Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • Le mystère des roches de Kador 
    Léonce Perret - 1912
    Partager cette page sur Facebook :
    Achetez "Le mystère des roches de Kador" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter


    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo


    Distribution :


     Suzanne Grandais dans Le mystère des roches de Kador
     
     
    Suzanne Grandais 


     Léonce Perret dans Le mystère des roches de Kador
     
     
    Léonce Perret 


     Louis Leubas dans Le mystère des roches de Kador
     
     
    Louis Leubas 


     Jean Aymé dans Le mystère des roches de Kador
     
     
    Jean Aymé 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    Emile Keppens et Max Dhartigny Emile Keppens et Max Dhartigny

    Emile Keppens et Suzanne Grandais Emile Keppens et Suzanne Grandais

    Jean Ayme a droite Jean Ayme a droite

    Le Mystere des roches Kador Le Mystere des roches Kador

    Le Mystere des roches Kador Le Mystere des roches Kador

    Le Mystere des roches Kador Le Mystere des roches Kador

    Le Mystere des roches Kador Le Mystere des roches Kador

    Le Mystere des roches Kador Le Mystere des roches Kador

    Le Mystere des roches Kador Le Mystere des roches Kador

    Leonce Perret et Suzanne Grandais Leonce Perret et Suzanne Grandais

    Leonce Perret Leonce Perret

    Marie Dorly a gauche Marie Dorly a gauche

    Max Dhartigny et Suzanne Grandais Max Dhartigny et Suzanne Grandais

    Max Dhartigny et Suzanne Grandais Max Dhartigny et Suzanne Grandais

    Max Dhartigny et X1 Max Dhartigny et X1

    Suzanne Grandais Suzanne Grandais

    Suzanne Grandais Suzanne Grandais

    Suzanne Grandais Suzanne Grandais

    Suzanne Grandais Suzanne Grandais

    Suzanne Grandais et Leonce Perret Suzanne Grandais et Leonce Perret


    Document sans nom
    Suzanne Grandais Suzanne de Lormel Léonce Perret Comte Fernand de Kéranic Max Dhartigny le capitaine Jean d'Erquy Émile Keppens le professeur Williams Jean Aymé Maître Létang de Jeandé Louis Leubas le chef de la sûreté Marie Dorly Madame Dorlysse
    Document sans nom
    Réalisation : Léonce Perret
    Scénario : Léonce Perret
    Caméra : Georges Specht
    Décors : Robert-Jules Garnier
    Production : S.E.G. - Société des Etablissements L. Gaumont
    Distribution : C.C.L. - Comptoir Ciné-Location
    Durée : 44 minutes
    Sortie : 22 novembre 1912

    La jeune Suzanne de Lormel hérite par testament de son grand oncle, le marquis de Kéranic. Le testament stipule qu’en cas d’infirmité ou de décès, sa fortune reviendrait à son tuteur, le conte Fernand de Kéranic. Ce dernier, amoureux de sa pupille, voit ses avances repoussées. Suzanne aime en secret le capitaine Jean d'Erquy. Pressé par ses créanciers, Kéranic imagine un plan pour se débarrasser de sa pupille. Il tente de l'empoisonner et de tirer sur son amant qu'il a convié sous le nom de la jeune fille a une partie de chasse aux mouettes. Les croyant morts, il s'en va. Les deux amoureux ne sont que blessés et dérivent toute la nuit dans une embarcation de fortune. Suzanne ressort choquée au point de ne plus pouvoir s'exprimer. Kéranic est sur le point de faire main basse sur la fortune de la jeune fille quand Jean à l’idée de s’adresser à un célèbre professeur de psychanalyse. Sa méthode consiste, grâce au cinématographe, à faire revivre à sa patiente le traumatisme à l’origine de son état…

    Découpage du film :
    -Prologue : Le testament du marquis de Kéranic
    -Première partie : Un été en Bretagne
    -Deuxième partie : La méthode du professeur Williams
    -Épilogue

    CRITIQUE(S) :
    « Probablement le chef-d‘œuvre de Léonce Perret lors de ses années Gaumont. A part, peut-être, les toutes dernières scènes du film, fort mélodramatiques, où Léonce Perret acteur n‘est sans doute pas au niveau qu‘on lui souhaiterait, LE MYSTERE DES ROCHES DE KADOR présente un rare équilibre de tension dramatique et de photogénie, sous-tendu par un scénario d’une invention particulière. Ces qualités dramaturgiques trouvent leur apogée lors de la double séquence de la reconstitution filmée de l’attentat où manquent périr les deux jeunes héros de l’histoire, et de la projection de ce « film dans le film qui en amorce la résolution. Ici, la prescience de Léonce Perret pour un cinéma à venir, dans sa pensée, son écriture et le découpage de sa mise en scène, a, presque un siècle après, quelque chose de confondant. Admiration qui ne peut que s‘accroître si l‘on sait que ce film presque parfait n‘a bénéficié d‘aucun traitement de production particulier et n‘est, entre le drame de LA RANCON DU BONHEUR et la comédie LE HOMARD, que l‘un des trente-cinq films tournés par Léonce Perret en 1912. » Présentation du film, coffret Gaumont - Le Cinéma premier 1897-1913, Gaumont vidéo, 2008

    « Perret aborde de façon étonnante la question des conditions de la perception des images filmiques et des mécanismes psychiques du spectateur, faisant référence à la théorie psychanalytique de Freud. » - "Léonce Perret", sous la direction de Bernard Bastide et Jean A. Gili, Paris-Bologne, Association Française de Recherche sur l’Histoire du Cinéma-Cineteca di Bologna-Il Cinema ritrovato, 2003.


    Fiche réalisée par Stéphane Bruyère pour BDFF, 2017

    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire