Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • Il n'y a pas de fumée sans feu 
    André Cayatte - 1973
    Achetez "Il n'y a pas de fumée sans feu" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter

    Commentaire
    Partager sur Facebook :
    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo



    Distribution :


     Bernard Fresson dans Il n'y a pas de fumée sans feu
     
     
    Bernard Fresson 


     Annie Girardot dans Il n'y a pas de fumée sans feu
     
     
    Annie Girardot 


     Mireille Darc dans Il n'y a pas de fumée sans feu
     
     
    Mireille Darc 


     Micheline Boudet dans Il n'y a pas de fumée sans feu
     
     
    Micheline Boudet 


     Michel Bouquet dans Il n'y a pas de fumée sans feu
     
     
    Michel Bouquet 


     André Falcon dans Il n'y a pas de fumée sans feu
     
     
    André Falcon 


     Nathalie Courval dans Il n'y a pas de fumée sans feu
     
     
    Nathalie Courval 


     Marc Michel dans Il n'y a pas de fumée sans feu
     
     
    Marc Michel 


     Mathieu Carrière dans Il n'y a pas de fumée sans feu
     
     
    Mathieu Carrière 


     Jacques Ardouin dans Il n'y a pas de fumée sans feu
     
     
    Jacques Ardouin 


     Robert Rimbaud dans Il n'y a pas de fumée sans feu
     
     
    Robert Rimbaud 


     Jean-Paul Tribout dans Il n'y a pas de fumée sans feu
     
     
    Jean-Paul Tribout 


     Patrick Bouchitey dans Il n'y a pas de fumée sans feu
     
     
    Patrick Bouchitey 


     Victor Garrivier dans Il n'y a pas de fumée sans feu
     
     
    Victor Garrivier 


     Patricia Karim dans Il n'y a pas de fumée sans feu
     
     
    Patricia Karim 


     André Penvern dans Il n'y a pas de fumée sans feu
     
     
    André Penvern 


     Louison Roblin dans Il n'y a pas de fumée sans feu
     
     
    Louison Roblin 


     Marthe Villalonga dans Il n'y a pas de fumée sans feu
     
     
    Marthe Villalonga 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    Il n'y a pas de fumée sans feu Il n'y a pas de fumée sans feu

    Il n'y a pas de fumée sans feu Il n'y a pas de fumée sans feu

    Il n'y a pas de fumée sans feu Il n'y a pas de fumée sans feu


    Document sans nom

    1973 : "Pas de fumée sans feu" est un film qui mérite l'attention a plus d'un titre. D'abord par son sujet : c'est l'histoire d'un médecin de la grande banlieue, honnête et sincère, que ses amis ont décidé à se présenter aux élections contre un député fort bien installé depuis longtemps et dont les manœuvres et les faiblesses ne sont que trop connues. Le député en titre donc, ni honnête ni sincère, donne à sa quadrilla machiavélique, rompue a tous les coups d'une campagne électorale et particulièrement aux coups bas, l'ordre de démolir l'adversaire. De la menace au chantage, du truquage de photos au piège brutal, rien ne lui est épargné. Jusqu'à ce que l'innocent concurrent se retrouve en prison. Quand il en sort — lavé de tout soupçon — il a perdu ses illusions, sa force de frappe et pas mal de supporters : "II n'y a pas de fumée sans feu. "

    Le titre du film peut d'ailleurs se retourner comme un gant quand on connaît les difficultés auxquelles s'est heurté André Cayatte lorsqu'il a voulu faire son film. Il en a l'habitude, et ça ne lui a pas fait perdre son punch. Pour Cayatte. le cinéma n'est pas une fin. c'est un moyen, un outil de persuasion dont il se sert avec passion.

    On lui a fait assez de chicanes pour que je ne lui chicane pas ici deux scènes inutiles et maladroites l'arrivée du petit garçon au pensionnat et le rêve. Le film aurait gagné en impact si Cayatte avait retranché cela. C'est peu de chose. En revanche, le dialogue de Pierre Dumayet. aussi sobre qu'efficace, fait mouche parce qu'il parle à tous. Grâce à sa clarté et a la conviction avec laquelle s'emploient à le reprendre au compte de leur personnage Bernard Frcsson (le candidat honnête), Annie Girardot. André Falcon (le député corrompu et Michel Bouquet, son âme damnée, ainsi que Mireille Darc, le film devient passionnant.

    Ce n'est pas un grand film et les annales du septième art ne retiendront sans doute que son sujet ; mais ce n'est pas rien pour la première fois, un metteur en scène révèle certaines mœurs électorales françaises, en France. On pourrait remplacer les noms des personnages par d'autres qui ont longtemps défrayé la chronique. On ne nage pas Ici dans la politique-fiction : tout ce que Cayatte avance, peut, ou a pu, exister. Il était courageux et intéressant de le faire savoir.

    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire