Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • Police Python 357 
    Alain Corneau - 1975
    Achetez "Police Python 357" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter

    Commentaire
    Partager sur Facebook :
    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo



    Distribution :


     Yves Montand dans Police Python 357
     
     
    Yves Montand 


     Simone Signoret dans Police Python 357
     
     
    Simone Signoret 


     François Périer dans Police Python 357
     
     
    François Périer 


     Mathieu Carrière dans Police Python 357
     
     
    Mathieu Carrière 


     Serge Marquand dans Police Python 357
     
     
    Serge Marquand 


     Michel Such dans Police Python 357
     
     
    Michel Such 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    Police Python 357 Police Python 357

    Police Python 357 Police Python 357

    Police Python 357 Police Python 357

    Police Python 357 Police Python 357

    Police Python 357 Police Python 357


    Document sans nom
    Yves Montand  Inspecteur Marc Ferrot François Périer  Commissaire Ganay Simone Signoret  Thérèse Ganay Stefania Sandrelli  Sylvia Leopardi Mathieu Carrière  L'inspecteur Ménard Vadim Glowna  L'inspecteur Abadie Claude Bertrand  Le marchand de cochons Gabrielle Doulcet  La vieille aux chats Alice Reichen  La marchande de stylos Tony Rödel  L'Alsacien Georges-Fréderic Dehlen  Le contrôleur de la S.N.C.F (comme Georges F. Dehlen) Serge Marquand  Le rouquin Stéphane Macha  Roger Muni  Malvina Penne  Michel Ruhl  Franz Sauer 
    Document sans nom
    Je reste très perplexe devant le film « Police Python 357 »…
    Disons que j’ai bien aimé le Milieu du film, mais pas le début et encore moins la fin !
    Passons sur l’histoire d’amour qui ouvre le film entre Montand et Sandrelli, aucun intérêt.
    Mais le film démarre réellement quand l’un des 2 amants de la belle italienne la trucide lâchement.
    L’enquête policière qui suit est super intéressante car elle est confié ni plus ni moins qu’à l’un des 2 hommes qui se retrouve par le hasard des circonstances du meurtre directement impliqué (mais innocent).
    Ce qui me fait un peu penser à un film italien « Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon » avec Gian Maria Volontè. Mais comme les français veulent toujours faire mieux, ici ce n’est pas un, mais 2 policiers qui se retrouvent à mener l’enquête, du moins l’un la dirige (Perier, excellent) aidé plus ou moins par sa femme (Signoret, excellente aussi) et Montand (qui est, heu …excellent) lui c’est le policier sur le terrain pour le moins mal à l’aise dans cette délicate situation, et comme les 2 hommes ignorent le fait que chacun ait connu la victime, çà donne un film très intéressant pendant disons une heure !
    Mais catastrophe, les situations invraisemblables finissent par se développer, sans doute pour allonger la sauce, ce qui est souvent le cas au cinéma pour conclure un film. Et le pire arrive dans une scène complètement idiote ou Montand s’asperge d’acide pour se défigurer !!!
    Ainsi il est méconnaissable lors de la confrontation avec les témoins (vous jugerez de la débilité de la situation) d’autant plus que le portrait-robot le représente parfaitement (comme dans « Fantomas » mais je sais plus lequel des trois ?). Suicide assisté de Signoret par Montand (tout un symbole…)
    Fin héroïque de l’histoire avec le sauvetage du collègue qui aurait pu accuser Montand, bref on se croirait dans une BD pour enfants de 10 ans !


    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire