Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • Kriss Romani 
    Jean Schmidt - 1963
    Achetez "Kriss Romani" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter

    Commentaire
    Partager sur Facebook :
    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo



    Distribution :


     Catherine Rouvel dans Kriss Romani
     
     
    Catherine Rouvel 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    Kriss Romani Kriss Romani

    Kriss Romani Kriss Romani


    Document sans nom
    Catherine ROUVEL Saga Germaine KERJEAN Tinka Lila KEDROVA Kivi Gregori CHMARA Le Krissinotory François DARBON Djorge Nina DEMESTRE Puce Charles MOULIN  Gérard DARRIEU  et le concours de tribus gitanes 
    Document sans nom
    LES DOSSIERS DE L'ÉCRAN
    UNE EMISSION D'ARMAND JAMMOT
    film : KRISS ROMANI
    UN FILM DE JEAN SCHMiDT (1962)
    SCENARIO ET DIALOGUES DE JEAN SCHMIDT
    Ce film a reçu, en 1963, le Prix de la Fraternité fondé par le Mouvement contre le racisme, l'antitisémitiame et pour la paix.

    L'EPOQUE ET LE LIEU
    En 1962, dans la banlieue nord et à Paris.

    LE THEME
    Une jeune Gitane refuse d'épouser l'homme que son père lui impose et s'enfuit à Paris pour chercher du travail tandis que deux enfants partent à la recherche d'une racine miraculeuse.
    Le film de Jean Schmidt, réalisé avec beaucoup de tendresse, présente, a travers les thèmes mêlés d'un drame social et d'une légende folklorique, la vie des Gitans, inadaptés à notre époque, pris entre leurs coutumes ancestrales un peu sclérosées et les rebuffades d'une société qui les considère comme un corps étranger. Il n'est pas exempt de défauts : abus de la belle photographie, recherche poétique un peu trop poussée, interprétation pas toujours convaincante d'acteurs professionnels au milieu d'authentiques gitans, mais il a le mérite d'aborder de front, pour la première fols au cinéma, un sujet difficile et important.

    LE DEBUT

    Dans un camp de « romani », aux portes de Paris, la police fait une descente nocturne pour vérifier les carnets anthropométriques imposés
    aux nomades par la loi du 16 juillet 1912 et remplacés, depuis janvier 1969, par un document plus libéral. Le vieux « Krissinotory » a été
    emmené. C'est l'ancêtre chargé de rendre la Kriss (justice) au tribunal patriarcal des « roms ».
    Celui-ci devait se réunir pour juger Djorge. Il a, selon la coutume, promit sa fille Saga en mariage à un Gitan qui a payé pour l'épouser. Mais Saga refuse d'être achetée...
    LE DEBAT :
    PRESENTATION D'ALAIN JEROME. — REALISATION DE GUY LABOURASSE
    Participent au débat :
    Maurice Colinon, journaliste, écrivain, spécialiste des problèmes tziganes
    Roger Maria, membre du bureau national du M.R.A.P. (Mouvement contre leracisme et l'antisémitisme et pour la paix)
    Pierre Join-Lambert,ancien président de la commission interministérielle d'étude des questions intéressant les populations d'origine nomade et vice-président
    des études tziganes.
    Jean Schmldt,réalisateur de « Kriss Romani »
    Philippe de Marne,ethnologue, spécialiste des questions tziganes
    L'abbé Barthélémy,qui vit depuis quinze ans parmi les Gitans de la région parisienne.
    Matteo Maxlmoff,écrivain tzigane
    et plusieurs tziganes

    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire