Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • Les trois morts d'Emile Gauthier 
    Hervé Baslé - 1973
    Achetez "Les trois morts d'Emile Gauthier" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter

    1 Commentaire
    Partager sur Facebook :
    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo



    Distribution :


     Paul Crauchet dans Les trois morts d'Emile Gauthier
     
     
    Paul Crauchet 


     Evelyne Istria  dans Les trois morts d'Emile Gauthier
     
     
    Evelyne Istria  


     Germaine Delbat dans Les trois morts d'Emile Gauthier
     
     
    Germaine Delbat 


     Julien Verdier dans Les trois morts d'Emile Gauthier
     
     
    Julien Verdier 


     Andrée Tainsy dans Les trois morts d'Emile Gauthier
     
     
    Andrée Tainsy 


     Alexandre Rignault dans Les trois morts d'Emile Gauthier
     
     
    Alexandre Rignault 


     Liliane Sorval dans Les trois morts d'Emile Gauthier
     
     
    Liliane Sorval 


     Marius Laurey dans Les trois morts d'Emile Gauthier
     
     
    Marius Laurey 


     Yves Bureau dans Les trois morts d'Emile Gauthier
     
     
    Yves Bureau 


     Pierre Frag dans Les trois morts d'Emile Gauthier
     
     
    Pierre Frag 


     Marcel Gassouk dans Les trois morts d'Emile Gauthier
     
     
    Marcel Gassouk 


     Maurice Vallier dans Les trois morts d'Emile Gauthier
     
     
    Maurice Vallier 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    3 MORTS D EMILE GAUTHIER 3 MORTS D EMILE GAUTHIER

    Evelyne Istria Evelyne Istria

    Evelyne Istria Evelyne Istria

    Paul Crauchet Paul Crauchet

    Paul Crauchet Paul Crauchet


    Document sans nom
    Paul Crauchet EMILE GAUTHIER Evelyne Istria LOUISE NOBLET Germaine Delbat MARIE LABAT Julien Verdier ARISITDE LABAT Andrée Tainsy L'EPICIERE Alexandre Rignault LE CURE Anne Marie Bernstein LA VEUVE Liliane Sorval LA CONCIERGE Marius Laurey LE SECRETAIRE DE MAIRIE Yves Bureau UN JOUEUR DE CARTES Max Doria UN JOUEUR DE CARTES Sacha Tarride UN JOUEUR DE CARTES Paul Vally UN JOUEUR DE CARTES Maurice Vallier LE DOCTEUR Pierre Frag  Marcel Gassouk  Philippe Oyham-buru  Marie-Annick Désert  Marguerite Quintic  Michel Cadiou  François Léon  Henri Toullec  la population d'Irvillac (Finistère) 
    Document sans nom
    Résumé : Un modeste retraité de la SNCF, célibataire, sans famille et malade tente de s'intégrer à son voisinage. Mais, indifférence ou incompréhension, tant à Paris que dans le petit village breton où il a décidé de finir ses jours, il est rejeté. Cette histoire grave rend compte aussi d'une certaine cocasserie de la vie quotidienne. - Emile Gauthier vit discrètement dans son logement parisien. Il n'a pour toutes relations que quelques camarades avec lesquels il joue aux cartes de temps à autre. Un jour, terrassé par une crise cardiaque, il reste quatorze heures seul chez lui, sans secours. A la suite de cet accident, sur les conseils de son médecin, il décide de se retirer en province. Cette décision est accueillie avec indifférence par ses compagnons qui l'ont déjà remplacé par un autre joueur pendant sa maladie. Dans le village breton où il s'installe, le timide retraité essaie vainement de faire connaissance avec les habitants. Ses tentatives maladroites se heurtent au silence, à la méfiance et à la médisance de ses nouveaux voisins. Mots clés : Paris ; Bretagne ; région ; village ; retraite ; troisième âge ; caricature ; société ; célibat ; solitude ; maladie ; infarctus ; intégration (EXCLUSION) ; médisance ; loisir ; jeu de cartes ; belote ; modèle réduit (CHEMIN DE FER MINIATURE)

    Critique post-diffusion télé : Enfin une dramatique réussie ! Ces«Trois Morts d'Emile Gauthier» nous ont fait oublier ces policières ratées, ordinaire habituel de nos soirées du samedi. L'entreprise, pourtant, était périlleuse. L'histoire de ce retraité timide, qui essaye de vaincre sa solitude, aurait pu sombrer dans la grisaille et le misérabilisme. Jean L'Hôte et Hervé Baslé ne sont pas tombés dans ces pièges. Ils sont parvenus, à force de tendresse et d'humour, à nous faire sourire très souvent. Plusieurs scènes étaient des petits chefs-d'œuvre de cocasserie ; par exemple lorsque Emile Gauthier essaye sa « tenue bretonne » ou lorsqu'il fait une conférence aux enfants de l'école, dans un langage très précieux, sur les chemins de fer.

    Avec une grande économie de moyens, sans discours inutiles, les autres ont campé leur héros. Une visite à la gare et nous avions compris que c'était un retraité de la S.N.C.F. Une partie de belote dans un square, et nous avions pressenti sa solitude. Un seul personnage m'a gênée, celui de la jeune fille. On comprenait assez mal à quels mobiles elle obéissait, même si elle était fort bien interprétée par Evelyne Istria. Paul Grauchet était tout à fait remarquable dans le rôle difficile d'Emile Gauthier. Ce comédien, voué aux seconds rôles, a prouvé qu'il était un acteur de premier plan.

    Pour sa première dramatique, Hervé Baslé a réussi un coup de maître auquel il faut associer étroitement Jean L'Hôte, dont j'ai reconnu, à travers toute la pièce, l'humour très particulier. Une soirée d'une grande qualité.


    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire
     

    1 Commentaire

    joachim raff (landrecies)

    Date : 22-08-2017 Heure : 16:30:13



    J'arrive pour la première fois sur votre site, qui me paraît très intéressant. Je recherchais quelques renseignements sur ce téléfilm de 1973 que j'avais vu lors de sa sortie (et non rediffusé me semble-t-il). Ce téléfilm m'avait marqué, car j'y repense assez souvent. Pourquoi justement celui-là, je ne sais pas. Sa "première mort" était donc l'infarctus parisien, la "deuxième mort" lorsqu'il a fait semblant de l'être pour voir si on allait le regretter, et la "troisième" était la bonne, où il s'est retrouvé seul comme au début. Pourtant, après avoir rencontré le prêtre de l'église, qui l'a présenté à l'assemblée des fidèles, il semblait très apprécié puisqu'on lui a demandé d' organiser un mariage, mais la population n'a pas accepté sa tromperie de sa fausse mort. Un film plutôt démoralisant, finalement...