Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • Traitement de choc 
    Alain Jessua - 1973
    Achetez "Traitement de choc" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter

    Commentaire
    Partager sur Facebook :
    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo



    Distribution :


     Annie Girardot dans Traitement de choc
     
     
    Annie Girardot 


     Alain Delon dans Traitement de choc
     
     
    Alain Delon 


     Robert Hirsch dans Traitement de choc
     
     
    Robert Hirsch 


     Michel Duchaussoy dans Traitement de choc
     
     
    Michel Duchaussoy 


     Gabriel Cattand dans Traitement de choc
     
     
    Gabriel Cattand 


     Jeanne Colletin dans Traitement de choc
     
     
    Jeanne Colletin 


     Robert Party dans Traitement de choc
     
     
    Robert Party 


     Anna Gaylor dans Traitement de choc
     
     
    Anna Gaylor 


     Jean-François Calvé dans Traitement de choc
     
     
    Jean-François Calvé 


     Roger Muni dans Traitement de choc
     
     
    Roger Muni 


     Lucienne Legrand dans Traitement de choc
     
     
    Lucienne Legrand 


     Anne-Marie Deschodt dans Traitement de choc
     
     
    Anne-Marie Deschodt 


     Jean Leuvrais dans Traitement de choc
     
     
    Jean Leuvrais 


     Guy Saint-Jean dans Traitement de choc
     
     
    Guy Saint-Jean 


     Jacques Pisias dans Traitement de choc
     
     
    Jacques Pisias 


     Jacques Santi dans Traitement de choc
     
     
    Jacques Santi 


     Nicole Gueden dans Traitement de choc
     
     
    Nicole Gueden 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    Traitement de choc Traitement de choc

    Traitement de choc Traitement de choc

    Traitement de choc nudisme Traitement de choc nudisme

    Gueden Nicole Gueden Nicole


    Document sans nom

    ELLE est belle, elle a trente-six ans, elle traverse une crise, celle de notre temps, fatigue générale, dégoût, vague angoisse... Son ami lui conseille une cure de thalassothérapie. L'établissement est parfait, les clients riches, sympathiques, les médecins tels qu'on imagine les cliniciens de luxe. Bains, douches, massages, natation, promenades se succèdent. Tout semble aller pour le mieux et, cependant, Hélène ne tarde pas à remarquer de petites « étrangetés » : le personnel portugais n'a aucun contact avec les pensionnaires, les habitants du village semblent détester les médecins et les malades ; son ami, même, lui paraît de plus en plus déprimé... Quand elle commence le vrai traitement, elle se retrouve une autre femme. L'inquiétude continue à l'envahir alors qu'apparemment rien ne semble justifier ses « inquiétudes ». Elle va vouloir savoir. Mais quelle vérité et à quel prix ?

    Alain Jessua est un cinéaste subtil et discret. De « La Vie à l'envers » (1963) à cet étonnant, au sens propre du mot, « Traitement de choc »,on ne trouve que le meilleur film jamais réalisé sur l'univers de la bande dessinée « Jeu de massacre » (1967). Trois films en dix années, c'est la preuve d'une rigueur dans le choix du sujet comme dans celui de la qualité. Jessua, en fait, a toujours voulu ne montrer que ce qu'il avait à dire, profondément.

    Il s'en explique (Revue du cinéma. Janvier 1973) en ces termes : « Il s'agit d'un film d'angoisse, de suspense... En fait, d'une fable, d'une fable d'épouvante, où l'humour trouve sa place de temps en temps, alors que tout devient de plus en plus angoissant... Cette femme se trouve placée, à un certain moment de son existence, devant un dilemme continuer à vivre tranquillement, supposant qu'il se passe de drôles de choses dans cet institut, ou essayer d'y voir clair, mais en prenant de plus en plus de risques. »

    Jessua va jouer le jeu jusqu'au bout : certains trouveront terrifiant la fin de son film, d'autres non et, en fait, pour les mêmes raisons. Le cinéma français n'a jamais aimé l'épouvante, fût-elle subtile comme ici. L'atmosphère qui règne dans « Traitement de choc » n'est pas celle qui naît dans « L'Autre ». Elle a une qualité de fausse tendresse, de clin d'œil inachevé, de superbe indifférence. Il faut dire que Jessua a trouvé, avec Delon, avec Duchaussoy, avec la fabuleuse Annie Girardot, un trio de comédiens qui réussissent, constamment, à faire croire, à la fois, à leur réalité concrète et au décalage infime entre le solide et l'inquiétant.

    Film fascinant, film qui laisse, longtemps après sa vision, un souvenir tenace, « Traitement de choc » est une œuvre lucide, moderne, malgré sa lenteur voulue du début et qui joue ( trop ) subtilement avec les nerfs de spectateurs parfaitement à même de se découvrir dans cet univers, apparemment vu par un seul personnage, mais qui nous montre notre propre vie. Montrer aussi clairement un personnage « réaliste » dans un monde qui sombre dans la folie était une gageure : Alain Jessua y réussit parfaitement. Trop, diront certains.

    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire