Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • Poil de carotte 
    Georges Lacombe - 1962
    Achetez "Poil de carotte" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter

    2 Commentaires
    Partager sur Facebook :
    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo



    Distribution :


     Denise Gence dans Poil de carotte
     
     
    Denise Gence 


     Louis Seigner dans Poil de carotte
     
     
    Louis Seigner 


     Gérard Lartigau dans Poil de carotte
     
     
    Gérard Lartigau 


     Philippine Pascal dans Poil de carotte
     
     
    Philippine Pascal 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    Jules Renard Jules Renard

    Poil de carotte Poil de carotte

    Gerard Lartigau et Denise Gence Gerard Lartigau et Denise Gence

    Gerard Lartigau et Denise Gence Gerard Lartigau et Denise Gence

    Gerard Lartigau et Louis Seigner Gerard Lartigau et Louis Seigner

    Gerard Lartigau et Philippine Pascal Gerard Lartigau et Philippine Pascal

    Philippine Pascal et Gerard Lartigau Philippine Pascal et Gerard Lartigau


    Document sans nom
    Comédie française : Denise Gence Mme Lepic Philippine Pascal Annette Gérard Lartigau Poil de Carotte Louis Seigner Mr Lepic
    Document sans nom
    Résumé : Pièce en un acte de Jules RENARD réalisée par Georges LACOMBE et jouée par les Comédiens Français. Poil de Carotte, seize ans, est le fils d'un couple de bourgeois de province, les Lepic. Détesté par sa mère qui n'a pas souhaité sa naissance, perpétuellement rebuté, il est le témoin de scènes pénibles entre ses parents. Avide d'affection mais incapable de s'ouvrir, d'extérioriser ses sentiments, il provoque souvent la moquerie. Suffoquant dans son amertume et sa solitude, il tente par deux fois de se suicider. Il trouve cependant un certain réconfort auprès de son père, un brave homme, triste et résigné, autre victime de la méchanceté de Madame Lepic. Cette amitié tacite qui se noue entre eux est la seule lueur d'espoir dans cette oeuvre dramatique, une des meilleures du théâtre naturaliste.
    Mots clés : pièce de théâtre (Poil de carotte) ; drame (naturaliste) ; bourgeoisie ; adolescent (renfermé) ; relation parent enfant ; mère (méchante) ; père (résigné) ; enfant (martyr) ; timidité ; tristesse ; suicide (tentative) ; solitude

    Un Poil de Carotte inattendu

    Dans le beau livre de souvenirs qu'il vient de faire paraître, « Antoine, père et fils », André-Paul Antoine nous conte ce que furent les répétitions de « Poil de Carotte ». Le rôle de l'enfant martyr avait été confié à une toute jeune comédienne, nommée Suzanne Després. Rôle difficile, insolite, d'autant plus malaisé à jouer que le véritable « Poil de Carotte » était là, dans la salle, en la personne de l'auteur, Jules Renard. Malgré tous les efforts de la comédienne, ce n'était jamais cela. Renard répétait sans cesse: « Non! Poil de Carotte est plus farouche, plus sournois, plus sauvage ! Vous souriez encore trop ! » Un jour, excédée, Suzanne Després jeta son manuscrit à la tète de l'écrivain jamais satisfait, en lui criant : « Gardez-le, votre Poil de Carotte, je vous le rends ! » Ce fut alors que Renard s'exclama : « Bravo ! Vous y êtes ! Je viens de le voir ! C'est lui ! » Et, quelques jours plus tard, le 2 mars 1900, au théâtre Antoine, une actrice devenait soudain célèbre en même temps que « Poil de Carotte » s'inscrivait parmi les grands succès du théâtre contemporain.
    Jules Renard aurait-il été satisfait par le jeu de Gérard Lartigau, qui fut son Poil de Carotte à la Télévision, vendredi ? Il aurait été sans doute surpris comme nous le fûmes nous-mêmes au cours des premières répliques. Ah ! ce Poil de Carotte solide, trapu, bien en équilibre sur ses deux jambes, à peine amer, presque joyeux, était bien différent des Poil de Carotte féminins (Suzanne Després et Berthe Bovy) ou masculin — le petit Robert Lynen — qui l'avaient précédé dans l'emploi. Mais les chefs-d'œuvre — vendredi le « Poil de Carotte » porté par les ondes avait le son du chef-d'oeuvre — ne sont jamais des blocs posés une fois pour toutes. Avec le temps, ils se plient à de multiples interprétations. Si Gérard Lartigau ne fut pas un Poil de Carotte larmoyant, il fut néanmoins un Poil de Carotte émouvant, et les larmes ne devant rien aux facilités et aux conventions, celles qu'il parvint à nous arracher, au cours de sa grande scène avec son père, ne furent que de meilleure qualité. Les autres rôles de la pièce, tout en étant aussi humains, se prêtent à moins de fantaisie. Mais leurs interprètes de l'autre soir — Louis Seigner, Denis Gence et Philippine Pascal — nous firent penser aux meilleurs.



    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire
     

    2 Commentaires

    Nanou

    Date : 23-09-2016 Heure : 09:25:19



    J'étais présente à cette représentation, quel souvenir !!! J'étais une adolescente, qui faisait du Théâtre amateur avec Jacques Sarthou (et à ce jour je suis toujours comédienne amateur = 60 ans ...). J'ai eu la chance de correspondre avec Gérard pendant des années jusqu'au jour où il nous a quittés ... Je suis toujours très triste mais ainsi la Vie est-elle faite. Cordialement, Anne.

    Nanou

    Date : 26-02-2017 Heure : 08:06:53



    J'ai assisté à ce spectacle, j'étais jeune et avec Gérard Lartigau nous avons échangé une correspondance jusqu'à son décès. Quel magnifique spectacle ! J'ai une école de théâtre (amateur) et cette année je monte cette superbe pièce de Jules Renard.