Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • La loi des hommes 
    Charles Gérard - 1962
    Achetez "La loi des hommes" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter

    Commentaire
    Partager sur Facebook :
    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo



    Distribution :


     Micheline Presle dans La loi des hommes
     
     
    Micheline Presle 


     Philippe Leroy dans La loi des hommes
     
     
    Philippe Leroy 


     Pierre Mondy dans La loi des hommes
     
     
    Pierre Mondy 


     Arletty dans La loi des hommes
     
     
    Arletty 


     Marcel Dalio dans La loi des hommes
     
     
    Marcel Dalio 


     José Luis de Villalonga dans La loi des hommes
     
     
    José Luis de Villalonga 


     Jacques Monod dans La loi des hommes
     
     
    Jacques Monod 


     Gérard Buhr dans La loi des hommes
     
     
    Gérard Buhr 


     Robert Dalban dans La loi des hommes
     
     
    Robert Dalban 


     Mathilde Casadesus dans La loi des hommes
     
     
    Mathilde Casadesus 


     Yves Barsacq dans La loi des hommes
     
     
    Yves Barsacq 


     Raoul Saint-Yves dans La loi des hommes
     
     
    Raoul Saint-Yves 


     Serge Sauvion dans La loi des hommes
     
     
    Serge Sauvion 


     Michel Constantin dans La loi des hommes
     
     
    Michel Constantin 


     Jacques Sempey dans La loi des hommes
     
     
    Jacques Sempey 


     Jean-Loup Reynold dans La loi des hommes
     
     
    Jean-Loup Reynold 


     Mick Besson dans La loi des hommes
     
     
    Mick Besson 


     Joé Davray dans La loi des hommes
     
     
    Joé Davray 


     Jacqueline Huet dans La loi des hommes
     
     
    Jacqueline Huet 


     Guy Henry dans La loi des hommes
     
     
    Guy Henry 


     Sophie Hardy dans La loi des hommes
     
     
    Sophie Hardy 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    carton generique carton generique

    titre generique titre generique

    accident accident

    Arletty et Presle Arletty et Presle

    Aurelien Lintermans Aurelien Lintermans

    Barsacq Dalban Leroy Barsacq Dalban Leroy

    Berthe Granval Berthe Granval

    boxeurs et Constantin boxeurs et Constantin

    Constantin et Sauvion Constantin et Sauvion

    Davray et Besson sur les rotatives Davray et Besson sur les rotatives

    frere et soeur frere et soeur

    Jacques Monod Jacques Monod

    Joe Davray faux aveugle Joe Davray faux aveugle

    Joseph Pasteur Joseph Pasteur

    la fille d etage la fille d etage

    la twisteuse Marie France Dubois la twisteuse Marie France Dubois

    Leroy Beaulieu tabasse Leroy Beaulieu tabasse

    Leroy et Barsacq Leroy et Barsacq

    majordome James majordome James

    Michele la secretaire Michele la secretaire

    Micheline Presle a l Epic Club Micheline Presle a l Epic Club

    Micheline Presle Micheline Presle

    Mick Besson gangster Mick Besson gangster

    Papouf Papouf

    Philippe Fath et Marie France Dubois Philippe Fath et Marie France Dubois

    Philippe Leroy Philippe Leroy

    Serge Sauvion Serge Sauvion

    serviteur de la princesse serviteur de la princesse

    Television Television

    Yves Barsacq Yves Barsacq


    Document sans nom
    Micheline Presle Irene Maïakowska-Vozoroff, dite Sophie Olivier Philippe Leroy Beaulieu l’inspecteur Georges Dandieu Pierre Mondy le juge Béguin Arletty la princesse Loune de Lindt Marcel Dalio l’avocat Plantet José Luis de Vilallonga le prêtre, frère de Sophie Olivier Jacques Monod Helmut Papouf le fils de Helmut Gérard Buhr le directeur de la société de convoyage Robert Dalban le cafetier Mathilde Casadesus Madame Thiébaut Yves Barsacq l’adjoint de l’inspecteur Dandieu Berthe Granval la secrétaire de Plantet Aurelien Lintermans Paul Thiébaut Mercédès Moliner [créditée Mercédès]  Raoul Saint-Yves Jules, l’agent de police Serge Sauvion Jacky, le manager ami de Sophie Michel Constantin Paulo, l’entraîneur de boxe ami de Sophie Jacques Sempey l’imprimeur Jean-Loup Reynold le projectionniste [crédité Jean-Lou Reynold] Mick Besson Claude Morin, le gangster faux rémouleur [crédité Mic Besson] Joé Davray Raoul Jardin, le gangster faux aveugle Jacqueline Huet la présentatrice TV Joseph Pasteur le journaliste Marie-France Dubois la twisteuse Philippe Fath le twisteur Guy-Henry le garagiste [non crédité] Sophie Hardy Nicole Baudoin, la prévenue pour le crime passionnel [non créditée]
    Document sans nom
    Scénario : Pascal Jardin
    Dialogues : Charles Gérard et Pascal Jardin
    Photographie : Claude Robin (N&B)
    Cameraman : Paul Souvestre
    Assistant opérateur : Guy Maria
    Musique : André Hossein (éditions musicales « Caravelle »)
    Chef d’orchestre (André Lafosse)
    Son : André Louis
    Assistants son : Pierre Davoust et Michel Flour
    Montage : Bernard Lefèvre
    Assistantes monteuses : Madeleine Lecompère et Françoise London
    Chef décorateur : Jacques Mawart
    Accessoiriste : Delepierre
    Assistant décorateur : Raymond Tournon
    Les robes de Micheline Presle ont été créées par la Maison Lorene ; Micheline Presle et Arletty ont été coiffées par René Goujean ; Philippe Fath et Marie-France Dubois ont dansé le twist au cabaret de « L’Epi-Club »
    Maquillage : Nadine Fraigneau
    Chef électricien : Roland Frebault
    Electricien : Daniel Bernard
    Séquences spéciales : Guy Henry
    Script-girl : Jacqueline Bailhache
    Régisseur général : Lucien Denis
    Regisseur ensemblier : Pierre Vouillon
    Secrétaires de production : Françoise Malet et Michèle Gundelwein
    Photographe de plateau : Roger Forster
    Attachée de presse : Nadine Olivier
    Production : Michel Sweerts et François Sweerts, pour Filmatec
    Distribution : C.F.D.C. [Compagnie Française de Distribution Cinématographique]
    Studios : Paris-Studios-Cinéma (Billancourt, Seine)
    Extérieurs : Paris, aéroport de Paris-Orly, Lausanne
    Laboratoires : Franay L.T.C. Saint-Cloud
    Société d’éclairage : Luxtone
    Générique et trucages : Jean Fouchet F.L.
    Système sonore : Western Electric
    Durée : 90 minutes
    Début de tournage : 08/01/1962
    Sortie à Paris : 04/07/1962
    Visa de contrôle cinématographique : 24.971

    Titre italien : Grisbi da un miliardo

    Une fourgonnette de banque est prise d’assaut par deux gangsters. Lesquels se volatilisent ensuite dans l’explosion de leur voiture, après avoir préalablement laissé le butin dans la consigne d’Orly et posté la clef. L’inspecteur Dandieu, chargé de l’enquête, est têtu et se fie à son intuition. A moins qu’il ne soit fasciné par sa proie. Dès son apparition sur les plateaux de télévision, l’élégante Sophie Olivier attire son attention. A force d’avoir étudié les criminels, de les avoir interrogés en prison, elle est devenue une experte du crime. Elle affirme qu’il existe toujours un détail qui conduit à l’arrestation d’un coupable, une erreur, une imprudence. Dandieu la harcèle, persuadé qu’elle sait quelque chose sur l’affaire de la fourgonnette, il est même convaincu qu’elle est le cerveau de l’affaire. Femme riche, dotée d’appuis importants, elle fait pression sur le supérieur de Dandieu pour qu’on lui retire l’enquête. Mais le flic est un obstiné. Sophie Olivier commet des imprudences, semble même tomber amoureuse de Dandieu, fuit, se confie à son frère, devenu prêtre. Oui, elle est coupable, responsable de la mort des deux braqueurs. Elle a tout échafaudé dans un but purement intellectuel : commettre le braquage parfait, réussir là où tout criminel échoue. Mais elle a oublié le détail, l’erreur, l’imprudence qu’un flic obtus finit toujours par relever.

    Quatrième des six polars réalisés – ou coréalisés pour certains – par le comédien Charles Gérard. Sans doute celui qui bénéficie de la distribution la plus fournie, propice à quelques numéros d’acteurs (Dalio en tête, en avocat cynique, Mondy, excellent). Le postulat est incohérent, reposant sur l’intuition de l’inspecteur, soupçonnant la bonne personne, sans le moindre indice autre que l’intelligence de la criminelle. Les dialogues de Pascal Jardin multiplient les mots d’auteur jusqu’au dégoût. Charles Gérard nous ressort le coup célèbre de la lampe qui vacille dans Le Corbeau. Le coiffeur Aurélien Lintermans se révèle plutôt bon comédien, avec une intéressante présence. Mais Micheline Presle est trop distante, sans surprise, pour émouvoir.
    Note : Le plan de Mick Besson et Joë Davray descendant l’escalator à l’aéroport d’Orly a été réutilisé dans A couteaux tirés.

    Fiche établie par Christophe Bier, février 2018.
    (merci à Jean-Pierre Pecqueriaux pour avoir identifié Sophie Hardy)

    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire