Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • Emmanuelle 
    Just Jaeckin - 1974
    Achetez "Emmanuelle" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter

    Commentaire
    Partager sur Facebook :
    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo



    Distribution :


     Christine Boisson dans Emmanuelle
     
     
    Christine Boisson 


     Sylvia Kristel dans Emmanuelle
     
     
    Sylvia Kristel 


     Alain Cuny dans Emmanuelle
     
     
    Alain Cuny 


     Marika Green dans Emmanuelle
     
     
    Marika Green 


     Daniel Sarky dans Emmanuelle
     
     
    Daniel Sarky 


     Jeanne Colletin dans Emmanuelle
     
     
    Jeanne Colletin 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    Emmanuelle Emmanuelle

    Emmanuelle Emmanuelle

    Emmanuelle Emmanuelle

    Emmanuelle Emmanuelle

    Emmanuelle Emmanuelle

    Emmanuelle Emmanuelle

    Emmanuelle Emmanuelle

    Emmanuelle Emmanuelle

    Emmanuelle Emmanuelle

    Emmanuelle Emmanuelle

    Emmanuelle Emmanuelle

    Emmanuelle Emmanuelle

    Emmanuelle Emmanuelle


    Document sans nom

    EMMANUELLE : Histoire d'un culte

    Un critique l'avait surnommée « la Bécassine du sexe ». Mais elle fascina Valéry Giscard d'Estaing lui-même. Pourquoi Emmanuelle eut-elle pareil succès? Radioscopie d'un phénomène.

    Aucun film français n'avait connu un succès aussi rapide et durable. Onze ans à l'affiche du cinéma Le Triomphe, sur les Champs-Elysées, 3 250 000 spectateurs à Paris et 9 millions en France. « Emmanuelle », de Just Jaeckin, sorti en juin 1974. était-il un film exceptionnel ? « Non. répond aujourd'hui le metteur en scène. C'était un joli film sans fond. Mais il a été le premier film erotique à pouvoir être vu par tout le monde. Sa force tenait à son pouvoir de suggestion. Les gens croyaient voir des choses qui n'y étaient pas. Il était aussi parfaitement de son temps : dans les années soixante-dix, grâce à la pilule, tout le monde faisait l'amour librement, naturellement et sans danger. » Très vite. « Emmanuelle » est devenu un phénomène de société international et la question de sa qualité passait au second plan.

    Exploité jusqu'à l'écœurement

    Au total. 200 millions de personnes dans le monde ont vu en Sylvia Kristel, jeune Hollandaise inconnue jusqu'alors, le symbole de la jeune femme libérée. Sa disponibilité pour tous les plaisirs, sa distinction, le charme des paysages et des intérieurs thaïlandais, la beauté parfaite de tous les personnages et le raffinement supposé de l'erotisme oriental enchantèrent la planète Au Japon, la " Bécassine du sexe ", comme l'avait baptisée un critique français, attire dix millions de spectateurs. A Athènes, la sortie du film, précédé de sa sulfureuse réputation, provoque des émeutes. En 1982, un Soviétique, qui avait regardé et diffusé une cassette vidéo du film, est envoyé au goulag. En France, en 1974, la sortie d'« Emmanuelle » ne tient qu'à un fil : la censure veille. Le livre-autobiographique d'Emmanuelle Arsan dont il est adapté reste alors interdit malgré son succès. Au printemps, la Commission de contrôle recommande l'interdiction du film, sauf si le réalisateur effectue des coupes. La nouvelle fait l'objet d'une simple brève : les journaux annoncent ce jour-là la mort du président Pompidou. Après l'installation de Valéry Giscard d'Estaing à l'Elysée,« Emmanuelle » repasse devant la Commission, avec succès cette fois. Seule l'interdiction aux moins de 18 ans subsiste et Sylvia Kristel, Just Jaeckin, mais aussi Pierre Bachelet, compositeur de la musique du film, passent soudain de l'anonymat à la Célébrité. Le filon sera par la suite exploité jusqu'à' l'écœurement. Sans lust Jaeckin. Il refuse de voir dans les six autres Emmanuelle des suites dignes de son film et du livre d'Emmanuelle Arsan. A part Emmanuelle 2 de Giacobetti et " Goodbye Emmanuelle" (le n° 3) de Leterrier, ce sont des films pornographiques. La vraie suite serait plutôt "L'Amant" tiré du roman de Marguerite Duras pour lequel Annaud a fait appel à mon chef opérateur. Paradoxalement, le succès d'Emmanuelle m'a handicapé. Vingt-cinq ans après, on s'étonne encore que je veuille réaliser autre chose qu'un film erotique.

    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire