Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • Les garçons 
    Mauro Bolognini - 1959
    Partager cette page sur Facebook :
    Achetez "Les garçons" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter


    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo


    Distribution :


     Elsa Martinelli dans Les garçons
     
     
    Elsa Martinelli 


     Laurent Terzieff dans Les garçons
     
     
    Laurent Terzieff 


     Jean-Claude Brialy dans Les garçons
     
     
    Jean-Claude Brialy 


     Mylène Demongeot dans Les garçons
     
     
    Mylène Demongeot 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    Les garcons Les garcons

    Les garcons Les garcons

    Les garcons Les garcons

    Les garcons Les garcons

    Les garcons Les garcons

    Les garcons Les garcons


    Document sans nom DRAME DE MŒURS Peut-on s'intéresser encore aujourd'hui à ces trois voyous des faubourgs de Rome, à leur folle nuit et à leurs rencontres éphémères ? Ces personnages, êtres troubles et louches, évoluant dans un milieu en pleine décomposition, celui des bas-fonds romains plongés dans la « dolce vita » du pauvre, étaient très à la mode, dans le cinéma italien, aux alentours de 1960. Le film de Bolognini s'était contenté de suivre cette mode douteuse, et d'en illustrer les thèmes en images très académiques. Bien que le scénario ait été écrit par Pasolini, la satire sociale est sans grande portée et, finalement, c'est un souci esthétique assez vain qui passe au premier plan. Jean-Claude Brialy et Laurent Terzieff, venus de la Nouvelle vague française, ne sont pas dépaysés dans ce milieu équivoque, dominé par le goût du scandale, le cynisme et l'érotisme frelaté. On y découvre, pourtant, le charme vif et spontané d'Elsa Martinelli.

    Chronique d'un monde à la dérive, sordide, pourri par l'argent et fasciné par les interdits, à commencer par celui de l'homosexualité.
    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire
     

    1 Commentaire

    Emile Beaufort

    Date : 22-11-2019 Heure : 06:19:15



    Petit clin d'oeil du cinéma....qui permet de réunir dans une même distribution les deux futures Milady de Winter, qui toutes deux ont marqué le rôle dans les années 60; Mylène Demongeot en 1961 dans le film de Bernard Borderie, et Antonella Lualdi en 1969 dans le feuilleton de Claude Barma.