Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • Le tambour du Bief 
    Jean Prat - 1971
    Achetez "Le tambour du Bief" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter

    Commentaire
    Partager sur Facebook :
    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo



    Distribution :


     Paul Frankeur dans Le tambour du Bief
     
     
    Paul Frankeur 


     Gabriel Briand dans Le tambour du Bief
     
     
    Gabriel Briand 


     Héléna Manson dans Le tambour du Bief
     
     
    Héléna Manson 


     Liliane Rovère dans Le tambour du Bief
     
     
    Liliane Rovère 


     Georges Hubert dans Le tambour du Bief
     
     
    Georges Hubert 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    Le tambour du bief Le tambour du bief

    Gabriel Briand Gabriel Briand

    Gabriel Briand Gabriel Briand

    Liliane Rovere Liliane Rovere

    Paul Frankeur Paul Frankeur

    Paul Frankeur Paul Frankeur


    Document sans nom
    Paul Frankeur ANTOINE Gabriel Briand MANU HeLEna Manson MME KERMEUR Liliane Rovère MARTINE Jean Bourgogne DOCTEUR VIDAL Georges Hubert LE MAIRE Henri Labussière L'INFIRMIER DE NUIT Pierre Lotte LE CHIRURGIEN Liliane Ponzio LA SURVEILLANTE NicoLE Chomo LA FEMME DE L'ECLUSIER Alain Frérot UN INFIRMIER Georges Cellier UN VIEILLARD
    Document sans nom
    Résumé : Cette adaptation du roman de Bernard Clavel pose le problème de l'euthanasie. - Agé d'une cinquantaine d'années, un homme simple et sympathique, estimé de tous, vit seul en compagnie de son chien dans une modeste maison au milieu de la campagne. Infirmier à l'hôpital, il dispense aussi généreusement ses soins à tous ceux qui le sollicitent. Malgré de grandes hésitations et une angoisse morale très forte il va décider, par amitié et humanité, de mettre fin aux souffrances d'une vieille femme condamnée par la médecine. Mots clés : Jura-massif montagneux ; Dole ; roman (LE TAMBOUR DU BIEF) ; médecine ; femme (MALADE) ; maladie (INCURABLE) ; euthanasie
    Critique post-diffusion : On peut se demander si, à force de précautions, Bernard Clavel et Jean Prat, dans « Le Tambour du bief », n'ont pas dérivé à leur insu du problème qu'ils voulaient traiter, à savoir l'euthanasie. En effet, il m'a semblé que, bien plus que l'euthanasie, c'était la question du « suicide assisté » qui était posée, puisque le père Antoine, admirablement interprété par Paul Frankeur, abrégeait les souffrances d'une grabataire incurable, sur sa demande. Il y a là plus qu'une nuance : à mon sens, on ne peut vraiment parler d'euthanasie que dans le cas où la décision ne peut être prise qu'en dehors de l'avis du patient, ce qui représente un cas de conscience extrêmement grave. Dans le film, la situation était floue : la volonté d'en finir, de la part de la malade, était-elle formelle ou était-ce simplement l'expression d'une intention ? Les choses sont encore ambiguës lorsque le père Antoine injecte la piqûre fatale, sans un mot, au moment choisi par lui et non par la malade, pourtant en pleine possession de sa conscience. C'est précisément à cet instant que l'on pouvait faire le départ entre les choses : euthanasie ou suicide assisté ? L'auteur l'a éludé. Paul Frankeur trouve ici l'un des plus grands rôles de sa carrière : tour à tour émouvant, truculent, tragique, il parcourt toute la gamme des étnotions et des sentiments avec une vérité dense qui ne se dément pas une seule seconde. Toute la dramatique repose sur ses larges épaules. Par contre, l'excellent Gabriel Briand avait fort à faire avec le personnage de Manu, beaucoup moins convaincant. Comment y croire ? Voilà un super-champion de village, vainqueur habituel de joutes intercommunales, qui n'arrive pas à trouver le moindre travail dans la localité ? Qu'en pensent les édiles de chez nous ? Très belles images et remarquable réalisation de Jean Prat qui a réuni une distribution très homogène autour de Paul Frankeur.

    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire