Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • Les moissons de l'océan 
    François Luciani - 1998
    Achetez "Les moissons de l'océan" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter

    1 Commentaire
    Partager sur Facebook :
    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo



    Distribution :


     Olivier Sitruk dans Les moissons de l'océan
     
     
    Olivier Sitruk 


     Dominique Guillo dans Les moissons de l'océan
     
     
    Dominique Guillo 


     Florence Darel dans Les moissons de l'océan
     
     
    Florence Darel 


     Julie-Anne Roth dans Les moissons de l'océan
     
     
    Julie-Anne Roth 


     Roger Souza dans Les moissons de l'océan
     
     
    Roger Souza 


     Alain Doutey dans Les moissons de l'océan
     
     
    Alain Doutey 


     Danièle Lebrun dans Les moissons de l'océan
     
     
    Danièle Lebrun 


     Nicolas Vaude dans Les moissons de l'océan
     
     
    Nicolas Vaude 


     Julien Cafaro dans Les moissons de l'océan
     
     
    Julien Cafaro 


     Catherine Alcover dans Les moissons de l'océan
     
     
    Catherine Alcover 


     Philippe du Janerand dans Les moissons de l'océan
     
     
    Philippe du Janerand 


     Christian Loustau dans Les moissons de l'océan
     
     
    Christian Loustau 


     Freddy Bournane dans Les moissons de l'océan
     
     
    Freddy Bournane 


     Florence Viala dans Les moissons de l'océan
     
     
    Florence Viala 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    1 Les dents de lait du lion 1 Les dents de lait du lion

    2 L africain 2 L africain

    3 La reine Mere 3 La reine Mere

    4 Deuxieme Baptiste 4 Deuxieme Baptiste

    Daniele Lebrun Daniele Lebrun

    Florence Darel Florence Darel

    Florence Darel Florence Darel

    Florence Darel Florence Darel

    Florence Darel Florence Darel

    Julie Anne Roth Julie Anne Roth

    Julie Anne Roth Julie Anne Roth

    Julie Anne Roth Julie Anne Roth

    Julie Anne Roth Julie Anne Roth

    Julie Anne Roth Julie Anne Roth

    Julie Anne Roth Julie Anne Roth

    Olivier Sitruk Olivier Sitruk

    Olivier Sitruk Olivier Sitruk

    Dominique Guillo Dominique Guillo

    Florence Darel Florence Darel

    Olivier Sitruk Olivier Sitruk


    Document sans nom
    Olivier Sitruk Manuel Galvès Dominique Guillo Nicolas Galvès Florence Darel Violette Levasseur / Galvès Julie-Anne Roth Gracianne Roger Souza Diego Galvèz Alain Doutey M. Baptiste Levasseur Danièle Lebrun Mme. Reine Levasseur Nicolas Vaude Lionel Levasseur Julien Cafaro Cadet Catherine Alcover Thérèsa Joël Barc  Violaine Barret  Jean Beghin  Jeff Bigot Gabriel Frédéric Bouchet  Sacha Bouchon Antoinette Guitherez, une ouvrière à la conserverie (as Corinne Reboud) Freddy Bournane  Claude Brousse  Gaël Dadoun Milou Michel De  Philippe du Janerand Me Larquey Jacqueline Duzan  Béatriz Gallizo-Espes  Violaine Gruel  Sylvie Guichenuy  Ethel Houbiers  Dominique Isnard  Didier Jeaunaud Aramendia Pierre-Arnaud Juin  Gérard Laurent José Alexandre Le Provost Fernand Gérard Lecouvey Victor Annie Lefebvre (as Anne Lefebvre) Christian Loustau Zubiria Bertrand Milliot  Carole Mogale Lindiwe (as Carol Mogale) Myriam Pardiac  Eric Poulain  Corinne Reboud  Gérard Renoux M. Lamazère Christian Ritter Angel Dominique Sandrel  Mercedes Sanz-Bernal  Jeanne Videau  
    Document sans nom
    1er épisode :

    LE SUJET Dans les années cinquante, à Saint-Jean-de-Luz. La révolte d'un pêcheur de thon, fils d'immigré, pauvre et idéaliste, dont l'ambition est d'acheter son propre bateau et créer une coopérative de marins. Seul contre tous, réussira-t-il à réaliser son rêve ?

    LE DÉBUT Chaque soir, le capitaine Zubiria et ses hommes, employés chez Baptiste Levasseur, le patron de la conserverie de la ville, embarquent à bord d'un tonnier pour aller pêcher le thon rouge au large des côtes basques. Malheureusement, cette nuit-là, l'un d'entre eux est blessé à l'œil par un hameçon. Cet accident les contraint immédiatement à rentrer au port. Pour arriver plus vite aux urgences de l'hôpital, Manu Galvès, l'un des marins-pêcheurs, emprunte, sans autorisation, la voiture de son patron, stationnée sur le quai. Quelques heures après, tandis que les marins sont rentrés se coucher, les femmes se lèvent pour aller travailler à la conserverie. Manu, lui, vient expliquer à Levasseur les raisons qui l'ont conduit à prendre son véhicule. En sortant, il rencontre Gracianne, une employée. La jeune fille, secrètement amoureuse de lui, lui révèle ses sentiments. Manu n'est pas insensible au charme de Gracianne, mais il est préoccupé par une idée qui l'obsède : acquérir son propre bateau. Aussi, lorsqu'il en discute une fois de plus avec Diego, son père, une dispute éclate. La réussite sociale est réservée à Nico, son frère aîné, le préféré de Diego, que des études de droit préparent à un bel avenir. Pendant ce temps, on discute ferme dans le bureau de Levasseur. Les patrons de pêche se plaignent. Les ventes ont baissé de plusieurs tonnes. D'éventuels licenciements sont à prévoir...

    LA CRITIQUE D'emblée, on est passionné par les personnages qui se dessinent sous nos yeux, s'inscrivent dans un cadre de vie bien caractérisé et font vibrer cette histoire. Des dialogues naturels et consistants, une distribution idéale dont Olivier Sitruk, très solide dans ce premier rôle, Roger Souza, formidable jusque dans le moindre détail, soutiennent une élégante réalisation de François Luciani.

    2ème épisode

    RÉSUMÉ Saint-Jean-de-Luz, dans les années 50. Manu Galvès, pêcheur de thon au service de Baptiste Levasseur, rêve d'avoir son propre bateau malgré l'opposition de son père, Diego. Pendant que son frère Nico étudie le droit à Bordeaux, il décide de passer l'examen de patron de pêche. Une occasion se présente à lui lorsque Reine, la femme de Baptiste, propriétaire des bateaux, a un gros besoin d'argent et accepte de vendre au jeune homme Le Violette, un superbe thonier. Fou de joie, Manu entraîne avec lui ses anciens coéquipiers. Il rencontre Violette, la fille des Levasseur. Les deux jeunes gens tombent follement amoureux l'un de l'autre. Cette liaison déplaît à Baptiste, qui échafaude un plan pour éloigner Manu de sa fille. Armé de courage et maître de son destin, Manu part à la conquête du thon. Mais jalousé par les pêcheurs et exclu par les acheteurs, il n'arrive plus à honorer ses traites. Aussi, quand on lui propose de livrer de l'alcool en contrebande en Afrique, il accepte. Mais il ignore que l'on a caché des armes sous la marchandise.

    LE DÉBUT Manu vient d'être condamné, pour trafic d'armes, à dix ans de travaux forcés. Ses équipiers ont été relâchés et s'apprêtent à rentrer en France. Manu leur demande d'aller voir son père et de lui expliquer qu'il a été victime d'un coup monté. En apprenant l'incarcération de son fiancé, Violette est sous le choc. Profitant de l'absence de son frère, Nico entreprend de séduire la jeune fille. Pendant ce temps, à des milliers de kilomètres de là. Manu subit les sévices du pénitencier. Un soir. Moussa, un vieux prisonnier avec qui il s'est lié d'amitié lui relate de fascinantes histoires de pêche...

    LA CRITIQUE Après le changement radical de décor lié aux péripéties africaines, les affrontement entre petits pêcheurs et patrons arrivent au cœur du sujet. La peinture des milieux sociaux est discrète mais efficace. Ne pas manquer la séquence de pêche très véridique. L'approfondissement des rapports psychologiques permet d'apprécier encore plus les comédiens comme Nicolas Vaude et Danièle Lebrun qui entretiennent des rapports savoureux.

    3ème épisode

    RÉSUMÉ Saint-Jean-de-Luz, dans les années cinquante. Manu Galvès a réalisé son rêve en achetant le Violette, son propre bateau. Mais exclu par les acheteurs et par Levasseur, il ne parvient plus à honorer ses traites. Aussi, quand on lui propose de livrer de l'alcool en contrebande en Afrique, il accepte. Sous la marchandise, on a caché des armes. Manu est condamné à dix ans de travaux forcés. Persuadée qu'il ne reviendra pas,Violette accepte d'épouser Nico, devenu l'un des plus proches collaborateurs de son père. Mais Manu réussit à s'évader du bagne, emportant avec lui le petit livre de pêche donné par Moussa. Manu, bien décidé à se venger, rentre au pays avec un superbe bateau, le Violette 2. Il renoue avec ses anciens compagnons et leur apprend la méthode américaine de pêche, tirée du livre. Ses pêches miraculeuses contrarient particulièrement Nico. D'autant plus que Manu refuse de lui vendre son poisson. Mais sa vengeance ne s'arrête pas là. Leader des pauvres, il parvient à décider tous les pêcheurs de devenir, comme lui, maîtres de leur destin. Face au refus de Levasseur, ses hommes votent la grève.

    LE DÉBUT En rentrant à la maison, ce matin-là, Lionel est surpris de voir sa sœur Violette debout. Il s'assied près d'elle et lui raconte ce que l'on dit en ville. Leur père, Baptiste, est à l'origine du complot monté contre Manu. Violette est sous le choc et lorsqu'elle interroge son père, il lui répond qu'il a agi pour son bien. Désespérée et rongée de remords, la jeune fille se réfugie chez Manu. Mais lorsqu'elle lui demande pardon, il la renvoie à sa propre trahison. Peu après, Levasseur réunit les marins-pêcheurs. Ces derniers, toujours en grève, veulent accéder à la propriété de leur bateau qu'ils proposent de payer avec le fruit de leur travail...

    LA CRITIQUE Manu se retrouve face à des choix essentiels dans cet épisode où chacun poursuit sa route. En se développant, certaines situations prennent des proportions extrêmes. Danièle Lebrun, au premier plan, joue de toute la subtilité de son talent, entre humour et tragédie, tandis qu'Alain Doutey se montre sous un jour réellement émouvant.

    4ème épisode

    RÉSUMÉ En dépit des obstacles qui jalonnent sa route. Manu poursuit son combat. Après avoir réussi à négocier avec Levasseur l'achat des bateaux pour tous les marins-pêcheurs, il renoue avec Violette et décide de s'enfuir avec elle, d'autant que la jeune femme attend un enfant de lui. Mais ce projet tombe à l'eau. Gracianne, avec qui il a vécu quelque temps, lui annonce également sa grossesse. Pris au piège, il sacrifie celle qu'il aime et épouse Gracianne, qui est la plus démunie. Pour aider les pêcheurs à faire face à leurs échéances, il a l'idée, quand la saison de pêche se termine à Saint-Jean-de-Luz, de la prolonger en Afrique. Pour conserver le poisson, il met au point une méthode révolutionnaire de conservation en mer. Il achète un cargo et le transforme en bateau-congélateur. De son côté, la famille Levasseur subit une série de drames. Lionel est assassiné par le frère de Muriel et Baptiste est victime d'une crise cardiaque. Nico saisit l'occasion pour prendre la tête de la conserverie. En même temps. Manu découvre que Gracianne lui a menti à propos de sa grossesse et rompt avec elle. Il embarque sur le Diego, son nouveau bateau, et part rejoindre les pêcheurs en Afrique.

    LE DÉBUT Violette a donné naissance à un magnifique petit garçon, prénommé Baptiste. De retour de la maternité, elle vient avec le bébé voir son père. Ce dernier, dont la santé s'est aggravée, a tout juste le temps de le prendre dans ses bras avant de s'éteindre. Le lendemain, Nico annonce le décès de Levasseur au personnel de la conserverie. Pendant ce temps. Manu reçoit la visite d'un contrôleur des services sanitaires qui refuse de faire débarquer sa cargaison...

    LA CRITIQUE La vie succède à la mort et les protagonistes en conflit baissent les armes devant ces enjeux essentiels. Les personnages rejoignent leur vraie place dans un sentiment d'apaisement général. Encore une fois, un coup de chapeau à tous les comédiens.


    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire
     

    1 Commentaire

    Date : 27-04-2018 Heure : 23:13:39



    Très bon feuilleton de 4 épisodes je crois, les acteurs très professionnels. Je souhaite les revoir souvent au cinéma. J'avais aimé surtout les premiers épisodes.