Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée 
    Gilbert Pineau - 1964
    Achetez "Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter

    Commentaire
    Partager sur Facebook :
    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo



    Distribution :


     Jacques François dans Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée
     
     
    Jacques François 


     Martine Sarcey dans Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée
     
     
    Martine Sarcey 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    Il faut qu une porte soit ouverte ou fermee Il faut qu une porte soit ouverte ou fermee

    Martine SARCEY Martine SARCEY

    Martine SARCEY Martine SARCEY

    Martine SARCEY et Jacques FRANCOIS Martine SARCEY et Jacques FRANCOIS

    Martine SARCEY et Jacques FRANCOIS Martine SARCEY et Jacques FRANCOIS

    Martine SARCEY et Jacques FRANCOIS Martine SARCEY et Jacques FRANCOIS


    Document sans nom
    Jacques FRANÇOIS  Le comte Martine SARCEY  La marquise
    Document sans nom
    Proverbe en un acte et en prose d'Alfred de MUSSET
    IL FAUT QU'UNE PORTE SOIT OUVERTE OU FERMÉE

    Directeur de la photo : Maurice BARRY
    Décor de Roger BRIANCOURT

    L'EPOQUE ET LE LIEU En 1830, dans un salon.

    LE THEME Ce proverbe, publié en 1845 et représenté à la Comédie-Française en 1848, est une suite de vives répliques entre le comte et la marquise, deux personnages qui — tout comme dans « Le Jeu de l'amour et du hasard » — se défient, s'éloignent et se rapprochent et dont on devine aisément qu'ils sont faits l'un pour l'autre.

    LE DEBUT Dès leurs premiers propos, on devine que le comte et la marquise s'aiment. C'est le comte qui, le premier, laisse échapper l'aveu de son amour. La marquise, plus habile, feint l'indifférence. Le comte, qui se montre jaloux d'un certain Camus, est plusieurs fols sur le point de sortir, mais 11 laisse la porte ouverte. Or, il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée, comme le fait justement remarquer la marquise...

    Réalisation de Gilbert PINEAU

    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire