Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • Symphonie pour un massacre 
    Jacques Deray - 1963
    Achetez "Symphonie pour un massacre" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter

    Commentaire
    Partager sur Facebook :
    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo



    Distribution :


     Michel Auclair dans Symphonie pour un massacre
     
     
    Michel Auclair 


     Claude Dauphin dans Symphonie pour un massacre
     
     
    Claude Dauphin 


     Charles Vanel dans Symphonie pour un massacre
     
     
    Charles Vanel 


     Jean Rochefort dans Symphonie pour un massacre
     
     
    Jean Rochefort 


     Michèle Mercier dans Symphonie pour un massacre
    nouveau
     Michèle Mercier 


     Yvon Sarray dans Symphonie pour un massacre
    nouveau
     Yvon Sarray 


     Jean Degrave dans Symphonie pour un massacre
    nouveau
     Jean Degrave 


     Marius Gaidon dans Symphonie pour un massacre
    nouveau
     Marius Gaidon 


     Marc Arian dans Symphonie pour un massacre
    nouveau
     Marc Arian 


     Jean-Marie Arnoux dans Symphonie pour un massacre
    nouveau
     Jean-Marie Arnoux 


     Pierre Mirat dans Symphonie pour un massacre
    nouveau
     Pierre Mirat 


     Billy Kearns dans Symphonie pour un massacre
    nouveau
     Billy Kearns 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    Symphonie pour un massacre Symphonie pour un massacre

    Adrien Cayla Legrand a droite Adrien Cayla Legrand a droite

    Albert Daumergue fumant a gauche Albert Daumergue fumant a gauche

    Billy Kearns a gauche Billy Kearns a gauche

    Charles Vanel et Jose Giovanni Charles Vanel et Jose Giovanni

    Charles Vanel Charles Vanel

    Claude Dauphin Claude Dauphin

    Claude Dauphin Claude Dauphin

    Claude Dauphin Claude Dauphin

    Claude Dauphin et  Michel Auclair Claude Dauphin et Michel Auclair

    Claude Dauphin trouve l argent vole Claude Dauphin trouve l argent vole

    Daniella Rocca Daniella Rocca

    Daniella Rocca Daniella Rocca

    Daniella Rocca et Claude Dauphin Daniella Rocca et Claude Dauphin

    Dauphin Auclair Rochefort Dauphin Auclair Rochefort

    Giovanni tue par Rochefort Giovanni tue par Rochefort

    Jacques Brecourt Jacques Brecourt

    Jacques Deray en guichetier Jacques Deray en guichetier

    Jean Rochefort a Bruxelles Jean Rochefort a Bruxelles

    Jean Rochefort Jean Rochefort

    Jean Rochefort1 a une idee subite Jean Rochefort1 a une idee subite

    Jean Rochefort2 se deguise Jean Rochefort2 se deguise

    Jean Rochefort3 pret a tuer Jean Rochefort3 pret a tuer

    Jean Rochefort4 ravi de retrouver le magot Jean Rochefort4 ravi de retrouver le magot

    Marcello Pagliero Marcello Pagliero

    Maurice Magalon completement a droite Maurice Magalon completement a droite

    Michel Auclair Michel Auclair

    Michel Auclair Michel Auclair

    Michel Auclair et Charles Vanel Michel Auclair et Charles Vanel

    Michele Mercier Michele Mercier

    Michele Mercier Michele Mercier

    Michele Mercier et Michel Auclair Michele Mercier et Michel Auclair

    Pagliero Dauphin Auclair Pagliero Dauphin Auclair

    Reunion des 5 malfrats Reunion des 5 malfrats

    Robert Bousquet Robert Bousquet

    Rochefort tue Auclair Rochefort tue Auclair

    Rochefort tue Vanel Rochefort tue Vanel

    Roger Perrinoz a gauche Roger Perrinoz a gauche


    Document sans nom
    Michel Auclair Georges Clavet Claude Dauphin Maurice Valoti José Giovanni Moreau Michèle Mercier Madeleine Clavet Daniella Rocca (voix de Paule Emanuèle) Hélène Valoti Jean Rochefort Christian Jabeke Charles Vanel Antoine Paoli Yvon Sarray Jacques, le maître d’hôtel du restaurant Valoti (non crédité) Adrien Cayla-Legrand un joueur au cercle de Clavet (non crédité) Jean Degrave le surveillant des jeux au cercle de Clavet (non crédité) Marius Gaidon un joueur au cercle de Clavet (non crédité) Marc Arian un joueur au cercle de Clavet (non crédité) Jean-Marie Arnoux l’employé du cercle qui vient chercher Clavet (non crédité) Marcel Pagliero Cerutti (non crédité) Jacques Deray le guichetier de la gare de Lyon (non crédité) Pierre Mirat le fournisseur de faux dollars à Clavet (non crédité) Billy Kearns le 1er joueur américain (non crédité) Maurice Magalon l'employé à l'accueil du cercle de Clavet (non crédité) Roger Perrinoz un employé du restaurant de Valoti (non crédité) Albert Daumergue un client du restaurant de Valoti (non crédité) Jacques Brécourt un client du restaurant de Valoti (non crédité) Robert Bousquet l’inspecteur de police (non crédité)  
    Document sans nom
    Distributeur : Prodis
    d’après le roman d’Alain Reynaud-Fourton ‘’Les mystifiés’’ – Editions Gallimard
    Adaptation de José Giovanni, Claude Sautet et Jacques Deray
    Dialogues de José Giovanni
    Directeur de la photographie : Claude Renoir
    Caméraman : Jean Charvein
    Architecte décorateur : Léon Barsacq
    Assistants décorateurs : Pierre Duquesne, Théobald Meurisse
    Assistant à la mise en scène : Louis Pitzele
    Script-girl : Annie Rozier
    Ingénieur du son : Jo de Bretagne
    Perchman : Maurice Dagonneau
    Recorder : Max Olivier
    Chef monteur : Paul Cayatte
    Assistante : Jacqueline Simoni
    Musique de Michel Magne
    Editions musicales : P.E.C.F.
    Directeur de production : Robert A. Velin
    Régisseur général : Serge Lebeau
    Fourrures de Maurice Kotler
    Une co-production : Productions et Editions Cinématographiques Françaises (Julien Derode)
    C.I.C.C. Films Borderie – Paris
    Ultra Film – Dear Film - Rome
    Laboratoires : Franay L.T.C. St. Cloud
    Auditorium : SIMO
    Enregistrement : Westrex
    Studios : Studios de Boulogne
    Extérieurs : Paris, Lyon, Bruxelles, aéroport du Bourget
    Visa ministériel n°27.434
    Filmé en noir et blanc
    Durée : 109 min. 26 sec.
    Date de sortie à Paris : 02/08/1963 aux cinémas Colisée, Marivaux

    Nombre d’entrées à Paris : 236.847
    Nombre d’entrées en France : 856.758

    Titre en Allemagne de l’ouest : Sieben Tote hat die Woche
    Date de sortie : 23/04/1963
    Titre au Brésil : Sinfonia para um Massacre
    Titre en Colombie : Sinfonía para una masacre
    Date de sortie : 03/07/1968
    Titre en Espagne : Ronda de crímenes
    Date de sortie : 30/11/1964
    Titre aux Etats-Unis : Symphony for a Massacre
    Date de sortie : 27/05/1965
    Titre en Grande-Bretagne : The Corrupt
    Date de sortie : 25/03/1967
    Titre en Grèce : To symvolaio ton dolofonon
    Titre en Italy : Sinfonia per un massacro
    Date de sortie : 12/1963
    Titre au Japon : Mina-goroshi no shinfoni
    Date de sortie : 04/02/1967
    Titre en Norvège : Gangster-alibiet
    Titre en Pologne : Symfonia na czesc masakry
    Titre au Portugal : Sinfonia para um massacre
    Titre en Suède : Hemligt uppdrag i Marseille
    Date de sortie : 17/05/1965

    Notes :
    - Seul film dans lequel José Giovanni tient un rôle important
    - Michèle Mercier et Jean Rochefort qui n’ont pas de scène ensemble partageront l’année suivante l’affiche de ‘’Angélique marquise des anges’’

    Résumé :
    5 trafiquants de drogue préparent une grosse affaire nécessitant de leur part une mise de 250 millions (de 1963) qui devrait en rapporter le double. Paoli dirige l’opération : Moreau emportera l’argent à Marseille par le train et devra ramener la drogue. Clavet, tenancier d’un cercle de jeu ayant des ennuis d’argent glisse des faux dollars dans la part qu’il fournit. Valoti, patron d’un restaurant voit dans cette opération un moyen d’augmenter encore sa fortune. Le 5ème homme, Jabeke, échafaude brusquement un plan qui lui permettrait de ramasser la somme convoyée par Moreau. Il part pour Bruxelles afin de se créer un alibi, rejoint Moreau dans le train, le tue et vole l’argent, puis retourne à Bruxelles. Le lendemain ses amis lui demandent de rentrer d’urgence à Paris pour lui apprendre la mort de Moreau et la disparition de l’argent. En discutant avec Paoli il commet une maladresse qui révèle sa culpabilité et le poignarde. Ensuite, il abat Clavel dont certains des faux dollars ont été retrouvés à cause de lui, puis Valoti qui l’avait également démasqué. Il fait croire à Madeleine, la femme de Clavel, que son mari a été tué par Valoti. Ignorant que ce dernier est mort elle se rend chez lui. Jabeke en sort, habillé comme Valoti afin de pouvoir pénétrer dans sa maison. Madeleine le prenant pour Valoti et voulant venger la mort de son époux, l’abat.

    Avis :
    Jamais ressorti en salle et ne passant plus du tout à la télévision, il s’agit pourtant du meilleur film policier de Jacques Deray. Une histoire palpitante de bout en bout, les péripéties s’enchaînent habilement et sans temps mort, on se demande vraiment ce qui va se passer dans la scène suivante et comment le coupable va s’en sortir. Ici pas de gangster stéréotypé parlant argot et appartenant aux univers de Albert Simonin ou Auguste Le Breton, pas de dialogues fleuris façon Michel Audiard, nous avons affaire à 5 hommes présentés comme ‘’des gens bien’’ et ayant pignon sur rue. Deux reproches cependant : le titre, dans la grande tradition de la Série Noire mais qui ne convient pas vraiment à l’histoire racontée et une erreur de casting avec José Giovanni dont la présence détonne par rapport aux 4 autres, son faciès buriné indiquant, contrairement à ses comparses, un passé chargé. Mais malgré tout on doit noter une parfaite mise en scène, une irréprochable direction d’acteurs, la palme revenant à Jean Rochefort. Dans le rôle d’un homme que les circonstances entraînent à tuer plusieurs fois pour sauver sa peau, il est magistral, machiavélique à souhait, affichant parfois un visage de marbre effrayant, montrant une froideur à faire peur dans l’exécution de ses victimes. Même si par la suite il sera un de nos plus brillants comédiens, jamais plus dans sa carrière il n’aura un rôle d’une telle densité. Voici donc un excellent suspense, un grand film qui mérite d’être vu et revu, à ne pas manquer.

    Jean-Pierre Pecqueriaux, Août 2019

    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire