Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • Signé alouette 
    Jean Vernier - 1967
    Achetez "Signé alouette" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter

    2 Commentaires
    Partager sur Facebook :
    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo



    Distribution :


     Bernard Lavalette dans Signé alouette
     
     
    Bernard Lavalette 


     Geneviève Brunet dans Signé alouette
     
     
    Geneviève Brunet 


     Henri Lambert dans Signé alouette
     
     
    Henri Lambert 


     Daniel Emilfork dans Signé alouette
     
     
    Daniel Emilfork 


     Annick Alane dans Signé alouette
     
     
    Annick Alane 


     Jean Saudray dans Signé alouette
     
     
    Jean Saudray 


     Raoul Delfosse dans Signé alouette
     
     
    Raoul Delfosse 


     Bernard Lajarrige dans Signé alouette
     
     
    Bernard Lajarrige 


     Claude Talpaert dans Signé alouette
     
     
    Claude Talpaert 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    Signé alouette Signé alouette

    Signe Alouette Signe Alouette

    Annick Alane Annick Alane

    Bertrand Tribout Bertrand Tribout

    Bertrand Tribout Bertrand Tribout

    Daniel Emilfork Henri Lambert Daniel Emilfork Henri Lambert

    Daniel Emilfork Jean Saudray Daniel Emilfork Jean Saudray

    Eric Koloko Eric Koloko

    Etienne Samson Genevieve Brunet Etienne Samson Genevieve Brunet

    Etienne Samson Etienne Samson

    Genevieve Brunet Genevieve Brunet

    Genevieve Brunet Genevieve Brunet

    Genevieve Brunet Maurice Tutrice Genevieve Brunet Maurice Tutrice

    Genevieve Deletombe Genevieve Deletombe

    Henri Lambert Henri Lambert

    Henri Lambert Henri Lambert

    Jean Claude Kindt Bertrand Tribout Jean Claude Kindt Bertrand Tribout

    Jean Saudray Daniel Emilfork Jean Saudray Daniel Emilfork

    Jean Saudray Genevieve Deletombe Jean Saudray Genevieve Deletombe

    Jean Saudray Jean Saudray

    Jeanine Masingue Jeanine Masingue

    Marie Paule Praet Genevieve Brunet Marie Paule Praet Genevieve Brunet

    Philippe Normand Bernard Lavalette Philippe Normand Bernard Lavalette

    Philippe Normand Henri Lambert Philippe Normand Henri Lambert

    Philippe Normand Philippe Normand

    Raoul Delfosse Annick Alane Raoul Delfosse Annick Alane

    Signe Alouette Signe Alouette

    Signe Alouette Signe Alouette

    Signe Alouette Signe Alouette

    Signe Alouette Signe Alouette

    Signe Alouette Signe Alouette

    Signe Alouette Signe Alouette

    Signe Alouette Signe Alouette

    Signé alouette Signé alouette

    Signé alouette Signé alouette


    Document sans nom
    Philippe Normand Noël de Saint-Aigle Bernard Tribout Dominique Dulac Eric Koloko Ali Baba Henri Lambert Tony Daniel Emilfork Marceau Jean Saudray Vincent Bernard Lavalette Hubert de Saint-Aigle Geneviève Brunet Marylaine de Saint-Aigle Maurice Tutrice le petit Charles Etienne Samson le commissaire Jean Rousseau l’inspecteur Raoul Delfosse Robert Dulac, le restaurateur Annick Alane Estelle Dulac Bernard Lajarrige Monsieur Valentin Pierre Lelio Monsieur Ludovic, le directeur de l’Institution Maria Loret la concierge de l’immeuble Lamberty Barnabé, le maître d’hôtel des Saint-Aigle Marie-Paule Praet la soubrette des Saint-Aigle Jean Lietar le facteur Claude Talpaert le banquier Fénelon Lefebvre le vieux monsieur Georges Bourgeois le quincailler Paul Decelle Monsieur Pons, le représentant Jean-Claude Kindt Monsieur Gédéon, le professeur de géographie Eliane Bert l’épicière Christian Cassette Bicarbonate François Balois Jean-Marie Janine Masingue Ingeborg Eric Huttin le jeune homme Jacqueline Delfhore la jeune fille Geneviève Deletombe la conductrice Michel Henry le moniteur Michel Thesse l’agent Jean-Marie Derache un élève Xavier Coustenoble un élève Jacques Motte un élève Bernard Lepoutre un élève Pascal Vernier le petit Pascal Manouchka Gemini, le caniche & la Manécanterie des petits chanteurs d’Estampuis      Liste établie par Christophe Bier, août 2017 
    Document sans nom
    Signé Aloutette

    Réalisation: Jean Vernier (1967)

    Production : Maintenon-Films, O.R.T.F.
    Scénario & dialogues : Yves Jamiaque
    D’après le roman de Pierre Véry
    Images : Roger Duculot
    Cameraman : Robert Schneider
    Assistants opérateurs : Paul Billiet & Noël Véry
    Musique : Georges Garvarentz
    Arrangements musicaux : Maurice J. Helison & Jacques Isaye (Editions French Music)
    Son : Norbert Gernolle
    Perchman : Jean-Louis Richet
    Mixage : Robert Hamard
    Montage : Patrick Dauphin
    Décors : Jean Van Oost
    Assistant décoration : Jacques Lerisson
    Maquilage : Thérèse Sartori
    Postiches : Raymond Vervliet
    Assistant réalisation : Jean-Charles Cabanis
    Script-girl : Nguyen Thi Lan
    Régie générale : Georges Bourgeois
    Direction de production : Colette Fleury & Roger Van Mullem
    Direction de la Manécanterie des petits chanteurs d’Estaimpuis : Gérard Dervaux
    Enregistrement sonore : Studios Marignan
    Laboratoires : G.T.M.
    Extérieurs : Lille
    8 épisodes de 26 mn
    Diffusion : du 15 avril au 3 juin 1967. Première Chaîne O.R.T.F.

    Fiche technique réalisée par Christophe Bier, août 2017



    Résumé : Feuilleton, d'après le roman de Pierre Very : trois écoliers, Noël, l'élève modèle, Dominique et Ali se trouvent mêlés à une histoire policière. Tout commence avec la rencontre d'un aveugle et de son chien. C'est bien sûr un gangster déguisé en aveugle. Et les trois enfants se jettent dans l'aventure. Des gangsters ont décidé de cambrioler une bijouterie, située juste en face du collège. Les enfants découvrent le projet et décident de déjouer les plans des malfaiteurs. Mais ceux-ci apprennent de leur côté que le père de Noël a une grosse fortune et kidnappent l'enfant pour obtenir une grosse rançon. Les trois héros se transforment en justiciers et mettent sur pied tout un code pour communiquer entre eux : leurs messages seront signés Alouette. Dans ce premier épisode, on apprend que Noël est le fils adoptif de Mr de Saint-Algle, riche propriétaire de journaux. Remarié avec Marilaine, ils ont un fils, qui est le préféré de sa mère. Noël fréquente les cours Ludovic et a pour camarade Dominique Dulac, fils de restaurateur, cancre débrouillard et sympathique qui fait tous ses coups avec Ali employé à la plonge au restaurant. Noël est le parfait élève qui voudrait bien entrer dans la bande de Dominique, mais on le considère un peu comme un fils de riche. Au cours d'une partie de colin-maillard, Noël se retrouve sur le trottoir de l'école, poussé dans les bras d'un aveugle qui peu de temps après, perd son chien. Un message mystérieux apparaît à une des fenêtres en face de l'école...

    Mots clés : enquête de police ; enfant ; élève (écolier) ; adoption ; cambriolage ; bijouterie ; enlèvement ; rançon

    L'analyse d'Alain B :

    Signé Alouette est un gentil feuilleton pour les nostalgiques de leur jeunesse passée à l'école primaire. C'est un mélange du club des 5 et de La cage aux rossignols avec des jeunes garçons (l'école n'était pas mixte à cette époque) qui se lancent dans une énigme policière. Donc pas de fille bien entendu mais un enfant de couleur (joué par Eric Koloko) qui est le seul a déjà travailler alors que les autres sont plus ou moins sagement en classe et passent une bonne partie de leur temps à chanter (juste).

    Pas de grandes têtes d'affiche pour ce feuilleton; c'est pour cela que Bernard Lavalette a un rôle plus étoffé qu'à l'habitude et n'est pas déguisé en ministre pour une fois mais en gentil père de famille (banquier tout de même) qui a une femme pas bien sympathique, et cela lui va parfaitement bien de pouvoir montrer ses sentiments.
    Henri Lambert a un rôle relativement important (de gentil gangster) et ne retrouvera un grand rôle que dans Jean-Roch Coignet beaucoup plus tard.
    Jean Saudray et Daniel Emilfork sont, comme toujours, les méchants de l'histoire.
    Si Philippe Normand est notre héros un peu trop lisse; Bertrand Tribout est, à mes yeux, la révélation de ce feuilleton; véritable titi parisien gouailleur à souhait. Dommage que sa carrière soit réduite à 4 apparitions.

    Côté femme, pas grand chose: Annick Alane commençait son rôle de râleuse qu'elle a dans beaucoup de ses films; Geneviève Brunet jouant parfaitement la maman tyranique de notre gentil héros.

    J'espère que l'admirateur de ce feuilleton de 8 épisodes sera satisfait de ce travail...

    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire
     

    2 Commentaires

    JP du Bois Marcel (B)

    Date : 08-05-2017 Heure : 12:42:31



    J'avais 8 ans quand mes parents ont reçu leur première TV et "Signé Alouette" est resté marqué à jamais dans mes souvenirs d'enfance. Mon disque des musiques du feuilleton (Chandernagor...) a été utilisé pour animer une fête à mon école (Bois Marcel, Marcinelle, B). Cette histoire était écrite avec talent pour captiver avec succès le regard de tout enfant éveillé. Je ne me souviens pas avoir raté un seul épisode et c'était chaque fois avec l'inquiétude que la TV tombe en panne ou qu'elle mette trop de temps pour s'allumer ! Les images marquées : les camarades de Noël, repentis de l'avoir lancé dans ce méchant Colin-maillard, se lancent en secret à la poursuite des gangsters. Il y a des passages qui se passent, un camarade caché à bord d'une 2 CV fourgonnette - bleue indigo si je me souviens bien - et l'un des bandits responsables de l'enlèvement de Noël s'attache à celui-ci et veut le protéger... Pour le reste, il y a quand-même 50 ans en cette année 2017 ! N'empêche, j'irais à pieds-nus pour trouver le DVD de la série !! Nostalgiquement, JP

    arcadia

    Date : 17-03-2019 Heure : 09:12:00



    bizarre comme la mémoire peut vous jouer des tours. J'étais persuadé que ce feuilleton avait été diffusé avant 1967,j'aurais dit vers 1964. mais bon je me rends à l'évidence. Je ne me souviens plus de l'intrigue, seule la musique m'est restée.