Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • La femme écarlate 
    Jean Valère - 1969
    Achetez "La femme écarlate" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter

    Commentaire
    Partager sur Facebook :
    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo



    Distribution :


     Monica Vitti dans La femme écarlate
     
     
    Monica Vitti 


     Maurice Ronet dans La femme écarlate
     
     
    Maurice Ronet 


     Robert Hossein dans La femme écarlate
     
     
    Robert Hossein 


     Claude Chabrol dans La femme écarlate
     
     
    Claude Chabrol 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    La femme ecarlate La femme ecarlate


    Document sans nom
    Monica Vitti  Eva Maurice Ronet  François Robert Hossein  Julien Claudio Brook  John Bert Albert Simono  (as Simono) Lucien Raimbourg  Monique Mélinand  Simone Bach  Robert Rollis  Sabine Sun  Colette Gérard  Antonio Passalia  Stéphane Stéphane  François de Lannurien  Gérard Lartigau  Tommy Fredy Meier  Jacques Ciron  André Badin  (uncredited) Stéphane Bouy  (uncredited) Claude Chabrol  Un liftier Yves Massard  Bit part (uncredited)
    Document sans nom
    LA FEMME ÉCARLATE

    UN FILM DE JEAN VALERE (1968)

    SCENARIO ET ADAPTATION DE JEAN VALERE

    DIALOGUES DE PAUL GEGAUFF

    L'EPOQUE ET LE LIEU En 1968, à Paris.

    LE THEME Décidée à mettre fin à ses jours, une jeune et jolie femme s'accorde, avant de mourir, une semaine de folle vie parisienne.

    LE DEBUT Ruinée par son amant, Julien, à qui elle avait confié, à Nice, la gestion de l'usine de parfums dont elle avait hérité de ses parents, Eva, trente ans, échoue à Paris, seule et décidée à se tuer. Mais au moment d'en finir, la haine la reprend. Elle sait que le vendredi suivant, Julien passera par Paris. Avant de disparaître, elle veut se venger : elle tuera Julien et, jusque-là, s'offrira tous ses caprices. Après avoir vendu ses bijoux place Vendôme afin de vivre princièrement ses huit derniers jours d'existence Eva s'installe dans une suite de l'hôtel Hilton. Elle achète une voiture, hante, femme écarlate, tout de rouge vêtue, les boutiques les plus sophistiquées de le capitale et réunit autour d'elle une véritable cour. «Elle ose même aborder, dans la rue, un homme qui, surpris par cette éclatante inconnue, se laisse inviter au restaurant de la tour Eiffel. François a trente ans, du charme et un métier passionnant : chasseur d'épaves..

    CRITIQUE Une Monica Vitti vivante, émouvante et changeante, est la raison d'être de ce film ambigu, qui repose entièrement sur elle. On peut regretter que Jean Valère, bien parti pour réaliser une comédie à l'américaine, ait volontairement renoncé à l'unité de ton qui convenait pour cela. De très jolis moments, toutefois.


    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire