Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • Docteur Françoise Gailland 
    Jean-Louis Bertucelli - 1975
    Achetez "Docteur Françoise Gailland" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter

    Commentaire
    Partager sur Facebook :
    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo



    Distribution :


     Annie Girardot dans Docteur Françoise Gailland
     
     
    Annie Girardot 


     Jean-Pierre Cassel dans Docteur Françoise Gailland
     
     
    Jean-Pierre Cassel 


     François Périer dans Docteur Françoise Gailland
     
     
    François Périer 


     Isabelle Huppert dans Docteur Françoise Gailland
     
     
    Isabelle Huppert 


     Suzanne Flon dans Docteur Françoise Gailland
     
     
    Suzanne Flon 


     Anouk Ferjac dans Docteur Françoise Gailland
     
     
    Anouk Ferjac 


     Michel Subor dans Docteur Françoise Gailland
     
     
    Michel Subor 


     Josephine Chaplin dans Docteur Françoise Gailland
     
     
    Josephine Chaplin 


     André Falcon dans Docteur Françoise Gailland
     
     
    André Falcon 


     Jacqueline Doyen dans Docteur Françoise Gailland
     
     
    Jacqueline Doyen 


     Jacques Richard dans Docteur Françoise Gailland
     
     
    Jacques Richard 


     Pascal Greggory dans Docteur Françoise Gailland
     
     
    Pascal Greggory 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    Docteur Françoise Gailland Docteur Françoise Gailland

    Docteur Françoise Gailland Docteur Françoise Gailland


    Document sans nom

    C'EST une femme de quarante ans. Médecin, agrégée, chef de clinique dans un hôpital parisien, son activité dévorante se double d'énormes responsabilités. Du moins, sa vie familiale pourrait-elle être paisible ; elle ne l'est pas : son mari la trompe et elle le trompe. Ils sauvent les apparences pour les enfants mais une fille de dix-huit ans et un garçon de quinze ans ne sont pas dupes de ces choses-là, et tout le monde est mécontent, maussade, irrité en dépit des efforts de Françoise Gailland pour contenter tout son petit monde.

    L'angoisse et la peur

    C'est dans cette atmosphère, à l'occasion d'une radio de contrôle, que survient la crise : Françoise découvre qu'elle est atteinte d'un cancer. Elle qui passe son temps à mentir charitablement à ses malades va devoir affronter, pour son propre compte, une vérité qu'elle connaît trop bien. L'angoisse et la peur l'assaillent, son premier réflexe est la fuite. Elle part avec son amant, laissant sa famille, ses malades et ses confrères trop lucides. Lorsqu'elle revient, c'est prête à lutter, pied à pied, contre la maladie. Ses enfants et son mari, réunis autour de son lit d'opérée, l'y aideront et elle vaincra.

    Tiré d'un roman (de Noëlle Loriot, éditions Grasset), le film est construit comme un mélo avec ses coups de théâtre et ses conventions lourdes. Pas de place ici pour les égarements du spectateur : on le guide d'une poigne ferme à travers des épisodes aussi prévus que les stations du Calvaire. Ce n'est pas du cinéma léger et subtil que Jean-Louis Bertucelli nous sert là : tout est démontré, expliqué, souligné, martelé comme dans une publicité : « Enfoncez-vous ça dans la tête : si l'on bande sa volonté, le cancer, on peut s'en tirer. » Mieux vaut y croire, et si beaucoup de spectateurs y croient, le film aura atteint son but. Dans ce sens, il est efficace, sa machinerie fonctionne, on croit. Annie Girardot n'y est pas pour rien : sa Françoise Gailland, elle la prend en charge et met ses pas dans les siens avec une précision de tous les instants, sa sympathie pour son personnage éclate ; elle nous fait partager avec une vérité criante sa soudaine faiblesse de femme forte et la mène au combat avec une vérité contagieuse. De la belle ouvrage, soigné, auquel s'associent François Perier (le mari ), Jean-Pierre Cassel (l'amant), qui ont accepté de n'être que les partenaires, presque les faire-valoir de l'héroïne de ce mélo médical.

    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire