Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • L'écornifleur 
    Edmond Tyborowsky - 1964
    Achetez "L'écornifleur" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter

    Commentaire
    Partager sur Facebook :
    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo



    Distribution :


     Jacques Duby dans L'écornifleur
     
     
    Jacques Duby 


     Christian Lude dans L'écornifleur
     
     
    Christian Lude 


     Brigitte Auber dans L'écornifleur
     
     
    Brigitte Auber 


     Uta Taeger dans L'écornifleur
     
     
    Uta Taeger 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    Ecornifleur Ecornifleur

    Jacques Duby Jacques Duby

    Brigitte Auber Brigitte Auber

    Brigitte Auber Brigitte Auber

    Brigitte Auber et Jacques Duby Brigitte Auber et Jacques Duby

    Jacques Duby et Brigitte Auber Jacques Duby et Brigitte Auber

    Jacques Duby et Brigitte Auber Jacques Duby et Brigitte Auber

    Jacques Duby et Uta Taeger Jacques Duby et Uta Taeger

    Uta Taeger et Brigitte Auber Uta Taeger et Brigitte Auber

    Uta Taeger et Jacques Duby Uta Taeger et Jacques Duby

    Uta Taeger et Jacques Duby Uta Taeger et Jacques Duby


    Document sans nom
    Jacques Duby Henri Christian Lude Victor Vernet Brigitte Auber Blanche Uta Taeger Marguerite, premier rôle dramatique Geneviève Leomy la soubrette Lina Roxa Mme Cruz Robert Larcebeau Mr Cruz Aline Blome baigneuse Lilya Lausanne baigneuse Ginette Briance baigneuse Muriel Bussi baigneuse Odile Avazeri baigneuse Sophie Caussade baigneuse Patrick Rohan baigneur Robert Blome baigneur Marguerite Garson   Silvio Minond  
    Document sans nom
    Adaptation par Maurice Toesca du roman éponyme de Jules Renard paru en 1892, dans une réalisation d'Edmond Tyborowsky. L'écornifleur, c'est Henri, un soi-disant écrivain, dont les minces talents éblouissent une famille de braves bourgeois, Monsieur Vernet, petit professeur miteux et naïf, son épouse Blanche et leur nièce Marguerite. Invité à passer des vacances avec ses nouveaux amis, Henri courtise la femme, qu'il entraine au bord de la faute, trouble le coeur naïf de la jeune fille qui se laisse séduire et gruge le mari avant de disparaître sur une ultime pirouette, fuyant ses responsabilités. Mots clés : adaptation d'oeuvre ; roman (L'Ecornifleur) ; Paris ; station balnéaire ; bourgeoisie ; séduction ; audace (cynisme) ; lâcheté ; écrivain (prétendu) ; comportement psychologique (naïveté, crédulité) ; vérité (mensonge, tromperie)

    Une réussite

    La semaine avait commencé par un petit chef-d'œuvre : « L'Ecornifleur » de Jules Renard, porté à l'écran avec beaucoup de talent et de soins par Maurice Toesca. Je sais ce que l'on va me reprocher. J'aime « L'Ecornifleur », or « L'Ecornifleur » est bâti sur rien, sur une histoire des plus simples, un monsieur pas très scrupuleux pris entre deux femmes, et j'ai reproché souvent à d'autres émissions ce rien. Oui, mais le rien de « L'Ecornifleur » est étayé par un personnage qui, lui, n'est pas une ombre anonyme. Cet Henri, cynique menteur, veule, que nous devrions mépriser et pour qui nous avons, néanmoins, de la sympathie, est un caractère qui n'a pas son pendant ni dans le roman ni dans le théâtre français. Et puis, il y a le style de Renard, cette cruauté tendre, cette férocité émue qui donne aux faits les plus insignifiants l'écho des profondeurs et qui fait songer par instants à Tchékhov, un Tchékhov plus amer et moins triste. Edmond Tybo, le réalisateur, aurait pu se laisser tenter par les effets faciles et désormais bien usés de 1900. Il s'en est bien gardé. Nous en arrivons à la coupole qui couronna ce bel édifice : sa distribution. Une merveille d'homogénéité, sans une fausse note. Jacques Duby, Brigitte Âuber, Christian Lude et Uta Taeger furent remarquables.

    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire