Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • Jean-Christophe  :
    Emmanuel

    François Villiers - 1978
    Achetez "Jean-Christophe : Emmanuel" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter

    Commentaire
    Partager sur Facebook :
    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo



    Distribution :


     Caroline Cartier dans Jean-Christophe : Emmanuel
     
     
    Caroline Cartier 


     Georges Staquet dans Jean-Christophe : Emmanuel
     
     
    Georges Staquet 


     Pascal Sellier dans Jean-Christophe : Emmanuel
     
     
    Pascal Sellier 


     Julien Verdier dans Jean-Christophe : Emmanuel
     
     
    Julien Verdier 


     Henri Czarniak dans Jean-Christophe : Emmanuel
     
     
    Henri Czarniak 


     Jean Turpin dans Jean-Christophe : Emmanuel
     
     
    Jean Turpin 


     Pierre Koulak dans Jean-Christophe : Emmanuel
     
     
    Pierre Koulak 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    Jean Christophe Emmanuel Jean Christophe Emmanuel

    Berangere Dautun Berangere Dautun

    Caroline Cartier Maia Simon Caroline Cartier Maia Simon

    Caroline Cartier Caroline Cartier

    Dominique Sandrel Dominique Sandrel

    Henri Czarniak Dominique Sandrel Henri Czarniak Dominique Sandrel

    Inconnue 1 Inconnue 1

    Inconnue 2 Inconnue 2

    Jean Noel Sissia Jean Noel Sissia

    Maia Simon Maia Simon

    Pascal Sellier Bruno Devoldere Pascal Sellier Bruno Devoldere


    Document sans nom
    Caroline Cartier  (Jacqueline Langeais) Georges Staquet  (Coquard) Pascal Sellier  (Emmanuel) Jean-Noël Sissia  (Bernard de Rancourt) Julien Verdier  (Père Feuillet) Henri Czarniak  (Joussier) Dominique Sandrel  (Berthe) Jean Turpin  (Gautier) Pierre Koulak  (Manousse) Bruno Devoldère  (Olivier Jeannin) Maïa Simon  (Colette Stevens) Bérangère Dautun  (Mme Arnaud) Jacques Galland  (M. Arnaud) Marc Fayolle  (Mooch) Klaus Maria Brandauer  (Jean-Christophe Krafft)
    Document sans nom
    Résumé : A la suite de la mort de son père, Jacqueline et son mari reviennent à Paris. Ayant refusé d’aller travailler dans les beaux quartiers, Olivier est nommé à Montrouge dans les quartiers ouvriers, Malgré l’arrivée d’un enfant, le couple Jacqueline – Olivier va de plus en plus mal et lorsque Olivier voit que sa femme le trompe avec Bernard de Rancourt ; il la quitte.
    Il renoue ses relations avec Jean-Christophe mais les deux hommes vivent séparés. Il prend un jeune bossu Emmanuel, sous son aile alors que celui-ci est critiqué par ses camarades ouvriers. Lors du 1er mai, la manifestation ouvrière dégénère: les cavaliers chargent et Olivier, en voulant protéger Emmanuel, est blessé mortellement par le sabot d’un cheval. Coquard, le chef des manifestants et Jean-Christophe tentent de s’échapper à la police. Jean-Christophe tue un policier. Coquard dit à Jean-Christophe de fuir vers la Suisse vers un de ses amis ; le docteur Braun…

    L'analyse d'Alain B :

    Un épisode où Jean-Christophe a un rôle moins important que celui d'Olivier.

    Cet épisode nous montre la différence de vie entre les bourgeois de l'époque et les ouvriers. Les premiers ignorant les seconds. Les choses ont-elles beaucoup changés ?

    Jacqueline refuse la vie que lui propose Olivier et elle fera tout pour rester dans son monde donc elle sacrifiera Olivier.

    La vie ouvrière n'est pas rose en ce début de XX° siècle et les ouvriers, dans une petite dizaine d'années vont aller se faire tuer à la 1ère guerre mondiale. Ils ont encore 30 ans à attendre afin de profiter des congés payés et des 40 heures de travail par semaine.




    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire