Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • Mam'zelle Bonaparte 
    Maurice Tourneur - 1942
    Partager cette page sur Facebook :
    Achetez "Mam'zelle Bonaparte" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter


    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo


    Distribution :


     Edwige Feuillère dans Mam'zelle Bonaparte
     
     
    Edwige Feuillère 


     Raymond Rouleau dans Mam'zelle Bonaparte
     
     
    Raymond Rouleau 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    Mam'zelle Bonaparte Mam'zelle Bonaparte


    Document sans nom ROMANESQUE • Raymond Rouleau-Edwige Feuillère — ces têtes d'affiches rêvées pour une pièce de théâtre du genre comédie dramatique, sur fond de sentiments éternels avec une pincée d'érotisme feutrés — sont devenus, devant les caméras de Maurice Tourneur, les protagonistes d'un de ces films typiques tournés sous l'Occupation. Situées obligatoirement en une époque lointaine, le Second Empire eut, semble-t-il, la préférence dans des milieux aisés, ces œuvres, généralement en costumes, se devaient de faire rêver le spectateur. Gageons que dans ce film, invisible depuis, Tourneur ait pu tirer la couverture, pardon, le brocart à lui. Au plaisir de la découverte pourra s'ajouter, pour certains, celui d'admirer les émois d'une « grande dame ».
    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire