Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • Paris Blues 
    Martin Ritt - 1961
    Partager cette page sur Facebook :
    Achetez "Paris Blues" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter


    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo


    Distribution :


     Serge Reggiani dans Paris Blues
     
     
    Serge Reggiani 


     Barbara Laage dans Paris Blues
     
     
    Barbara Laage 


     André Luguet dans Paris Blues
     
     
    André Luguet 


     Moustache dans Paris Blues
     
     
    Moustache 


     Marie Versini dans Paris Blues
     
     
    Marie Versini 


     Roger Blin dans Paris Blues
     
     
    Roger Blin 


     Hélène Dieudonné dans Paris Blues
     
     
    Hélène Dieudonné 


     Charles Bouillaud dans Paris Blues
     
     
    Charles Bouillaud 


     René Hell dans Paris Blues
     
     
    René Hell 


     Claude Rollet dans Paris Blues
     
     
    Claude Rollet 


     Michel Dacquin dans Paris Blues
     
     
    Michel Dacquin 


     André Tomasi dans Paris Blues
     
     
    André Tomasi 


     Albert Simono dans Paris Blues
     
     
    Albert Simono 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    Paris blues Paris blues

    Aaron Bridgers au piano Aaron Bridgers au piano

    Andre Luguet Andre Luguet

    Barbara Laage Barbara Laage

    Diahann Carroll Diahann Carroll

    Guy Pedersen Guy Pedersen

    Helene Dieudonne en dealeuse Helene Dieudonne en dealeuse

    Joanne Woodward Joanne Woodward

    Le beau decor de Trauner Le beau decor de Trauner

    Louis Armstrong et Serge Reggiani Louis Armstrong et Serge Reggiani

    Louis Armstrong Louis Armstrong

    Marie Versini et Serge Reggiani Marie Versini et Serge Reggiani

    Moustache Moustache

    Paul Newman et Barbara Laage Paul Newman et Barbara Laage

    Paul Newman et Serge Reggiani Paul Newman et Serge Reggiani

    Paul Newman Paul Newman

    Roger Blin Roger Blin

    Serge Reggiani Serge Reggiani

    Sidney Poitier et Diahann Carroll Sidney Poitier et Diahann Carroll

    Sidney Poitier et Paul Newman Sidney Poitier et Paul Newman

    Sidney Poitier Sidney Poitier


    Document sans nom
    Paul NEWMAN  Ram Bowen Sidney POITIER  Eddie Cook Joanne WOODWARD  Lilian Corning Diahann CARROLL  Connie Lampson Serge REGGIANI  Michel Devigne Barbara LAAGE  Marie Séoul Louis ARMSTRONG  Wild Man Moore André LUGUET  René Bernard MOUSTACHE  Moustache, le batteur Marie VERSINI  Nicole Roger BLIN  Fausto le gitan Hélène DIEUDONNÉ  la vieille dealeuse Nico PAPATAKIS  Ricardo Guy PEDERSEN  le contrebassiste Aaaron BRIDGERS  le pianiste Michel PORTAL  un musicien Charles BOUILLAUD  un bagagiste Franck MAURICE  un bagagiste René HELL  l'homme au chien Michel GARLAND  un client du club Claude ROLLET  un client du club Michel DACQUIN  un invité à la réception Albert SIMONO  un invité à la réception André TOMASI  le barman Dominique ZARDI    
    Document sans nom
    Tourné à Paris au début des années 60, "Paris blues" met en scène deux musiciens américains, Ram Bowen et Eddie Cook, qui se produisent dans un club du Quartier Latin dirigé par Marie Séoul. Vedette du club, Ram est l'amant de Marie mais semble toujours insatisfait ; Eddie, qui a fui une Amérique raciste, est heureux à Paris. Les deux musiciens rencontrent deux touristes américaines, Lillian et Connie, dont ils tombent amoureux. Connie essaie de convaincre Eddie de rentrer aux USA et de la soutenir dans son combat contre la discrimination raciale. Ram aime Lillian mais il attend beaucoup de sa rencontre avec le grand impresario René Bernard à qui il a fait parvenir son concerto...

    Paul Newman et Sidney Poitier tournant en France sous la direction de Martin Ritt sur une musique de Duke Ellington, c’était à n’en pas douter un événement ! Le film est intéressant mais ne répond pas à toutes les attentes du spectateur. Les deux vedettes sont aussi de très bons acteurs et on croit volontiers qu’ils puissent faire un bœuf avec Louis Armstrong dont l’arrivée au club est un grand moment auquel participent pleinement Moustache et Serge Reggiani. Les rôles féminins semblent en revanche stéréotypés, au point qu’on adhère moyennement à l’histoire d’amour Newman-Woodward, un paradoxe puisqu’ils ont vécu ensemble pendant plus d’un demi-siècle !

    Paris n’est pas montré à la manière hollywoodienne classique et caricaturale, même si l’on a droit aux promenades sur les quais, à Notre-Dame en arrière-plan ou au petit-déjeuner pris aux Halles Baltard. Il faut dire aussi que les décors de studio portent la signature du grand Alexandre Trauner. A l’exception du quatuor vedette et de Louis Armstrong, tous les rôles sont tenus par des comédiens du cru, et pour deux d’entre eux au moins dans des rôles conséquents : Serge Reggiani est remarquable – comme toujours ! – en réplique de Django Reinhardt ; les scènes où on le découvre en manque sont crédibles ; de même, Barbara Laage, amoureuse de Newman qui la délaisse, parvient en quelques répliques à émouvoir.

    On voit souvent Moustache, en arrière-plan, dans son propre rôle de musicien. André Luguet n’a qu’une scène face à Paul Newman : il joue l’impresario qui fait comprendre à Ram qu’il ne travaille pas suffisamment pour devenir un grand compositeur. Deux fameux seconds rôles ont droit à une scène marquante : Roger Blin joue un musicien déchu qui renvoie à Reggiani l’image de ce qu’il va devenir s’il continue à se droguer ; la surprise vient de la respectable Hélène Dieudonné qui joue en anglais, face à Paul Newman, une partition étonnante de vieille dealeuse.

    Jean-Paul Briant, novembre 2020


    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire