Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • Le petit Bougnat 
    Bernard Toublanc-Michel - 1969
    Achetez "Le petit Bougnat" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter

    Commentaire
    Partager sur Facebook :
    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo



    Distribution :


     Isabelle Adjani dans Le petit Bougnat
     
     
    Isabelle Adjani 


     Claude Amazan dans Le petit Bougnat
     
     
    Claude Amazan 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    Le petit Bougnat Le petit Bougnat

    Le petit Bougnat Le petit Bougnat


    Document sans nom
    Claude Amazan Le petit Bougnat Isabelle Adjani Rose Vincenzo Sartini  Roland Guy Allombert  Un moniteur Michel Théodou Sylvie Allombert Marie-Claude Rauzier Virginie Charletoux Christophe Charletoux 
    Document sans nom
    J’ai adoré « Le petit bougnat » (1970) (Bernard Toublanc-Michel) film que je n’avais pas revu depuis les années 70 !
    L’histoire est amusante, elle raconte les démêlées de 2 enfants aux envies radicalement différentes, l’un fait tout pour intégrer une colonie de vacance, et l’autre tout pour ne pas y aller.
    Le petit bougnat (mot qui désigne ici auvergnat, mais qui désignait aussi marchand de charbon …), un petit noirpiaud très sympathique, mais qui n’a pas été inscrit par ses parents à la colonie de vacances où tous ses copains de Sarcelles ont rendez-vous en Juillet. Malgré son insistance pour monter dans le bus le jour du départ, rien n’y fait le convoi part sans lui.
    Dans le même temps, Rose, une ado perturbée (jouée à merveille par Isabelle Adjani dont c’est le 1er rôle au cinéma) connait la situation inverse, elle s’est réfugiée sur un toit pour échapper à la colo, mais les pompiers vont la déloger et elle est intégrée de force dans le bus direction les vacances en groupe !
    Après plusieurs aventures notamment ferroviaires notre débrouillard bougnat arrive sur le lieu de villégiature de ses petits camarades, mais rien n’est gagné pour autant, puisque légalement il n’a rien à faire à cet endroit. Il rencontre alors Rose, et les 2 « originaux » sympathisent tant bien que mal, et Rose aide l’exilé volontaire à survivre prés de la colo. Hélas, en voulant assister à un mariage, le maire du village qui l’avait conduit du train à la colo, le reconnait, et l’emmène chez les gendarmes.
    Grâce à une manifestions des petits « colonisés » tout finit par s’arranger et le petit bougnat est non seulement libéré de prison mais en plus, il est officiellement intégré à la colonie de vacances après coup de téléphone à ses parents.
    A noter entre parenthèses que lors de la manif enfantine, une des villageoises fait cette remarque « Y vont pas brûler les voitures quand même », or nous sommes en 1970, bien avant les émeutes de Vaulx en velin, phénomène qui ne date donc pas d’hier !
    Mais pour revenir au coup de téléphone des parents du petit bougnat, il est finalement à double tranchant, car passé la joie de se voir enfin admis à la colo, bougnat (c’est le seul nom donné dans tout le film au petit garçon) apprend que ses parents passent le mois d’aout en Espagne et il voudrait bien les rejoindre !
    Et comme un revirement de situation n’arrive jamais seul, notre Rose-Adjani tombe amoureuse d’un beau moniteur et voudrait bien connaitre les secrets de l’amour avec lui !
    Après avoir tenté plusieurs fugues elle fait maintenant une crise de larme pour passer le mois d’Aout en colonie de vacances.
    Mais c’est finalement l’heure du retour à Sarcelles qui arrive, Rose est embarquée dans le bus une nouvelle fois contre sa volonté mais plus pour les mêmes raisons, au fond du bus elle ne manque pas de faire un au-revoir de la main au petit bougnat resté sur place, lui aussi contre son gré…


    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire