Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • Rendez-vous de juillet 
    Jacques Becker - 1948
    Partager cette page sur Facebook :
    Achetez "Rendez-vous de juillet" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter


    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo


    Distribution :


     Brigitte Auber dans Rendez-vous de juillet
     
     
    Brigitte Auber 


     Maurice Ronet dans Rendez-vous de juillet
     
     
    Maurice Ronet 


     Daniel Gélin dans Rendez-vous de juillet
     
     
    Daniel Gélin 


     Nicole Courcel dans Rendez-vous de juillet
     
     
    Nicole Courcel 


     Louis Seigner dans Rendez-vous de juillet
     
     
    Louis Seigner 


     Pierre Trabaud dans Rendez-vous de juillet
     
     
    Pierre Trabaud 


     Philippe Mareuil dans Rendez-vous de juillet
     
     
    Philippe Mareuil 


     Bernard Lajarrige dans Rendez-vous de juillet
     
     
    Bernard Lajarrige 


     Gaston Modot dans Rendez-vous de juillet
     
     
    Gaston Modot 


     Jacques Fabbri dans Rendez-vous de juillet
     
     
    Jacques Fabbri 


     Michel Barbey dans Rendez-vous de juillet
     
     
    Michel Barbey 


     Robert Lombard dans Rendez-vous de juillet
     
     
    Robert Lombard 


     Charles Camus dans Rendez-vous de juillet
     
     
    Charles Camus 


     Yvonne Yma dans Rendez-vous de juillet
     
     
    Yvonne Yma 


     Robert Le Béal dans Rendez-vous de juillet
     
     
    Robert Le Béal 


     Georges Bréhat dans Rendez-vous de juillet
     
     
    Georges Bréhat 


     Émile Ronet dans Rendez-vous de juillet
     
     
    Émile Ronet 


     Yette Lucas dans Rendez-vous de juillet
     
     
    Yette Lucas 


     Paul Barge (I) dans Rendez-vous de juillet
     
     
    Paul Barge (I) 


     Léon Bary dans Rendez-vous de juillet
     
     
    Léon Bary 


     Louisa Colpeyn dans Rendez-vous de juillet
     
     
    Louisa Colpeyn 


     Paul Villé dans Rendez-vous de juillet
     
     
    Paul Villé 


     Colette Régis dans Rendez-vous de juillet
     
     
    Colette Régis 


     René Berthier  dans Rendez-vous de juillet
     
     
    René Berthier  


     Pierre Mondy dans Rendez-vous de juillet
     
     
    Pierre Mondy 


     Jean Valmence dans Rendez-vous de juillet
     
     
    Jean Valmence 


     Capucine dans Rendez-vous de juillet
     
     
    Capucine 


     Françoise Arnoul dans Rendez-vous de juillet
     
     
    Françoise Arnoul 


     Jacques Denoël dans Rendez-vous de juillet
     
     
    Jacques Denoël 


     Léon Larive dans Rendez-vous de juillet
     
     
    Léon Larive 


     Julienne Paroli dans Rendez-vous de juillet
     
     
    Julienne Paroli 


     Alain Quercy dans Rendez-vous de juillet
     
     
    Alain Quercy 


     Annie Noël dans Rendez-vous de juillet
     
     
    Annie Noël 


     Denise Péronne dans Rendez-vous de juillet
     
     
    Denise Péronne 


     Marcel Charvey dans Rendez-vous de juillet
     
     
    Marcel Charvey 


     Jean Pommier dans Rendez-vous de juillet
     
     
    Jean Pommier 


     Albert Malbert dans Rendez-vous de juillet
     
     
    Albert Malbert 


     René Stern dans Rendez-vous de juillet
     
     
    René Stern 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    Rendez-vous de juillet Rendez-vous de juillet

    Rendez-vous de juillet Rendez-vous de juillet

    Rendez-vous de juillet Rendez-vous de juillet

    Rendez-vous de juillet Rendez-vous de juillet

    Rendez-vous de juillet Rendez-vous de juillet

    Rendez-vous de juillet Rendez-vous de juillet

    Rendez-vous de juillet Rendez-vous de juillet

    Rendez-vous de juillet Rendez-vous de juillet

    A Noel Capucine L Seigner et inconnue 1 A Noel Capucine L Seigner et inconnue 1

    Annie Noel Robert Lombard Jean Pommier Annie Noel Robert Lombard Jean Pommier

    B Lajarrige N Courcel et J Paroli B Lajarrige N Courcel et J Paroli

    Bernard Peiffer Bernard Peiffer

    Brigitte Auber et Bernard Lajarrige Brigitte Auber et Bernard Lajarrige

    Brigitte Auber Brigitte Auber

    Capucine et son epoux d alors Pierre Trabaud et Gelin Capucine et son epoux d alors Pierre Trabaud et Gelin

    Claude Luter Claude Luter

    Daniel Gelin Maurice Ronet Daniel Gelin Maurice Ronet

    Emile Ronet et le petit Etiennne Becker Emile Ronet et le petit Etiennne Becker

    Gelin Charvey Pommier et Belly Gelin Charvey Pommier et Belly

    Henri Belly Henri Belly

    inconnu 4 inconnu 4

    Maria Riquelme et Pierre Trabaud Maria Riquelme et Pierre Trabaud

    Inconnue 3 et Louis Seigner Inconnue 3 et Louis Seigner

    Jacques Fabbri Daniel Gelin et Michel Barbey Jacques Fabbri Daniel Gelin et Michel Barbey

    Jacques Fabbri Francis Mazieres Michel Barbey Jacques Fabbri Francis Mazieres Michel Barbey

    Leon Bary et Simone Jarnac Leon Bary et Simone Jarnac

    Maurice Ronet Daniel Gelin Maurice Ronet Daniel Gelin

    Maurice Ronet et Brigitte Auber Maurice Ronet et Brigitte Auber

    Michel Barbey Francis Mazieres Bernard Peiffer et J Fabbri Michel Barbey Francis Mazieres Bernard Peiffer et J Fabbri

    Rex Stewart Rex Stewart

    Cecilia Paroldi tete sur epaule de lajarrige Cecilia Paroldi tete sur epaule de lajarrige

    Lucien Mancini le serveur Lucien Mancini le serveur

    Nicole Courcel et Philippe Mareuil Nicole Courcel et Philippe Mareuil

    Nicole Rozan Nicole Rozan


    Document sans nom

    Interview de 3 interprètes de " Rendez-vous de juillet " en 1972.

    Philippe Mareuil (47 ans) : " Enfin je suis sorti de l'adolescence !"

    LA nouvelle vague l'a laissé sur le sable. Célèbre à vingt ans, quand il tourna « Rendez-vous de juillet », Philippe Mareuil est aujourd'hui « reconverti » dans l'immobilier : — Je vends des appartements, ça marche très bien et je suis très heureux de savoir mes vieux jours assurés. Mais la comédie n'est pas qu'un métier ; c'est aussi une passion et l'on ne recycle pas aussi aisément les passions que les positions sociales : — Malgré tout, le théâtre me manque. Je continue à faire des doublages — plutôt pour le plaisir. Et la télévision m'a rendu la joie de jouer. En un an, jeviens de tourner trois dramatiques : « Le Beau François », « Le Gros Lot » et « La Cane ». Mais j'ai quarante-sept ans je me refuse à aller tirer les cordons de sonnette. J'attends que l'on se souvienne de moi- Aucune amertume, cependant, dans la voix de ce comédien qui fut, quinze ans durant, choyé par le succès. Seulement de la mélancolie et, paradoxalement, une certaine satisfaction : — Jusqu'à quarante ans, je suis resté un adolescent. Puis j'ai osé regarder la vie bien en face. La vie, c'est - à - dire moi - même. Aujourd'hui, je me sens un homme et j'en suis assez heureux. Ce qui ne l'empêche pas de rêver qu'il pourrait aujourd'hui devenir le David Niven français après avoir été le jeune premier un peu trouble des années 1950. « Le premier jour du tournage de « Rendez-vous de juillet » coïncidait pour moi avec la première des « Mains sales » de Sartre où je jouais également. J'avais déjà tourné plusieurs films, j'étais en pleine ascension et j'avais vingt ans ! » Ma carrière avait débuté comme un vrai conte : à dix-sept ans, j'avais quitté Perpignan, où mon père était directeur de la Banque de France, pour « monter » à Paris. Peu après mon arrivée, j'entendis, dans le métro, des inconnus discuter d'une audition au Théâtre Michel. Je m'y suis rendu au hasard. Parisys recevait les acteurs. Elle m'a regardé : « Tu n'es pas le personnage que je cherche, mais je te prends quand même pour un second rôle : tu as une petite gueule qui me plaît. » » C'était un formidable coup de chance, mais je ne l'appréciai pas à sa juste mesure : j'étais très jeune, il me paraissait naturel ! Ensuite, j'ai tourné plusieurs films (dont un « Mandrin » parfaitement raté) jusqu'à ce que Becker me retienne pour le sien. J'étais alors classé dans les « jeunes premiers romantiques ». Becker m'a donné le rôle d'un voyou. A partir de là, je suis resté voué aux personnages antipathiques. » C'est d'ailleurs ce que j'ai été au naturel : un jeune prétentieux assez sot : quand je suis arrivé au tournage de « Mandrin » en extérieurs, mes premiers mots au metteur en scène ont été : « Où est ma loge ? ». Il m'a regardé interloqué : nous étions en rase campagne et il n'était pas question de loge, même pour une très grande vedette ! » Pourquoi me serais-je interrogé sur moi-même, cependant ? J'enchaînais film sur film, pièce sur pièce. Cela a duré quinze ans. Puisle cinéma s'est transformé. Les nouveaux metteurs en scène m'ont ignoré ; on a oublié ceux qui me connaissaient. Les questions que je n'avais pas su formuler à trente ans, la vie me les a posées, sans ménagement, à quarante.»

    Rendez-vous avec lui-même

    Ce soir, Philippe Mareuil, après une journée de douze heures de travail, va regarder ce film qu'il tourna à vingt ans. Et ce nouveau rendez-vous de juillet, vingt- quatre ans après l'autre, sera surtout un rendez-vous avec lui-même. Il pourra s'y confronter avec le gamin trop comblé qu'il était alors. C'est tout de même une belle leçon que sa préférence aille au personnage qu'il a su devenir aujourd'hui. Même si ce personnage est anonyme : même si ce choix est teinté d'une certaine mélancolie. Sans compter que la maturité qu'il a acquise par force fait à présent de lui un autre homme. C'est-à-dire un autre comédien capable — sait-on jamais — de connaître une nouvelle carrière. Il le dit lui-même en riant : « A peine si je parais quarante ans ». Son avenir est devant lui.

    Nicole Courcel : "J'ai mangé mon pain blanc le premier"

    "RENDEZ-VOUS de juillet », nous dit Nicole Courcel (notre photo), était mon premier film. J'étais au cours Simon. Becker y est venu un jour. Six mois plus tard, il m'a convoquée pour des essais et engagée. Nous étions presque tous débutants. Seuls, Gélin et Brigitte Auber étaient déjà un peu connus. « Becker n'était heureux qu'avec des jeunes comme nous. Le tournage a duré six mois, nous ne nous sommes pas quittés. Après la journée à Francœur, nous descendions le soir à Saint-Germain-des- Prés écouter Claude Luter. Nous passions nos nuits au « Lorientais ». On ne dormait que cinq ou six heures par nuit, mais nous n'avions pas vingt ans. Je ne le ferais plus maintenant. Même les jours où je n'avais rien à faire, je venais au studio. J'apprenais à danser le bop avec Dé, un Noir qui jouait dans le film. Il y a des moments où l'on vit dans une atmosphère bénie. C'en était une. Ça s'est reproduit au moment de la nouvelle vague. » Jacques Becker était un homme fascinant. De tous les metteurs en scène avee lesquels j'ai travaillé, il est celui qui m'a le plus appris. Grâce à « Rendez-vous de juillet », j'ai mangé mon pain blanc le premier. J'ai eu mon pain noir après. » Tout de suite après, j'ai tourné « La Marie du port » avec un prestigieux partenaire, Jean Gabin. A la suite de quoi, on a pris l'habitude de fonder un film sur mon nom. A tort, je ne faisais pas le poids. On m'en a voulu d'avoir raté deux films de suite. L'un d'eux était pourtant très bon : « Les Amants de Bras Mort », de Marcel Pagliero, qu'on avait tourné sur une péniche. Après ces deux échecs, j'ai eu des moments difficiles, passant du cinéma, qui ne marchait plus, au théâtre, et y revenant. J'ai fini par arriver à une douce philosophie. Le succès est un hasard. Une pièce triomphe on ne sait pourquoi, une autre que j'adore échoue. Au théâtre, d'ailleurs, j'ai eu la chance qu'aucune des huit pièces que j'ai jouées n'a duré moins de cent cinquante représentations. » Quant à la télévision, pendant longtemps, la façon dont on réalisait les émissions ne m'intéressait pas. J'ai tout de même tourné « La Parisienne » il y a quatre ou cinq ans. Je viens de tourner « Famille Boussardel ». Seule, la télévision pouvait s'offrir ce luxe. C'est d'ailleurs moi qui ai demandé à Philippe Hériat l'autorisation de proposer son roman à la TV.

    Pierre Trabaud : — Becker aurait fait jouer un arbre !

    PIERRE TRABAUD, lui aussi, avait vingt ans quand Becker lui a offert sa première chance. Ce n'était pourtant pas « Rendez-vous de juillet » ; c'était « Antoine et Antoinette » : « J'étais chez Simon et pratiquais la boxe. Un camarade m'avait dit « Becker a un rôle de boxeur. » Je suis allé le voir. Il m'a engagé. J'ai tourné avec Claire Mafféï, alors inconnue, et Roger Pigaut. Becker dirigea très facilement toute la bande de débutants qu'il avait réunie pour « Rendez-vous de juillet » : il aurait fait jouer un arbre ! Avant, on m'avait enseigné à jouer la comédie ; lui m'a appris à ne pas la jouer. Il avait le don. Depuis « Rendez-vous », je n'ai tourné que treize films. C'est peu. Mais je ne peux jouer que si j'en ai vraiment envie. D'ailleurs, sur ces treize films, douze m'ont vraiment plu. Ce n'est pas si mal. De même, à la télévision, je n'ai tourné que des dramatiques comme « Légion », « Les Petits Soldats » et des pièces de Jean Cosmos. Je vais d'ailleurs en jouer une nouvelle ainsi qu'une'dramatique que réalisera Philippe Jouliat. »

    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire