaud Marais Delfosse Leaud Marais

    Eleonora Rossi Drago Eleonora Rossi Drago

    Eleonora Rossi Drago Eleonora Rossi Drago

    Eleonora Rossi Drago Christian Duvaleix Eleonora Rossi Drago Christian Duvaleix

    Eleonora Rossi Drago Liliane Bert Eleonora Rossi Drago Liliane Bert

    Guy Bonnafoux au milieu Guy Bonnafoux au milieu

    Jean Lara Nadja Tiller Jean Lara Nadja Tiller

    Jean Lara Jean Lara

    Jean Marais Jean Marais

    Jean Marais Jean Marais

    Jean Marais Jean Marais

    Jean Marais Cathia Caro Jean Marais Cathia Caro

    Jean Marais Jean Pierre Leaud Jean Marais Jean Pierre Leaud

    Jean Marais Paul Emile Deiber Jean Marais Paul Emile Deiber

    Jean Paredes Jean Paredes

    Jean Pierre Leaud Jean Pierre Leaud

    La Tour prends garde La Tour prends garde

    La Tour prends garde La Tour prends garde

    La Tour prends garde La Tour prends garde

    La Tour prends garde La Tour prends garde

    La Tour prends garde La Tour prends garde

    La Tour prends garde La Tour prends garde

    Liliane Bert Jean Lara Liliane Bert Jean Lara

    Marcel Peres Marcel Peres

    Monette Dinay Jean Paredes Monette Dinay Jean Paredes

    Nadja Tiller Nadja Tiller

    Paredes Davray Michel Dinay Marin Paredes Davray Michel Dinay Marin

    Paul Emile Deiber Paul Emile Deiber

    Raoul Delfosse Raoul Delfosse

    Renaud Mary Jean Marais Renaud Mary Jean Marais

    Renaud Mary Renaud Mary

    Robert Dalban Jean Marais Robert Dalban Jean Marais

    Robert Dalban Robert Dalban

    Roger Saget au milieu Roger Saget au milieu

    Sonia Hlebs Sonia Hlebs

    Sonia Hlebs Sonia Hlebs

    Vladimir Medar a gauche Vladimir Medar a gauche

    Yves Massard Renaud Mary Yves Massard Renaud Mary

    Yves Massard Yves Massard


    Document sans nom
    Jean Marais Henri La Tour Eleonora Rossi Drago (voix de Jacqueline Porel) la comtesse Malvina d’Amalfi Nadja Tiller (voix de Martine Sarcey) Mirabelle Cathia Caro Antoinette de Saint-Sever ‘’Toinon’’ Liliane Bert la duchesse de Châteauroux Yves Massart (= Yves Massard) le marquis François de Marmande Robert Dalban l’inspecteur de police Barberin Renaud Mary Pérouge Paul-Emile Deiber le narrateur et le duc Philippe de Saint-Sever Jean Lara le roi Louis XV Raoul Delfosse Bravaccio Jean Parédès Nicolas Taupin Christian Duvaleix Passelacet Marcel Pérès Chamonot, l’exempt Jean-Pierre Léaud Pierrot Roger Saget le maréchal de Noailles Sonja Hlebsova (= Sonja Hlebs) l’impératrice Marie-Thérèse d’Autriche Dragan Mihajlovic  Irena Kis Rosita Vladimir Medar (voix de Yves Brainville) le prince prussien Mirko Sreckovic  Milan David-Popovic (= Milivoje Popovic-David) un officier turc Jacques Marin Aristide Cornillon Dominique Davray Mme Cornillon l’ancien Albert Michel Cornillon l’ancien Monette Dinay Hortense Taupin Albert Daumergue un policier Guy Bonnafoux un policier Andrej Gardenin  Dusan Janicijevic  
    Document sans nom
    Distributeur : SIRIUS
    Scénario de Claude Accursi et Denys de la Patellière (non crédité)
    Adapatation de: Claude Accursi et Georges Lampin
    Dialogues de Claude Accursi
    Musique : Maurice Thiriet et Georges Van Parys
    Directeur de la photographie : Jean Bourgoin
    Caméraman : Louis Stein
    Assistants opérateurs : Paul Rodier, J. Ripouroux, Georges Miklachevsky, Jean-Jacques Tarbès
    Ingénieur du son : Séverin Frenkiel
    Recorder : Lilliau
    Perchman : Moreau
    Montage : Robert et Monique Isnardon
    Architecte-décorateur : Jacques Colombier
    Assistants décorateurs : Jacques Chalvet, Jean Forestier
    Créateur des costumes : Marcel Escoffier
    Assisté de Christiane Coste
    Costumier : Noeppel
    Collaborateur technique : Pierre Léaud
    1er assistant réalisateur : Jean Lefèvre
    Script-girl : Lili Hargous
    Régisseurs généraux : Michel Choquet, Raymond Dupont
    Régisseurs d’extérieurs : Jean Chaplain, Georges Houssaye
    Chef maquilleur : Jean-Jacques Chanteau
    Assistante maquilleuse : R. Battini-Chanteau
    Photographe : Marcel Combes
    Maître d’armes : André Gardère
    Coiffeur : Jean Lalaurette
    Habilleuses : Henriette Boussaroque, Jeanne Bourdeau
    Accessoiriste plateau : Louis Boussaroque
    Accessoiriste meubles : Robert Testard
    Tapissier : Pierre Léau
    Directeur de production : Jean Kerchner
    Administrateur de production : Evrard de Rouvre
    Secrétaire de production : Yvonne Rocques
    Producteur délégué : Evrard de Rouvre

    Techniciens yougoslaves :
    Directeurs de production : Rade Popovic, Ante Milic, Milos Nedeljkov
    Régisseur : Miodrag Stankovic
    Ingénieur du son : Milan Trickovic
    Assistants réalisateurs : Nikola Rajic, Dragoljub Stojanovic
    Décorateurs : Zoran Zorcic, Vlasta Gavrfik, Miodrag Nikolic, Milan Stanisavljevic
    Conseiller militaire : Bora Mazinjanin
    Chorégraphie : Dimitrije Pavlic

    Film tourné aux studios Paris-Studios-Cinéma à Billancourt et aux Studios Kosutnjak à Belgrade et au château de Maintenon (Eure-et-Loir)
    Caméra location : Chevereau
    Laboratoires : Franay L.T.C. Saint-Cloud
    Truquages : LAX
    Filmé avec le procédé Dyaliscope
    Couleurs par Eastmancolor
    Visa de contrôle cinématographique n°19.863
    Vente à l’étranger : Cofragec – Véga
    Attachée de presse : Jeanne Rey
    Une co-production franco-yougoslavo-italienne :
    Véga – S.G.G.C. – Paris
    Ufus – Belgrade
    Fono Roma – Rome
    Producteur délégué : Evrard de Rouvre
    Durée : 86 min.
    Tournage du 29/07 au 23/10/1957
    Date de sortie à Paris : 26/02/1958 aux cinémas Berlitz, Paris, Wepler

    Nombre d’entrées à Paris : 428.095
    Nombre d’entrées en France : 2.311.061

    Notes :
    - 1er film de Jean-Pierre Léaud, 2 ans avant ‘’Les 400 coups’’ de François Truffaut, son père étant collaborateur technique sur le film.
    - 2ème film de Cathia Caro, actrice française, qui fera l’essentiel de sa courte carrière en Italie.
    - Crédités dans certaines sources, Bernadette Laffont et Jacques Degor n’apparaissent pas dans le film.

    Résumé : Sous le règne de Louis XV, les français alliés aux Prussiens et aux Bavarois affrontent à Dreimahl une coalition
    austro-anglo-turque sous le commandement de l’impératrice Marie-Thérèse d’Autriche. Une troupe de comédiens itinérante menée par
    Henri La Tour vient distraire les troupes. Lors d’une représentation La Tour se moque du duc de Saint-Sever car lors d’une bataille un
    étendard français a été pris par l’ennemi. En représailles, Saint-Sever charge son âme damnée Pérouge de punir La Tour qui est flagellé.
    Ce dernier décide de se venger en allant reprendre l’étendard dans le camp adverse et le remet dans les mains du roi qui le fait alors
    chevalier afin qu’il puisse affronter Saint-Sever en combat singulier. Les 2 hommes se rencontrent, attaqués par les autrichiens ils
    s’unissent mais Pérouge profite de la confusion pour poignarder lâchement Saint-Sever dans le dos. Avant de mourir celui-ci confie à
    La Tour qu’il a une fille illégitime, Antoinette qui vit à Paris. La Tour, accusé du meurtre du duc est recherché par la police et doit se
    cacher. Il parvient néanmoins à retrouver la jeune fille, servante chez des commerçants et l’emmène avec lui, mais il est capturé et mis en
    prison. Antoinette se rend à la demeure de Saint-Sever habitée maintenant par son cousin et héritier François Marmande, en espérant obtenir
    de l’aide mais tombe sur Pérouge qui l’enferme dans un cachot. Grâce à l’aide de ses amis comédiens La Tour s’évade et parvient à trouver
    une preuve que Pérouge est bien l’assassin. Devant Marmande La Tour fait avouer son forfait au gredin qui se suicide non sans avoir réussi
    auparavant à faire partir Antoinette dans un convoi de femmes qui doivent être déportées aux Amériques. Mais La Tour parvient à la rejoindre
    et pendant que les comédiens distraient les gardes il libère la jeune fille. Celle-ci renonce à ses droits et ses titres pour rester avec la
    troupe et aimer La Tour.

    Fiche entièrement réalisé par Jean-Pierre Pecqueriaux, Janvier 2017.

    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire