Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • Fantômas III : Le mort qui tue 
    Louis Feuillade - 1913
    Achetez "Fantômas III : Le mort qui tue" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter

    Commentaire
    Partager sur Facebook :
    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo



    Distribution :


     René Navarre dans Fantômas III : Le mort qui tue
     
     
    René Navarre 


     Georges Melchior dans Fantômas III : Le mort qui tue
     
     
    Georges Melchior 


     Edmond Breon dans Fantômas III : Le mort qui tue
     
     
    Edmond Breon 


     André Luguet dans Fantômas III : Le mort qui tue
     
     
    André Luguet 


     Renée Carl dans Fantômas III : Le mort qui tue
     
     
    Renée Carl 


     Édouard Mathé dans Fantômas III : Le mort qui tue
     
     
    Édouard Mathé 


     Laurent Morlas dans Fantômas III : Le mort qui tue
     
     
    Laurent Morlas 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    a l hopital a l hopital

    au couvent au couvent

    Au journal La Capitale Au journal La Capitale

    Chez Thomery Chez Thomery

    Dollon au Bertillonage Dollon au Bertillonage

    Edmond Breon CRANAJOUR Edmond Breon CRANAJOUR

    Edmond Breon Naudier et X1 Edmond Breon Naudier et X1

    Fabienne Fabrege et Georges Melchior Fabienne Fabrege et Georges Melchior

    Fabienne Fabrege et X2 Fabienne Fabrege et X2

    Fabienne Fabrege et X8 Fabienne Fabrege et X8

    Fabienne Fabrege Fabienne Fabrege

    Fantomas arrete Fantomas arrete

    Laurent Morlas debout a gauche Laurent Morlas debout a gauche

    Luguet sauce Bertillon Luguet sauce Bertillon

    Luitz Morat et Jane Faber Luitz Morat et Jane Faber

    Luitz Morat et Jane Faber Luitz Morat et Jane Faber

    Luitz Morat Luitz Morat

    Marie Dorly et Fabienne Fabrege Marie Dorly et Fabienne Fabrege

    Marie Dorly Marie Dorly

    Rene Navarre DULAC au centre Rene Navarre DULAC au centre

    Rene Navarre NANTEUIL a droite Rene Navarre NANTEUIL a droite

    X1 a droite la mere Toulouche X1 a droite la mere Toulouche

    X2 la bonne chez Dollon X2 la bonne chez Dollon

    X3 a droite le commissaire X3 a droite le commissaire

    X4 a droite le juge d instruction X4 a droite le juge d instruction

    Fabienne Fabrege X4 et Melchior Fabienne Fabrege X4 et Melchior

    X6 la bonne chez Thomery X6 la bonne chez Thomery

    Henry Duval au centre chef de la police Henry Duval au centre chef de la police

    X8 et Fantomas X8 et Fantomas


    Document sans nom
    René Navarre Fantômas / Nanteuil / le commissaire Dulac Georges Melchior Jérôme Fandor Edmond Breon commissaire Juve / Cranajour André Luguet Jacques Dollon Fabienne Fabrèges Elisabeth Dollon Luitz-Morat Thomery Jane Faber la princesse Sonia Danidoff Renée Carl Lady Beltham Naudier le gardien Nibet Édouard Mathé un inspecteur Marie Dorly la directrice de la pension de famille Laurent Morlas Paulet
    Document sans nom
    Réalisation : Louis Feuillade
    Scénario : Louis Feuillade, d'après le roman éponyme de Pierre Souvestre et Marcel Allain
    Image : Georges Guérin
    Montage : Georges Guérin
    Décors : Robert-Jules Garnier
    Production : Société des Etablissements Gaumont
    Procédé image : 35 mm - Noir et blanc
    Restauration - version sonore : Jacques Champreux - Gaumont 1998
    Sortie : 28 novembre 1913


    Prologue :
    Sur son lit d’hôpital, Fandor lit la presse qui relate l’explosion de la villa Beltham, dans laquelle Juve a trouvé la mort. On a rien retrouvé du corps du commissaire qui semble avoir littéralement été pulvérisé.
    Dans l’île de la Cité, près du Palais de Justice, un immeuble délabré sert de boutique à la mère Toulouche, fripière et receleuse. Les voyous du quartier y ont leurs habitudes. Parmi eux, le gardien Nibet, complice de Fantômas, et un nouveau venu, Cranajour, un simple d’esprit, que la maîtresse des lieux a pris à son service.

    Première partie : Le drame de la rue Norvin
    Un soir dans son atelier, le peintre et céramiste Jacques Dollon est agressé par Fantômas. Au matin, la bonne le trouve inanimé avec, à ses côtés, le corps sans vie de la baronne de Vibraye. Dollon est accusé du meurtre et incarcéré. Quelques jours après on le retrouve étranglé dans sa cellule. Remis sur pied, Fandor commence son enquête. Présent au moment où le juge annonce à Elisabeth Dollon la mort de son frère, il se fait aussitôt chevalier servant de la jeune femme. Nouveau rebondissement : le corps de Jacques Dollon à disparu. Pourrait-il être encore vivant ? Fantômas et son complice Nibet sont bien entendu à l’origine de cette bien singulière évasion…

    Deuxième partie : L’Enquête de Fandor
    Pour comprendre comment le cadavre de Dollon a pu sortir du dépôt, Fandor se laisse enfermer dans le Palais de Justice. Des traces de sang dans les égouts lui apportent la réponse qu‘il venait chercher. Surpris par Nibet et son acolyte Cranajour, il ne doit son salut qu’à une « maladresse » de ce dernier.

    Troisième partie : Le Collier de la princesse
    A l’occasion de ses fiançailles avec la princesse Danidoff, le richissime sucrier Thomery donne une réception où se retrouve le Tout-Paris. Dissimulé sous l’identité du banquier Nanteuil, Fantômas parvient à dérober le collier de la princesse. La police présente sur les lieux intervient. Les invités sont soumis à une fouille systématique qui ne donne rien. Un indice est cependant relevé. L’agresseur a laissé ses empreintes digitales sur le coup de la princesse. La police scientifique est formelle. Ses empreintes sont celles de Jacques Dollon, retrouvé mort dans sa cellule dix jours plus tôt !

    Quatrième partie : Le banquier Nanteuil
    Le banquier Nanteuil, alias Fantômas, convoque dans son bureau Lady Beltham pour la charger d’une mission. Elle va proposer à Thomery de racheter le collier volé à la princesse. Un rendez-vous est fixé pour finaliser la transaction. Le piège se referme sur Thomery qui est capturé par les hommes de main de Fantômas.

    Cinquième partie : Elisabeth Dollon
    Elisabeth Dollon a trouvé refuge à la pension Bourrat à Auteuil. Elle a découvert dans les documents de son frère un mystérieux papier où figure des dates et les noms des victimes des récents faits divers. Elle souhaite confier sa trouvaille à Fandor. Alerté par un complice, Fantômas tente sans succès de récupérer le papier puis met en scène le « suicide » d’Elisabeth. Fandor arrive à temps pourla sauver. Fandor retrouve le précieux document puis tombe sur le cadavre de Thomery. Le millionnaire a été étranglé avec une écharpe sur laquelle on retrouve les empreintes de Jacques Dollon. Sa disparition provoque la débâcle de ses titres en bourse.

    Sixième partie : Les Gants de peau humaine
    Fandor reconnaît son ami Juve sous les traits de Cranajour. Tout le monde le croyant mort, celui-ci a pu mener son enquête au milieu des complices de Fantômas. La disparition de Thomery doit permettre à Nanteuil-Fantômas d’amasser une fortune dans des manœuvres en bourse. Juve et Fandor se rendent chez Nanteuil qui parvient à s’échapper par une porte dérobée. Faute d’avoir arrêté le criminel, au moins ont-ils percé le mystère du mort qui tue. Fantômas avait confectionné des gants avec la peau de Jacques Dollon. Il pouvait ainsi signer ses crimes avec les empreintes de sa victime…



    Stéphane Bruyère, Février 2018

    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire