Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Jeu
  • Un éléphant ça trompe énormément 
    Yves Robert - 1976



    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site

    Distribution :


     Jean Rochefort dans Un éléphant ça trompe énormément
     
     
    Jean Rochefort 


     Guy Bedos dans Un éléphant ça trompe énormément
     
     
    Guy Bedos 


     Claude Brasseur dans Un éléphant ça trompe énormément
     
     
    Claude Brasseur 


     Victor Lanoux dans Un éléphant ça trompe énormément
     
     
    Victor Lanoux 


     Anny Duperey dans Un éléphant ça trompe énormément
     
     
    Anny Duperey 


     Daniéle Delorme dans Un éléphant ça trompe énormément
     
     
    Daniéle Delorme 


     Martine Sarcey dans Un éléphant ça trompe énormément
     
     
    Martine Sarcey 


     Marthe Villalonga dans Un éléphant ça trompe énormément
     
     
    Marthe Villalonga 


     Christophe Bourseiller dans Un éléphant ça trompe énormément
     
     
    Christophe Bourseiller 


     Maurice Bénichou dans Un éléphant ça trompe énormément
     
     
    Maurice Bénichou 


     Jean Lescot dans Un éléphant ça trompe énormément
     
     
    Jean Lescot 


     Pascale Reynaud dans Un éléphant ça trompe énormément
     
     
    Pascale Reynaud 


     Hélène Calzarelli dans Un éléphant ça trompe énormément
     
     
    Hélène Calzarelli 


     Anémone dans Un éléphant ça trompe énormément
     
     
    Anémone 


     Bernard Charlan dans Un éléphant ça trompe énormément
     
     
    Bernard Charlan 


     Jean-François Dérec dans Un éléphant ça trompe énormément
     
     
    Jean-François Dérec 


     Pierre Malet dans Un éléphant ça trompe énormément
     
     
    Pierre Malet 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    Un éléphant ça trompe énormément Un éléphant ça trompe énormément

    Un éléphant ça trompe énormément Un éléphant ça trompe énormément

    Un éléphant ça trompe énormément Un éléphant ça trompe énormément

    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire
     

    1 Commentaire

    Rochefort

    Date : 22-12-2014 Heure : 10:20:48



    Un éléphant ça trompe énormément est le film qui m'a permis, étant enfant, de découvrir mon acteur préféré, Jean Rochefort. Il trouve là un rôle qui lui convient très bien: le séducteur. Homme marié, en proie à la crise de la quarantaine, Etienne ne pourra pas s'empêcher de tromper Marthe, son épouse, avec laquelle il a eu deux filles. Danièle Delorme joue le rôle de la femme trompée et ne se doute pas un seul instant que le père de ses enfants vit une idylle passionnée avec une très jolie brune rencontrée dans un parking. Anny Duperey, réellement troublante de sensualité, forme avec lui un couple magnifique, voire le plus beau du cinéma et on comprend que notre homme ne peut pas résister à la femme en rouge lorsque sa robe se soulève, nous rappelant la fameuse scène avec Marilyn Monroe. Il faut dire que ce séducteur invétéré fait rêver plus d'une femme, ne serait-ce que la belle Martine Sarcey qui croit avoir été l'heureuse élue et se venge de sa déception, au grand étonnement du Don-Juan qui n'y comprend pas grand-chose. Et puis il y a les amis, ils forment un groupe de quatre inséparables comparses, pour le meilleur et pour le pire. Victor Lanoux est Bouly, l'incorrigible dragueur qui se retrouve abandonné avec ses nombreux enfants par son épouse, Marie-Ange, lasse de ses fredaines. Sans oublier Claude Brasseur, dans le rôle de Daniel qui s'en voit beaucoup pour cacher son homosexualité finalement découverte par ses copains. Et pour finir le tableau, Guy Bedos, le pauvre Simon, médecin étouffé par sa mère, la "redoutable" Marthe Villalonga, qui lui mène une vie infernale. Et tout ce petit monde vaque à ses occupations, entre parties de tennis et course à l'amour idéal. Ce film est surtout mémorable pour la scène finale, qui est aussi celle du début, où Jean Rochefort, après une torride nuit d'amour avec Anny Duperey, se retrouve en peignoir sur la corniche de l'immeuble, en attendant l'arrivée des pompiers. Il faut dire que la belle avait oublié de lui préciser qu'elle était mariée. Cette scène m'a particulièrement marqué et je la trouve très cocasse. A noter que la voix de l'acteur narrant certains moments du scénario est aussi très agréable. Et puis il y a ces instants forts, comme la rencontre des deux amants dans la forêt. Le passionné d'équitation a été obligé de jouer à celui qui ne savait pas monter sur un cheval et cela lui a été assez difficile. De-même qu'il a fait participer les membres de sa famille, afin de ne pas effrayer sa monture lorsqu'elle doit sauter par-dessus la table du pique-nique. Toutes ces anecdotes font que ce film est un chef d'oeuvre du cinéma français et qu'on le regarde avec toujours autant de plaisir.