Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • Le port du désir 
    Edmond T. Gréville - 1954
    Partager cette page sur Facebook :
    Achetez "Le port du désir" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter


    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo


    Distribution :


     Henri Vidal dans Le port du désir
     
     
    Henri Vidal 


     Andrée Debar dans Le port du désir
     
     
    Andrée Debar 


     Jean Gabin dans Le port du désir
     
     
    Jean Gabin 


     Jean-Roger Caussimon dans Le port du désir
     
     
    Jean-Roger Caussimon 


     Gaby Basset dans Le port du désir
     
     
    Gaby Basset 


     Antonin Berval dans Le port du désir
     
     
    Antonin Berval 


     Robert Berri dans Le port du désir
     
     
    Robert Berri 


     Jacques Dynam dans Le port du désir
     
     
    Jacques Dynam 


     Gaston Orbal dans Le port du désir
     
     
    Gaston Orbal 


     Edmond Ardisson dans Le port du désir
     
     
    Edmond Ardisson 


     René Sarvil dans Le port du désir
     
     
    René Sarvil 


     Charles Blavette dans Le port du désir
     
     
    Charles Blavette 


     Jean Panisse dans Le port du désir
     
     
    Jean Panisse 


     Jackie Blanchot dans Le port du désir
     
     
    Jackie Blanchot 


     Julien Maffre dans Le port du désir
     
     
    Julien Maffre 


     Darling Légitimus dans Le port du désir
     
     
    Darling Légitimus 


     Jean Daniel dans Le port du désir
     
     
    Jean Daniel 


     Georges Demas dans Le port du désir
     
     
    Georges Demas 


     Jean Degrave dans Le port du désir
     
     
    Jean Degrave 


     Yoko Tani dans Le port du désir
     
     
    Yoko Tani 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    Le port du désir Le port du désir

    Andree Debar et Henri Vidal Andree Debar et Henri Vidal

    Andree Debar et Jean Gabin Andree Debar et Jean Gabin

    Andree Debar et Mireille Ozy Andree Debar et Mireille Ozy

    Andree Debar Andree Debar

    Berval et Ardisson Berval et Ardisson

    Berval et Henri Vidal Berval et Henri Vidal

    Caussimon et Andree Debar Caussimon et Andree Debar

    Caussimon et Berval Caussimon et Berval

    Caussimon joue Black Caussimon joue Black

    Darling Legitimus au centre Darling Legitimus au centre

    Debar et Mireille Ozy Debar et Mireille Ozy

    Dynam et Gabin Dynam et Gabin

    Edith Georges et Henri Vidal Edith Georges et Henri Vidal

    Edith Georges et Jean Gabin Edith Georges et Jean Gabin

    Edith Georges Edith Georges

    Edmond Ardisson Edmond Ardisson

    Gaby Basset entre Maffre et Blanchot Gaby Basset entre Maffre et Blanchot

    Gaby Basset et Berval Gaby Basset et Berval

    Gaby Basset et Caussimon Gaby Basset et Caussimon

    Gaby Basset et Jean Gabin Gaby Basset et Jean Gabin

    Gaby Basset et Leopoldo Frances Gaby Basset et Leopoldo Frances

    Gaby Basset Gaby Basset

    Gaston Orbal Gaston Orbal

    Gros plan pour Andree Debar Gros plan pour Andree Debar

    Gtos plan pour Henri Vidal Gtos plan pour Henri Vidal

    Henri Vidal et Edith Georges Henri Vidal et Edith Georges

    Henri Vidal et Yoko Tani Henri Vidal et Yoko Tani

    Henri Vidal scaphandrier Henri Vidal scaphandrier

    Henri Vidal Henri Vidal

    Jacques Dynam et Jean Gabin Jacques Dynam et Jean Gabin

    Jean Gabin Jean Gabin

    Jean Panisse et Charles Blavette Jean Panisse et Charles Blavette

    Jean Roger Caussimon et Berval Jean Roger Caussimon et Berval

    Jean Roger Caussimon Jean Roger Caussimon

    Julien Maffre au centre Julien Maffre au centre

    Leopoldo Frances et Mireille Ozy Leopoldo Frances et Mireille Ozy

    Mireille Ozy Mireille Ozy

    Orbal et Blavette Orbal et Blavette

    Rene Sarvil Rene Sarvil

    Robert Berri Robert Berri


    Document sans nom
    Jean GABIN  Commandant Le Quévic Andrée DEBAR  Martine Henri VIDAL  Michel Jean-Roger CAUSSIMON  Black Gaby BASSET  Madame Aimée Edith GEORGES  Lola Leopoldo FRANCES  Baba Antonin BERVAL  Monsieur Léon Robert BERRI  Frédo, l'homme de main de Black Jacques DYNAM  Le Meur, second de Le Quévic Mireille OZY  Gaby Gaston ORBAL  Rossignol, le vieux scaphandrier Edmond ARDISSON  le patron de la boîte René SARVIL  l'aveugle Charles BLAVETTE  un marin du "Goëland" Jean PANISSE  un marin du "Goëland" Jackie BLANCHOT  le premier faux policier Julien MAFFRE  le second faux policier Darling LEGITIMUS  la mère de Baba Jean DANIEL  le policier Georges DEMAS  le barman de "L'Ancre de Marine" Jean DEGRAVE  le barman de la boîte de nuit Yoko TANI  une entraîneuse à "L'Ancre de Marine" Sylvain LEVIGNAC 
    Document sans nom
    Placé dans la carrière de Jean Gabin entre « Touchez pas au grisbi » et « French Cancan », PORT DU DESIR, réalisé par Edmond T. Gréville en 1954, ne bénéficie pas de la même cote que ces chefs d’œuvre mais ce n’est pas une raison pour le négliger. Le film est centré sur le personnage d’Andrée Debar que Gabin prend sous sa protection mais - même si le personnage d’Andrée Debar y songe un temps - il n’y a pas ici d’idylle entre la jeune fille perdue et l’homme d’âge mur, thème qu’allaient développer sans tarder Verneuil, Duvivier ou Autant-Lara. Gabin la protège en souvenir de sa fille déchue et cède sans état d’âme sa place auprès de la belle à Henri Vidal. Quinze ans après « Remorques », Gabin a dû prendre plaisir à incarner de nouveau un commandant breton mais son personnage passe au second plan lorsque l’intrigue se concentre sur l’amour naissant entre Henri Vidal et Andrée Debar ou les déboires de cette dernière avec Jean-Roger Caussimon, excellent en chef sadique des contrebandiers.

    Marseille sert de toile de fond et Gréville a recruté, pour la couleur locale, Ardisson, Maffre, Blavette ou Jean Panisse. Une affiche placardée sur les murs annonce Berval dans une reprise théâtrale de « Marius » alors que le même Berval joue dans le film un gangster pour rire, Monsieur Léon, qui déteste la violence et considère policiers et malfrats – lui compris - comme des imbéciles.

    La dimension cosmopolite de la ville est restituée dans plusieurs scènes tournées dans le quartier de la Joliette. Chose rare dans le cinéma français de l’époque, beaucoup de comédiens et figurants noirs jouent dans le film, à commencer par Leopoldo Frances en policier déguisé en mauvais garçon ; plus étonnant encore, ce personnage devient l’amant de Madame Aimée, une femme mûre et toujours sensuelle. On aperçoit aussi Darling Légitimus, qui sera la merveilleuse grand-mère de « Rue Cases Nègres » en 1983. Cette bienveillance manifeste à l’égard de personnages le plus souvent ignorés jusque là fait paraître d’autant plus choquante une réplique de Gabin s’adressant à l’entremetteuse : « J’avais commandé une négresse ! »

    Les scènes d’action sont réalistes et réussies, comme la bagarre entre Henri Vidal et Robert Berri, la scène où Gabin aveugle Caussimon d’un jet de neige carbonique ou le moment où les gangsters décident d’éliminer un témoin gênant que la police vient d’arrêter : la voiture du tueur suit longuement un train de marchandises qui lui montre et lui cache tour à tour sa cible. Edith Georges, qui joue ce rôle, a droit auparavant à un numéro de strip-tease assez osé pour l’époque. D’Andrée Debar – qu’il retrouvera dans « Je plaide coupable » l’année suivante - à Mireille Ozy, on sent que le cinéaste s’est intéressé davantage à ses personnages féminins, quel que soit leur âge, et c’est ainsi que Gaby Basset, dans le rôle de la tenancière de « L’Ancre de Marine », retrouve un rôle conséquent ; dans l’une des scènes où elle croise Gabin, il passe dans son regard une nostalgie évidente, comme le regret de leur passé commun à la ville et sur l’écran.

    Louis Malle dirigea, un an avant la sortie du « Monde du silence », de belles scènes de plongée sous-marine. Des scaphandriers joués par Gabin et Henri Vidal, on n’est pas bien sûr d’y croire ; en revanche, Gaston Orbal dans un personnage nommé Rossignol qui prétend au même emploi est assez savoureux.

    Jean-Paul Briant, Février 2021



    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire