Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • Théodora, impératrice de Byzance 
    Riccardo Freda - 1954
    Achetez "Théodora, impératrice de Byzance" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter

    Commentaire
    Partager sur Facebook :
    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo



    Distribution :


     Georges Marchal dans Théodora, impératrice de Byzance
     
     
    Georges Marchal 


     Henri Guisol dans Théodora, impératrice de Byzance
     
     
    Henri Guisol 


     Irene Papas dans Théodora, impératrice de Byzance
     
     
    Irene Papas 


     Roger Pigaut dans Théodora, impératrice de Byzance
     
     
    Roger Pigaut 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    Alessandro Fersen Alessandro Fersen

    Carlo Sposito Carlo Sposito

    Georges Marchal et Armando Annuale Georges Marchal et Armando Annuale

    Georges Marchal et Gianna Maria Canale Georges Marchal et Gianna Maria Canale

    Georges Marchal et Gianna Maria Canale Georges Marchal et Gianna Maria Canale

    Georges Marchal Georges Marchal

    Gianna Maria Canale Gianna Maria Canale

    Gianna Maria Canale Gianna Maria Canale

    Gianna Maria Canale Gianna Maria Canale

    Gianna Maria Canale Gianna Maria Canale

    Gianna Maria Canale Gianna Maria Canale

    Gianna Maria Canale Gianna Maria Canale

    Gianna Maria Canale et Georges Marchal Gianna Maria Canale et Georges Marchal

    Gianna Maria Canale et Renato Baldini Gianna Maria Canale et Renato Baldini

    Giovanni Fagioli et Mario Siletti Giovanni Fagioli et Mario Siletti

    Henri Guisol et Irene Papas Henri Guisol et Irene Papas

    Henri Guisol Henri Guisol

    Heri Guisol et Georges Marchal Heri Guisol et Georges Marchal

    Irene Papas et Olga Solbelli Irene Papas et Olga Solbelli

    Irene Papas Irene Papas

    Loris Gizzi Loris Gizzi

    Michele Riccardini Michele Riccardini

    Nerio Bernardi et Gianna Maria Canale Nerio Bernardi et Gianna Maria Canale

    Oscar Andriani Oscar Andriani

    Renato Baldini et Gianna Maria Canale Renato Baldini et Gianna Maria Canale

    Renato Baldini et Gianna Maria Canale Renato Baldini et Gianna Maria Canale

    Renato Baldini et Gianna Maria Canale Renato Baldini et Gianna Maria Canale

    Renato Baldini et Olga Solbelli Renato Baldini et Olga Solbelli

    Renato Baldini Renato Baldini

    Roger Pigaut et Irene Papas Roger Pigaut et Irene Papas

    Theodora imperatrice de Byzance Theodora imperatrice de Byzance

    Theodora imperatrice de Byzance Theodora imperatrice de Byzance

    Umberto Silvestri et Gianna Maria Canale Umberto Silvestri et Gianna Maria Canale

    Umberto Silvestri Umberto Silvestri


    Document sans nom
    Georges Marchal Justinien Gianna Maria Canale Théodora - VF Camille Fournier Henri Guisol Jean de Cappadoce Renato Baldini Arcas Irène Papas Saida, soeur de Théodora - VF Denise Bosc Roger Pigaut Andres Carlo Sposito Scarpios Nerio Bernardi Bélisaire - VF Pierre Morin Olga Solbelli Egina, mère de Théodora - VF Lita Recio Alessandro Fersen l'évêque métropolitain Loris Gizzi Smirnos, le sénateur Umberto Silvestri le bourreau Mario Siletti le magistrat - VF Richard Francoeur Oscar Andriani le défenseur de Scarpios Giovanni Fagioli le greffier du tribunal - VF Jacques Thebault Michele Riccardini le geôlier Armando Annuale le marchand de sandales - VF Paul Villé Piero Capanna un citoyen
    Document sans nom
    Réalisation : Riccardo Freda
    Sujet : André-Paul Antoine, Riccardo Freda
    Scénario : René Wheeler, Claude Accursi, Ranieri Cochetti, Riccardo Freda
    Image : Rodolfo Lombardi
    Opérateurs : Guglielmo Lombardi, Mario Alberti, Giorgio Attili
    Montage : Mario Serandrei
    Son : Aldo Calpini, Giovanni Nesci
    Musique : Renzo Rossellini
    Décors : Antonio Valente, Filiberto Sbardella, Flora Capponi
    Costumes : Veniero Colasanti
    Maquillage : Giuseppe Annunziata, Guiseppe Peruzzi
    Coiffure : Lina Cassini, Renata Longari
    Photographe de plateau : Foto Civirani
    Assistants réalisateurs : Ranieri Cochetti, Giuseppe Divita
    Régie : Mario Mambretti, Rolando Stragliati
    Script : Augusto Zanelli
    Secrétaire de production : Franco Adorno
    Supervision : Angelo Fanano
    Directeur de production : Giuseppe Fatigati
    Production : Lux Film (Italie) / Lux Compagnie Cinématographique de France (France)
    Sortie le 2 juillet 1954
    Titre italien : Teodora

    Au VIe siècle à Byzance. Justinien, Empereur romain d’Orient se remémore sa rencontre avec celle qui allait devenir son épouse et les difficultés qui ont marquées les premières années de leur union. C’est à l’occasion d’une de ses sorties « incognito » que Justinien tombe sous le charme de la danseuse Théodora. Sa foi chrétienne lui interdit de céder à une passion charnelle et son rang lui interdit de songer à prendre une plébéienne pour femme. Mais l’ambitieuse Théodora ne baisse pas les armes. La course de char qui oppose traditionnellement le champion du parti « bleu » des patriciens au champion des « verts », les plébéiens, lui offre l’opportunité de gagner la faveur de ses concitoyens et de leur empereur. Conductrice improvisée du quadrige vert, elle reporte la victoire coiffant au poteau un Justinien défait mais définitivement conquis. Devenue impératrice, Théodora initie des réformes favorables au petit peuple. Les frontières de l’empire menacées, elle inspire à son royal époux un décret ordonnant l’affranchissement des esclaves qui rejoindront les rangs de l’armée. C’en est trop pour les patriciens qui voient leurs privilèges rognés de jours en jours. Assemblés autour de l’intrigant Jean de Cappadoce et d’Andrès, le chef de la garde, les « bleus » fomentent un complot contre l’impératrice. Arcas, l’amoureux éconduit, et Saida, la soeur jalouse de Théodora, en seront les instruments…

    Fiche réalisée par Stéphane Bruyère pour BDFF, 2017

    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire