Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • Par des chemins solitaires 
    Claude Loursais - 1972
    Partager cette page sur Facebook :
    Achetez "Par des chemins solitaires" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter


    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo


    Distribution :


     Huguette Hue dans Par des chemins solitaires
     
     
    Huguette Hue 


     Alain Mottet dans Par des chemins solitaires
     
     
    Alain Mottet 


     Pierre Trabaud dans Par des chemins solitaires
     
     
    Pierre Trabaud 


     Jean-Michel Molé dans Par des chemins solitaires
     
     
    Jean-Michel Molé 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    Par des chemins solitaires Par des chemins solitaires

    Alain Mottet Alain Mottet

    Huguette Hue Huguette Hue

    Pierre Trabaud Pierre Trabaud


    Document sans nom

    Il semble que Roland Dhordain ait voulu partir en beauté. Ses programmes d'été me semblent moins maigres que d'habitude. Pour la seconde semaine consécutive, après le « Pouchkine » de Troyat et « Comme avant, mieux qu'avant » de Pirandello, nous avons eu deux dramatiques intéressantes. A l'affiche, deux auteurs anglais. Agnès Delarive s'est attaquée au plus grand de tous, Shakespeare. Claude Loursais, lui, a été tenté par une pièce de Giles Cooper, « Par des chemins solitaires », dans la ligne du théâtre de Pinter. Il a traité avec beaucoup de rigueur cette œuvre à trois personnages, scrutant sans pitié les visages de ses héros, ce couple d'Anglais bien tranquilles auquel la présence d'un intrus sert de révélateur. Toutes les rancœurs accumulées au cours des années explosent brusquement, mettant à nu les sentiments cachés, les regrets étouffés et les rêves évanouis.

    Ce thème de l'incommunicabilité entre les couples est d'ailleurs fort à la mode en ce moment à la télévision. Il avait déjà été traité fort médiocrement dans « Les Sous-locs » et plus intelligemment dans « Le Voyage ». Claude Loursais, un des talents les plus sûrs et les plus anciens de la télévision, est un excellent directeur d'acteurs. Huguette Hue, que l'on voit trop rarement, a su nous faire entrevoir le monde étroit et mesquin dans lequel la faisait vivre l'égoïsme de son mari, magistralement interprété par Alain Mottet. Pierre Trabaud a maintenu jusqu'au bout l'ambiguïté de son personnage. Une réussite totale.

    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire