Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • La maison des filles perdues 
    Pierre Chevallier - 1974
    Achetez "La maison des filles perdues" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter

    Commentaire
    Partager sur Facebook :
    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo



    Distribution :


     Sandra Julien dans La maison des filles perdues
     
     
    Sandra Julien 


     Olivier Mathot dans La maison des filles perdues
     
     
    Olivier Mathot 


     Gillian Gil dans La maison des filles perdues
     
     
    Gillian Gil 


     Claude Boisson dans La maison des filles perdues
     
     
    Claude Boisson 


     Evelyne Scott dans La maison des filles perdues
     
     
    Evelyne Scott 


     Gilda Arancio dans La maison des filles perdues
     
     
    Gilda Arancio 


     Johnny Wessler dans La maison des filles perdues
     
     
    Johnny Wessler 


     Mario Santini dans La maison des filles perdues
     
     
    Mario Santini 


     Claude Sendron dans La maison des filles perdues
     
     
    Claude Sendron 


     Chantal Broquet dans La maison des filles perdues
     
     
    Chantal Broquet 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    Antonia Lotito Antonia Lotito

    Catherine Laurent a droite Catherine Laurent a droite

    Claude Boisson Claude Boisson

    Evelyne Scott Evelyne Scott

    Gilda Arancio X et Catherine Laurent Gilda Arancio X et Catherine Laurent

    Gilda Arancio Gilda Arancio

    Gillian Gill Gillian Gill

    Jean Roville Jean Roville

    Johnny Wessler et Antonia Lotito Johnny Wessler et Antonia Lotito

    La maison des filles perdues La maison des filles perdues

    La maison des filles perdues La maison des filles perdues

    Magda Mundari Magda Mundari

    Magda Mundari Magda Mundari

    Magda Mundari Magda Mundari

    Magda Mundari Magda Mundari

    Magda Mundari et Raymond Schettino Magda Mundari et Raymond Schettino

    Olivier Mathot et Sandra Julien Olivier Mathot et Sandra Julien

    Olivier Mathot Mario Santini et Claude Boisson Olivier Mathot Mario Santini et Claude Boisson

    Olivier Mathot Olivier Mathot

    Raymond Schettino et Magda Mundari Raymond Schettino et Magda Mundari

    Sandra Julien Sandra Julien

    Sandra Julien Sandra Julien

    Silvia Solar et Sandra Julien Silvia Solar et Sandra Julien

    Silvia Solar Silvia Solar

    SYGMA 3 SYGMA 3

    SYGMA 3 SYGMA 3

    SYGMA 3 SYGMA 3

    SYGMA 3 Jack Taylor SYGMA 3 Jack Taylor

    SYGMA 3 Mario Lanfranchi au centre SYGMA 3 Mario Lanfranchi au centre

    SYGMA 3 Mia Genberg SYGMA 3 Mia Genberg

    SYGMA 3 Silvia Solar et Armando Calvo SYGMA 3 Silvia Solar et Armando Calvo

    X1 le commissaire X1 le commissaire

    X2 le rabatteur X2 le rabatteur

    X3 et Silvia Solar X3 et Silvia Solar


    Document sans nom
    Sandra Julien Magda Silvia Solar Silvia Magda Mundari Yvette Olivier Mathot Rasky Gillian Gill Madame Zozo Raymond Schettino M. Gaston Evelyne Scott une captive Gilda Arancio une captive Antonia Lotito Mimie, une captive Catherine Laurent Suzanne, une captive Chantal Broquet une captive Jean Roville Dupré, le directeur d'interpol Claude Boisson un homme de main de Silvia Johnny Wessler un homme de main de Mme Zozo Mario Santini Calvet François Marcignac  André Cambrésy  Claude Sendron M. Henri Jack Taylor Jack - extraits de Sygma 3 Remo De Angelis Georgie - extraits de Sygma 3 Mia Genberg Angelique - extraits de Sygma 3 Armando Calvo extraits de Sygma 3 Mario Lanfranchi extraits de Sygma 3
    Document sans nom
    Réalisation : Pierre Chevalier (comme Peter Knight), Gian Paolo Callegari (pour les extraits de Sygma 3, agent spécial)
    Scénario : Marius Lesoeur (comme A. L. Mariaux), Pierre Chevalier, Gian Franco Riccioni
    Dialogues : Marius Lesoeur
    Image : Gérard Brissaud
    Caméra : Etienne Rosenfeld
    Montage : Luigi Batzella
    Son : Pierre Goumy
    Musique : Daniel Whit
    Maquillage : Ultimo Peruzzi
    Assistant réalisateur : Tiziano Cortini
    Script : M. Ciafre
    Régie : Madeleine Quisquandon
    Directeur de production : Marius Lesoeur
    Producteur délégué : Daniel Lesoeur
    Production : Marius Lesoeur - Eurociné (France) / Remo Angioli - CRC (Italie)
    Tournage : septembre 1973
    Sortie le 21 août 1974

    M. Gaston, un client amoureux, aide Yvette à s'échapper du bordel où elle était retenue. Au commissariat de police, la jeune femme décrit les circonstances de son enlèvement et comment elle s'est retrouvée prisonnière de « La Maison des filles perdues » tenue d'une main de fer par Madame Zozo. Sur ces renseignements, Interpol lance ses agents sur la piste d’un réseau de traite des blanches dirigé par la redoutable Silvia...

    CRITIQUE(S):
    « Ce film de Peter Knight, (…) s’apparente davantage au genre « policier sexy » d’il y a vingt ans qu’à la production érotique actuelle. Bref, c’est une histoire de « traite des blanches » comme on pourrait en lire dans « Détective » , où tous les stéréotypes sont au rendez-vous (…) quant au séquences « érotiques », elles sont si peu nécessaires au récit (assez rondement mené, convenons-en) et si artificielles, qu’on les croirait rajoutées après coup pour permettre une meilleure exploitation du film. » - Yves Enogat, La Saison cinématographique 1975

    « Dans les années 60, Eurociné abuse de séquences additionnelles pour érotiser des films espagnols qui ne l’étaient pas du tout (…). Parfois le procédé est plus ambitieux : les inserts deviennent de vraies scènes qui modifient l’intrigue même du film (…) Cette MAISON DES FILLES PERDUES reprend ce périlleux exercice, détournant une bonne quarantaine de minutes d’un film d ‘espionnage italo-espagnol SIGMA 3, AGENT SPECIAL (Paolo Callegari, 1966) en polar sexy sur un réseau de traite des Blanches. Les raccords sot toujours décelables et Silvia Solar, commune aux deux films, n’a pas la même coiffure.(…) La série B trépidante, dans laquelle Jack se démène à coups de poings, d’accélérateur et de flingue, se mue alors en série Z indolente dans laquelle Sandra gambade en jupe ultra courte et se laisse caresser les seins (…) Ce patchwork peu digeste servira à son tour à la fabrication de L’OASIS DES FILLES PERDUES. Avec Eurociné, rien ne se perd… » - Christophe Bier, Dictionnaire des films français pornographiques et érotiques 16 et 35 mm, Serious Publishing, 2011.


    Fiche réalisée par Stéphane Bruyère pour BDFF, 2017

    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire