Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • Le magnifique 
    Philippe de Broca - 1973
    Achetez "Le magnifique" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter

    Commentaire
    Partager sur Facebook :
    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo



    Distribution :


     Jean-Paul Belmondo dans Le magnifique
     
     
    Jean-Paul Belmondo 


     Jacqueline Bisset dans Le magnifique
     
     
    Jacqueline Bisset 


     Monique Tarbès dans Le magnifique
     
     
    Monique Tarbès 


     Mario David dans Le magnifique
     
     
    Mario David 


     Bruno Garcin dans Le magnifique
     
     
    Bruno Garcin 


     Raymond Gérôme dans Le magnifique
     
     
    Raymond Gérôme 


     Jean Lefebvre dans Le magnifique
     
     
    Jean Lefebvre 


     André Weber dans Le magnifique
     
     
    André Weber 


     Hubert Deschamps dans Le magnifique
     
     
    Hubert Deschamps 


     Bernard Musson dans Le magnifique
     
     
    Bernard Musson 


     Thalie Frugès dans Le magnifique
     
     
    Thalie Frugès 


     Micha Bayard dans Le magnifique
     
     
    Micha Bayard 


     Max Desrau dans Le magnifique
     
     
    Max Desrau 


     Lucienne Legrand dans Le magnifique
     
     
    Lucienne Legrand 


     Sébastien Floche  dans Le magnifique
     
     
    Sébastien Floche  


     Michel Thomass dans Le magnifique
     
     
    Michel Thomass 


     Maurice Auzel dans Le magnifique
     
     
    Maurice Auzel 


     Jack Berard dans Le magnifique
     
     
    Jack Berard 


     Louis Navarre dans Le magnifique
     
     
    Louis Navarre 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    Le magnifique Le magnifique

    petits roles petits roles

    Jacqueline Bisset Jacqueline Bisset

    Jacqueline Bisset Jacqueline Bisset

    Jacqueline Bisset Jacqueline Bisset

    Jacqueline Bisset Jacqueline Bisset

    Jean-Paul Belmondo Jean-Paul Belmondo

    Jean-Paul Belmondo Jean-Paul Belmondo

    Jean-Paul Belmondo Jean-Paul Belmondo

    Jean-Paul Belmondo Jean-Paul Belmondo

    Le magnifque Le magnifque

    Le magnifque Le magnifque

    Le magnifque Le magnifque

    Le magnifque Le magnifque

    Le magnifque Le magnifque

    Le magnifque Le magnifque

    Bernard Musson Bernard Musson


    Document sans nom

    Article de presse , 1973 :

    APRES la triste parenthèse de « Chère Louise », voilà Philippe de Broca retrouvé avec sa verve, son imagination et cet art de la fugue et du contrepoint qu'il transpose si heureusement au cinéma. Depuis « Les Caprices de Marie », on avait oublié qu'il mariait si aisément la fantaisie et le charme. Pour mettre tous les atouts dans son jeu, il renoue, ici, avec Jean-Paul Belmondo, as complice, virtuose de la décontraction, prince de la désinvolture.

    Divertissement vif et drôle

    Ensemble, ils ont concocté ce divertissement vif et drôle, truffé d'astuces comme dinde de Noël. Leur seule ambition est de distraire, c'est, en apparence, si modeste et si rare de nos jours au cinéma qu'on apprécie doublement ce bon mouvement. D'ailleurs, tout se dédouble dans « Le Magnifique » et pas seulement la joie du spectateur. Belmondo et tous ses partenaires ont deux têtes, comme les figures des jeux de cartes ; lui, c'est le roi de cœur, évidemment, mais on ne l'imaginerait pas au premier regard. Mal rasé, en peignoir de bains fatigué, les pieds dans des charentaises, rivé à sa machine à écrire, François Marlin, forçat de la littérature policière, souffre sur le manuscrit mensuel qu'il doit livrer à son éditeur. Huit heures par jour, il tire à la ligne les aventures de Bob Saint Clar, superbe fauve de type James Bond qu'il promène depuis quarante-deux livraisons dans des paysages superbes, parmi des filles superbes, à travers d'extravagantes aventures tropicales, chaudes de sexe et de fureur. Bob en sort toujours vainqueur et François harassé. A la longue, le vainqueur commence à porter sur les nerfs de son auteur, même s'il lui ressemble comme un jumeau. Passe encore que sa femme de ménage se pâme devant lui mais la jolie étudiante en sociologie, sa voisine du sixième, c'est trop. François, jaloux, décide de régler son compte à Bob et, sur sa lancée, il décide de se venger aussi de son éditeur qui lui refuse des avances, du plombier et de l'électricien qui le laissent en panne de baignoire et de l'étudiante. Il les entraîne tous dans une aventure grotesque, les roule dans la boue, les plonge dans des rivières de sang.

    Machine à écrire et mitraillette

    Son arme, c'est la machine à écrire. Il tape dessus comme le gosse frappe la table à laquelle il s'est cogné et les signes s'alignent et les feuilles tombent tandis que, dans sa tête, le cliquetis de la machine se confond avec la rafale de mitraillette. Quand une touche récalcitrante refuse de frapper, la mitraillette s'enraye. Le film fourmille de détails de ce genre, la réalité et la fiction s'y croisent toujours sous le signe d'une nouvelle trouvaille.

    Un film satirique

    Philippe de Broca s'offre le plaisir d'une plaisante satire des films de violence et de sexe ; la partition de Claude Bolling commente discrètement l'action, ce qui est mieux que de la souligner. Jacqueline Bisset multiplie son charme par deux sans le dédoubler et Belmondo enlève allegro vivace cette pièce brillante. Si les cinéphiles pensent, en voyant « Le Magnifique », à « La Vie secrète de Walter Mitty », tant mieux : Broca renouvelle astucieusement ce bon sujet.

    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire