Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • Le lac des morts vivants 
    Jean Rollin - 1981
    Partager cette page sur Facebook :
    Achetez "Le lac des morts vivants" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter


    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo


    Distribution :


     Howard Vernon dans Le lac des morts vivants
     
     
    Howard Vernon 


     Pierre-Marie Escourrou dans Le lac des morts vivants
     
     
    Pierre-Marie Escourrou 


     Nadine Pascal dans Le lac des morts vivants
     
     
    Nadine Pascal 


     Youri Radionow dans Le lac des morts vivants
     
     
    Youri Radionow 


     Bertrand Altmann dans Le lac des morts vivants
     
     
    Bertrand Altmann 


     Jean Rollin dans Le lac des morts vivants
     
     
    Jean Rollin 


     Yvonne Dany dans Le lac des morts vivants
     
     
    Yvonne Dany 


     Gilda Arancio dans Le lac des morts vivants
     
     
    Gilda Arancio 


     Pascale Vital dans Le lac des morts vivants
     
     
    Pascale Vital 


     Claude Sendron dans Le lac des morts vivants
     
     
    Claude Sendron 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    Anouchka Lesoeur Anouchka Lesoeur

    Anouchka Lesoeur Anouchka Lesoeur

    Anouchka Lesoeur et X1 Anouchka Lesoeur et X1

    Antonio Mayans Antonio Mayans

    Bertrand Altmann et Jean Rollin Bertrand Altmann et Jean Rollin

    Edmond Besnard au centre Edmond Besnard au centre

    Gilda Arancio Gilda Arancio

    Howard Vernon Howard Vernon

    Le lac des morts vivants Le lac des morts vivants

    Le lac des morts vivants Le lac des morts vivants

    Marcia Sharif Marcia Sharif

    Nadine Pascal Nadine Pascal

    Nadine Pascal Nadine Pascal

    Nadine Pascal Nadine Pascal

    Pascale Vital Pascale Vital

    Pascale Vital Pascale Vital

    Pierre Marie Escourrou et Anouchka Lesoeur Pierre Marie Escourrou et Anouchka Lesoeur

    Pierre Marie Escourrou et Nadine Pascal Pierre Marie Escourrou et Nadine Pascal

    Julian Esteban Julian Esteban

    Jean Rene Bleu Jean Rene Bleu

    X4 la serveuse X4 la serveuse

    Jean Roville et Claude Sendron Jean Roville et Claude Sendron

    X6 une victime X6 une victime

    X7 une victime X7 une victime

    Youri Radionow Youri Radionow

    Yvonne Dany Yvonne Dany

    Alain Petit au premier plan Alain Petit au premier plan

    Escourrou Mayans et Cie Escourrou Mayans et Cie

    Rene Douglas a droite Rene Douglas a droite

    X5 un villageois X5 un villageois


    Document sans nom
    Howard Vernon le maire Pierre-Marie Escourrou le soldat allemand Anouchka Lesoeur Helena Nadine Pascal la mère d'Helena Marcia Sharif Katya Youri Radionow Chanac Bertrand Altmann Morane Jean Rollin Stiltz Yvonne Dany la grand-mère d'Helena Gilda Arancio la basketeuse rescapée Pascale Vital la première baigneuse Antonio Mayans l'officier allemand Claude Sendron un policier Edmond Besnard un villageois René Douglas  Jean-René Bleu  Julián Esteban  Alain Petit  Jean Roville   
    Document sans nom
    Réalisation : Jean Rollin (comme J.A. Laser), Julian de Laserna (non-crédité)
    Scénario : Julián Esteban (comme Julius Valery), Jesús Franco (comme A.L. Mariaux)
    Photographie : Max Monteillet
    Montage : Claude Gros, Maria Luisa Soriano
    Musique : Daniel White
    Production : Marius et Daniel Lesoeur - Eurociné (France) / Julian Esteban - J.E. Films (Espagne)
    Date de sortie : 13 mai 1981
    Film interdit aux moins de 16 ans.

    Dans un petit village de la France profonde. Des soldats allemands jetés dans le lac maudit après avoir été abattus par des résistants sortent de leur tombeau aquatique pour assouvir leur soif de vengeance et de chair fraîche…

    CRITIQUE(S) :
    Considéré comme le pire film du cinéma français, de multiples scènes ne font pas mentir sa réputation. Allant du mythique "promizoulin" (mot scandé par Edmond Besnard, la citation complète étant "Promizoulin, finissons-en ") aux discours farfelu du maire (Howard Vernon) en passant par le surjeu des acteurs zombies, ce film est à voir pour tous les amateurs de cinéma bis. - Wikipédia

    « Archi nul… On se demande vraiment comment des gens arrivent à rassembler des capitaux pour donner un produit aussi piteux qui aurait tendance à s’apparenter à un mauvais film d’amateur tourné à la va vite et en dépit du bon sens. On croyait avoir atteint le fond avec certaines œuvres italiennes ou espagnoles mais il semble que le record soit ici battu dans ce remake à peine déguisé de Shock waves, un petit film d ‘épouvante américain passé complètement inaperçu il y a deux ans ; l’interprétation est absolument catastrophique, quant aux effets spéciaux ils ont un côté fauché franchement désopilant ; notons par exemple un bassin de piscine hâtivement camouflé et une peinture verte qui, appliquée sur les visages des pseudo morts-vivants, à la fâcheuse tendance à dégouliner lorsque ces derniers sortent du lac où, pour notre tranquillité à tous, ils auraient dû rester « ad æternam ». Quelques jeunes filles dénudées (pour rester fidèle à l’esprit de Jean Rollin qui apparaît d’ailleurs ici) servent d’appâts aux méchants zombies tandis qu’une émouvante histoire d’amour paternel s’esquisse entre une petite fille et son charmant papa dont le séjour aquatique prolongé a donné au visage un air constipé du plus bel effet ; il sera véritablement difficile de faire pire dans le genre… » - Philippe Ross, La Saison cinématographique 1981

    On voit donc que dès sa sortie LE LAC DES MORTS-VIVANT prenait une place à part dans le cinéma bis français. La nanarologie ayant depuis fait de grands progrès, mieux vaut s’en remettre aux spécialistes. Voir donc :
    nanarland

    …et un savoureux article sur l’homme qui dit « Promizoulin » :
    L'aide mémoire

    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire