Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • Karatékas & Co : Quelque part en Méditerranée 
    Edmond Tiborovsky - 1973
    Achetez "Karatékas & Co : Quelque part en Méditerranée" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter

    Commentaire
    Partager sur Facebook :
    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo



    Distribution :


     Jean Marais dans Karatékas & Co : Quelque part en Méditerranée
     
     
    Jean Marais 


     Christine Laurent dans Karatékas & Co : Quelque part en Méditerranée
     
     
    Christine Laurent 


     André Dumas dans Karatékas & Co : Quelque part en Méditerranée
     
     
    André Dumas 


     Pierre Plessis dans Karatékas & Co : Quelque part en Méditerranée
     
     
    Pierre Plessis 


     Malka Ribowska dans Karatékas & Co : Quelque part en Méditerranée
     
     
    Malka Ribowska 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    000 Quelque part en Mediterranee 000 Quelque part en Mediterranee

    001 Quelque part en Mediterranee 6me epoque Karatekas 001 Quelque part en Mediterranee 6me epoque Karatekas

    002 nouvelle mision karatekas 002 nouvelle mision karatekas

    003 incendie de raffinerie 003 incendie de raffinerie

    004 L Empereur aux commandes 004 L Empereur aux commandes

    005 Christine Laurent 005 Christine Laurent

    006 Andre Dumas et Jean Marais 006 Andre Dumas et Jean Marais

    007 L argent le nerf de la guerre 007 L argent le nerf de la guerre

    008 Pierre Plessis et Jean Marais 008 Pierre Plessis et Jean Marais

    009 Pierre Plessis le professeur Maguelonne 009 Pierre Plessis le professeur Maguelonne

    010 maniaque de la persecution ou humaniste du vrai 010 maniaque de la persecution ou humaniste du vrai

    011 Bernard Rousselet 011 Bernard Rousselet

    012 arrestation 012 arrestation

    013 Iska Kahn 013 Iska Kahn

    014 Anna Gael 014 Anna Gael

    015 rodeo de voitures 015 rodeo de voitures

    016 sauve qui peut 016 sauve qui peut

    017 le grand saut 017 le grand saut

    018 trop tard 018 trop tard

    019 cap sur Port Azur 019 cap sur Port Azur

    020 a l affut 020 a l affut

    021 surveillance 021 surveillance

    022 l affrontement 022 l affrontement

    023 Gael Khan et Rousselet 023 Gael Khan et Rousselet

    024 coup de pied direct 024 coup de pied direct

    025 a l attaque 025 a l attaque

    026 sans retenue 026 sans retenue

    027 coup pour coup 027 coup pour coup

    028 Malka Ribowska et Jean Pierre Marry 028 Malka Ribowska et Jean Pierre Marry

    029 denouement final 029 denouement final

    030 responsable et coupable 030 responsable et coupable


    Document sans nom
    Jean Marais l’Empereur Anna Gaël  Diana Bernard Rousselet Georges Iska Kahn Iska Jean Pierre Marry Filotin Christine Laurent standardiste André Dumas Guibert, directeur de la raffinerie Pierre Plessis Professeur Maguelonne Malka Ribowska Eleonor Freeman, Prix Nobel de Biologie J. Warfield Warfeld, journaliste d‘investigation G. Lewis Watkins président du consortium mondial du pétrole M. Gabrielli une infirmière J. Seyrat une hotesse Sylvain Levignac  Michel Berreur  Daniel Breton  Yves Gabrielli  Gérard Moisan   Antoine Baud  Daniel Vérité  B. Oppe  G. Cougelin  E. Wasberg  D. Schwartz  G. Lagravière  L. Michaux  L. Montalenti  A. Richemond  A. Barre 
    Document sans nom
    Karatékas & Co - 6ème épisode : Quelque part en Méditerranée

    Réalisation: Edmond Tyborowski (1973)

    Scénario : José Rubery
    Adaptation et dialogues: Henri Viard
    Musique : José Rubery
    Direction musicale : Henri Pélissier
    Combats & cascades réglés par : Claude Carliez
    Armes & explosifs : Mac Cauvy
    Atelier de production : Claire Bonneval
    Chef de production : Lucien Bergamo
    Chef de plateau : Lucien Fallet
    Chef électricien : Henri Sarrazin
    Accessoiristes : Bertrand Pineau et Jacques Tena y Teno
    Cadrage vidéo : Alain Grazide, Jean-Jacques Ledos, et Jean Wanwearbeke
    Assistants cadreurs : Paul Bocci, Jacques Defranchi et Jean Pannequin
    Décoration : Alain Maumoury et Robert Voisin
    Créatrice des costumes : Yvonne Sassino
    Costumière : M. Antoinette Dinety
    Illustration sonore : Maurice Saulnier
    Bruitage : Marcel Painvin
    Ingénieurs du son : Claude Couchouron et Michel Augeix
    Ingénieurs vision : Jean Galliou et J.M. Fadeuil
    Montage magnétoscope : Thérèse Sontag
    Ingénieur magnétoscope : Bernard Lasfargues
    Directeur de la photographie : Claude Robin
    Scripte : Colette Batifoulier
    Assistants réalisateurs : Daniel Bart et Marc Vaziaga
    Production : Office de Radiodiffusion Télévision Française (ORTF)
    Diffusion : 03/09/1973 sur la Première Chaîne
    Durée : 67 mn

    Résumé : Cinq personnages venus de divers services se sont réunis pour former le Karatékas, agence spécialisée dans la pratique de l’activisme pacifiste. L’équipe est dirigée par L'Empereur (Jean Marais), un homme cultivé, officiellement conservateur en chef du Musée Guimet mais aussi ancien agent diplomatique spécial en Extrême-Orient. A l'occasion, l’Empereur reprend du service quand la cause lui parait bonne et cela va l'entrainer dans six aventures. Avant chaque enquête, le groupe écoute le rapport de leur chef et ensemble ils font un entrainement de karaté, car en tant que pacifistes, c'est leur seule arme pour se défendre.
    Dans ce 6ème épisode, l’Empereur des Karatékas se trouve devant une énigme. Qui est responsable des incendies à répétition des raffineries de pétrole dont la dernière en date est celle de la SNTR (Société Méditerranéenne de Traitement et de Raffinage) ? Bilan global des dommages : 200 MM de dollars. L’empereur, dès le début de son enquête, découvre qu’il va avoir sur le dos non seulement les incendiaires qui l’auront démasqué mais aussi les victimes des incendies puisque celles-ci n’aiment pas que l’on mette le nez dans leurs affaires. En effet le consortium mondial du pétrole se doit de réagir pour défendre ses intérêts en s’opposant, par tous les moyens, au journaliste américain Walfred, d’origine afghane, qui menant une enquête dans cette région, quelque part en Méditerranée, est prêt à publier son rapport confidentiel sur l’île de Port Azur. Cette dernière n’est pas seulement un complexe touristique mais un laboratoire clandestin destiné à mettre au point une substance organique dérivée des hydrates de carbone destinée à l’alimentation artificielle des populations sous développées : une hormone à haut pouvoir calorifique qui se présente sous la forme d’une pilule envahissant le marché mondial. Or, selon Walfred, ce produit n’est pas au point, il est nocif et même mortel. Il faut par tous les moyens arrêter ce cancer pour les consommateurs ? C’est une œuvre humanitaire face au pouvoir de l’argent. Seule l’action directe clandestine est la seule chance de succès face au groupe de pression du consortium, plus puissant que tous les gouvernements. Journaliste d’investigation, Walfred dit-il la vérité ou n’est-il qu’un personnage mythomane, un maniaque de la persécution ? Son idée fixe c’est que le pétrole fera périr le monde par la pollution.
    Paradoxe d’une situation explosive : Les Karatékas travaillent pour le compte d’une entreprise qui cherche à abattre un mystérieux adversaire qui dénonce des activités néfastes à la vie de millions d’hommes de femmes et d’enfants. Qui sont les bandits et qui sont les honnêtes gens ?

    Notes : 6ème et dernier épisode de la série "Karatékas & Co", tournée avec des moyens vidéos en noir et blanc. - Walfred, le personnage fictif de ce téléfilm, est directement inspiré de Ralf NADER (né en 1934) avocat et homme politique américain d’origine libanaise et défenseur des droits des consommateurs dans les années 60, un des premiers militants écologistes. Il a mené, à ses débuts, une critique du dossier de sécurité des constructeurs automobiles américains puis il a milité pour l’agriculture biologique qui exclut le recours à la plupart des produits chimiques de synthèse utilisés par l’agriculture industrielle et intensive et aussi pour la protection de l’environnement face au tout-économique.


    Denis D. D. décembre 2017

    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire