Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • Les cinq dernières minutes  :
    On a tué le mort

    Claude Loursais - 1959
    Achetez "Les cinq dernières minutes : On a tué le mort" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter

    Commentaire
    Partager sur Facebook :
    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo



    Distribution :


     Christian Alers dans Les cinq dernières minutes : On a tué le mort
     
     
    Christian Alers 


     Eléonore Hirt dans Les cinq dernières minutes : On a tué le mort
     
     
    Eléonore Hirt 


     Loleh Bellon dans Les cinq dernières minutes : On a tué le mort
     
     
    Loleh Bellon 


     Judith Magre dans Les cinq dernières minutes : On a tué le mort
     
     
    Judith Magre 


     René Dary dans Les cinq dernières minutes : On a tué le mort
     
     
    René Dary 


     Paul Cambo dans Les cinq dernières minutes : On a tué le mort
     
     
    Paul Cambo 


     Guy Kerner dans Les cinq dernières minutes : On a tué le mort
     
     
    Guy Kerner 


     Laure Paillette dans Les cinq dernières minutes : On a tué le mort
     
     
    Laure Paillette 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    Les cinq dernières minutes : On a tué le mort Les cinq dernières minutes : On a tué le mort

    On a tue le mort On a tue le mort

    amateur de pierres et de jupons amateur de pierres et de jupons

    bourrel compte les cadavres bourrel compte les cadavres

    bourrel et le telespectateur bourrel et le telespectateur

    c est le peintre qui a fait le coup c est le peintre qui a fait le coup

    dansons joue contre joue dansons joue contre joue

    guy kerner et loleh bellon guy kerner et loleh bellon

    qui a la main du mort qui a la main du mort


    Document sans nom
    Raymond Souplex Inspecteur Bourrel Jean Daurand Inspecteur Dupuy René Dary Villevert l'industriel Paul Campo Le docteur Larbrelles Eleonore Hirt Christine Larbrelles Christian Alers Bernard Charmelet le secrétaire Guy Kerner Paul Heyrieux le fondé de pouvoir Loleh Bellon Henriette Heyrieux Judith Magre Marie-Laure Darsac Laure Paillette Albertine la cuisinière          
    Document sans nom
    SCENARIO: Henri Lapierre - ADAPTATION ET DIALOGUES: Henri Grangé

    RESUME : Bourrel n’aime pas les mondanités. Mais comment refuser l’invitation de l’industriel Villevert qui promet de lui montrer sa collection de pierres d’Auvergne ? L’inspecteur accepte donc de passer un week-end parmi une petite assemblée de snobs proches du maître des lieux. Pourtant, avoir un flic à table ne réjouit pas tout le monde. Il faut dire que l’atmosphère générale est plus tendue qu’amicale. Villevert fait joujou avec son monde. Sous le sourire et les manières courtoises se cache un épouvantable bonhomme. En fait de pierres d’Auvergne, Bourrel se retrouve très vite avec un caillou dans la godasse : L’industriel est retrouvé mort avec un poignard dans le dos. Et comme si ce macabre digestif ne suffisait pas, voilà que le cadavre se fait la malle ! Tout cela respire la plaisanterie. Mais on ne plaisante pas avec la digestion d’un flic et Bourrel ne sera pas le poulet de la farce !

    BON DIEU ! MAIS C’EST BIEN SUR… Un épisode 10 aéré situé en banlieue parisienne même si, à l’image, le jardin de la propriété ressemble plutôt à un méchant décor de studio, limite modèles réduits pour déco de train électrique. Fait peu banal, l’intrigue de « On a tué le mort » est l’œuvre d’un des candidats « détectives amateurs » de l’émission précédente, à savoir Henri Lapierre parfois orthographié Henry. Aujourd’hui, un peu oublié, Lapierre fut un auteur de pièces policières pour la radio, qui passa à l’écriture de romans en 1964 avec « Le Mort du Lac » (Prix du roman d’aventures 1964) et dont le livre « Dis moi qui tuer » fut adapté à l’écran par Etienne Périer en 1965. Cette nouvelle intrigue à l’atmosphère assez « british » était à l’origine intitulée « Le vivre et le couvert » puis « Derrière la porte ». Mais c’est finalement sous le titre « On a tué le mort » qu’elle fut présentée à la télévision. On notera d’ailleurs dans le monologue final de Bourrel la présence des trois titres de l’histoire. C’est le populaire René Dary, grand second rôle du cinéma français (Touchez pas au grisbi, Y’en à marre, 120 rue de la gare), qui campe le mort facétieux. Bébé acteur dès l’âge de trois ans dans une série de plus de quatre-vingts courts-métrages réalisés par Louis Feuillade, René Dary est devenu également une figure populaire de la télévision en s’illustrant dans des séries comme « Belphégor » et « Les compagnons de Baal ». On raconte que le tournage de ce dixième épisode fut dirigé par un Claude Loursais assez désagréable, qui allait jusqu’à changer des passages entiers du dialogue juste avant le tournage d’une scène. Date de diffusion : 10 Mars 1959.

    ÉLÉMENTS D’ENQUÊTE :
    Après l’épisode 02 « D’une pierre deux coups », c’est la seconde fois que le point de départ de l’enquête a pour sujet la passion de l’inspecteur Bourrel pour les pierres. Un petit sujet à propos de la lithologie sur le site de l’INA : http://www.ina.fr/video/CPF87007364

    Au rayon des abonnés ou futurs abonnés :

    Guy Kerner (Paul Heyrieux) : première participation à la série (sur 3 – dont 2, époque Bourrel).
    Judith Magre (Marie-Laure Darsac) : seconde participation (sur 3 – dont 2, époque Bourrel).
    Laure Paillette (Albertine) : première participation (sur 6).





    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire