Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • La bonne année 
    Claude Lelouch - 1973
    Partager cette page sur Facebook :
    Achetez "La bonne année" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter


    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo


    Distribution :


     Lino Ventura dans La bonne année
     
     
    Lino Ventura 


     Françoise Fabian dans La bonne année
     
     
    Françoise Fabian 


     Charles Gérard dans La bonne année
     
     
    Charles Gérard 


     André Falcon dans La bonne année
     
     
    André Falcon 


     Frédéric de Pasquale dans La bonne année
     
     
    Frédéric de Pasquale 


     Georges Staquet dans La bonne année
     
     
    Georges Staquet 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    La bonne année La bonne année

    La bonne année La bonne année

    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire
     

    1 Commentaire

    Jipi

    Date : 05-01-2021 Heure : 11:24:28



    Tout a changé, on peut ceinturer la capitale par la route, Roissy nous souhaite le bonjour. La femme offre un autre visage celui du choix de mettre dans son lit un amant de passage tout en reformatant dans un noir et blanc final un comportement adapté à une fausse Pénélope. Les valeurs se transforment en donnant congés aux émouvantes retrouvailles d'un homme et une femme sur un quai de gare. Seul l'amitié garde le cap dans un contexte de braquage amusant, sans haine dans des divergences n'empêchant pas de s'accepter tel que l'on est au risque de se fragiliser dans l'action par ses différences. Claude Lelouch filme une œuvre prémonitoire, un passage de témoin entre deux époques, l'une termine une collectivité de mœurs scrupuleuses absente de libertés individuelles nommé famille l'autre entame une indépendance assumée dans des pas précipités vidant en hâte des cendriers pleins. La femme maître de son destin évolue dans un contexte d'existence choisie en resservant comme plat du jour le cas échéant un conformisme calculé pendant que l'homme reste sur des acquis de principes jugés vieillots par ces temps nouveaux. L'accordéon instrument convivial disparait au profit d'une nouvelle manière d'être synonyme de parcours uniquement que pour soi. Ces perceptions nouvelles réduisant au pilon d'anciennes règles de comportement annoncent l'éclatement familial et le premier choc pétrolier. Le regard final abattu de Simon en dit long sur ce qui nous attend.