Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • La maternelle 
    Henri Diamant-Berger - 1949
    Partager cette page sur Facebook :
    Achetez "La maternelle" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter


    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo


    Distribution :


     Blanchette Brunoy dans La maternelle
     
     
    Blanchette Brunoy 


     Marie Déa dans La maternelle
     
     
    Marie Déa 


     Yves Vincent dans La maternelle
     
     
    Yves Vincent 


     Pierre Larquey dans La maternelle
     
     
    Pierre Larquey 


     Annette Poivre dans La maternelle
     
     
    Annette Poivre 


     Denise Kerny dans La maternelle
     
     
    Denise Kerny 


     Marcel Mouloudji dans La maternelle
     
     
    Marcel Mouloudji 


     Marcel Melrac dans La maternelle
     
     
    Marcel Melrac 


     René Lacourt dans La maternelle
     
     
    René Lacourt 


     Christian Fourcade dans La maternelle
     
     
    Christian Fourcade 


     Jacques Gencel dans La maternelle
     
     
    Jacques Gencel 


     Marie-France dans La maternelle
     
     
    Marie-France 


     Paul Villé dans La maternelle
     
     
    Paul Villé 


     Marcelle Arnold dans La maternelle
     
     
    Marcelle Arnold 


     Charlotte Ecard dans La maternelle
     
     
    Charlotte Ecard 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    Annette Poivre et Marie Dea Annette Poivre et Marie Dea

    Blanchette Brunoy et Louise Fouquet Blanchette Brunoy et Louise Fouquet

    Blanchette Brunoy Blanchette Brunoy

    Charles Montel et Jacques Gencel Charles Montel et Jacques Gencel

    Christian Fourcade Christian Fourcade

    Jacqueline Carlier au centre Jacqueline Carlier au centre

    Jacques Gencel et Yves Vincent Jacques Gencel et Yves Vincent

    Jacques Gencel Jacques Gencel

    Jacques Serq et Yves Vincent Jacques Serq et Yves Vincent

    Jean Geoffroy et Marcel Melrac Jean Geoffroy et Marcel Melrac

    La Maternelle La Maternelle

    Louise Fouquet et Elisabeth Hardy Louise Fouquet et Elisabeth Hardy

    Louise Fouquet Louise Fouquet

    Marie Dea et Denise Kerny Marie Dea et Denise Kerny

    Marie Dea et Pierre Larquey Marie Dea et Pierre Larquey

    Marie Dea Marie Dea

    Marie France Marie France

    Maurice Flandre et Yves Vincent Maurice Flandre et Yves Vincent

    Mouloudji et Louise Fouquet Mouloudji et Louise Fouquet

    Pierre Larquey et Blanchette Brunoy Pierre Larquey et Blanchette Brunoy

    Pierre Larquey et Christian Fourcade Pierre Larquey et Christian Fourcade

    Yves Vincent  Eugene Compain et Marie Dea Yves Vincent Eugene Compain et Marie Dea

    Yves Vincent et Suzanne Guemard Yves Vincent et Suzanne Guemard


    Document sans nom
    Blanchette Brunoy Rose Marie Déa Madeleine, la directrice de la maternelle Yves Vincent Le Docteur Libois Pierre Larquey Paulin l'homme à tout faire de la maternelle Elisabeth Hardy Melle Petit,l'assistante sociale Annette Poivre Lucienne, une institutrice Denise Kerny Mlle Bord, L'institutrice qui parle du printemps Nicole Gosselin Riri, la petite fille qui meurt à l'hopital Suzanne Guémard La mère de la petite Riri Marcel Mouloudji Paulo, l'amant assassin de Gaby Louise Fouquet Gaby Coeuret, mère de la petite Marie Kathlyn Mannings La petite Marie Paul Villé Le commissaire chargé d'arrêter Paulo Edouard Francomme Un policier Jean Geoffroy L'Inspecteur chargé d'arrêter Paulo Marcel Melrac Le bistrotier indic Nora Costes ou Catherine Marshall La mère du petit Prosper, tuée par son compagnon Guy Lenoir Prosper, l'enfant battu Jacques Gencel Jaky, le caïd de la maternelle Serge Drai Serge, le nouveau caïd de la maternelle Marie-France Marie-France, Une petite élève Christian Fourcade Dédé, un enfant de la maternelle Jacqueline Carlier La mère de Dédé Viviane Marsot Thérésa, la petite élève espagnole Rita Cavargini La mère de Thérésa Charlotte Ecard La dame qui prend à partie la mère de Thérésa Liliane Lézé Liliane, une jeune élève Jacques Sercq Le petit Léon Maurice Flandre Le Directeur de l'Assistance Publique Marcelle Arnold Une assistante de l'Assistance Publique René Lacourt Le père adoptif Fanny Robiane Une surveillante Charles Montel L'aveugle Marcelle Servière : Mme Baudouin  Hélène Garaud : Une surveillante de l'A.P.  Régine Provence : La mère muette  Eugène Compain : Le maître d'hôtel  Lucien d'Antony : Un inspecteur  Gaston Garchery : Un inspecteur  Dyno : Le secrétaire  Pierre Dorel : Jeannot  Marcel Rouzé : Vincent  Maguy Horiot      
    Document sans nom
    La Maternelle, film réalisé en 1949 par Henri Diamant Berger d'après le très célèbre roman de Léon Frapié publié en 1904 et récompensé du Prix Goncourt. Le personnage principal, Rose, est inspiré de l'histoire de l'épouse de l'auteur.

    L'intrigue :

    Nous sommes plongés dans les années d'après guerre, au cœur d'une maternelle d'un faubourg parisien. C'est la rentrée et les enfants sont accueillis par l'affectueux Paulin (Pierre Larquey qui trouve là un de ses rôles les plus émouvants). Paulin récupère les paniers de repas et est navré de réaliser que si certains ont trop, d'autres n'ont rien ! Il se débrouille pour que chacun mange...

    Les élèves sont attachants : Nous découvrons Jacky (Jacques Gencel) qui se déclare « caïd » de l'école ; mais il y a Serge, un nouveau, qui ne l'entend pas ainsi... Dédé (Christian Fourcade à ses débuts) est un gamin farceur et complice avec la jeune Marie-France. Léon (Jacques Sercq) est le plus attendrissant de la bande ! Joyeux, il ne manque de rien ! Sa grand-mère est épicière ! Riri, la petite « souris » est d'une famille pauvre et sa maman compte trop sur elle...Marie est une enfant espiègle, souriante mais sa mère a une vie compliquée... Et puis il y a Prosper, un enfant battu par un beau-père violent... Tout ce petit monde est pris en charge par la Directrice (Marie Déa), Lucienne (Annette Poivre) et Mlle Bord (Denise Kerny), les deux institutrices, sans oublier Mlle Petit l'assistante sociale, (Elisabeth Hardy) qui fait son travail sans laisser de place aux sentiments : efficacité avant tout...et puis il y a Rose, la nouvelle femme de service (Blanchette Brunoy). Jolie, tendre, câline, en un rien de temps, tous les enfants sont fous d'elle ! Elle cache un secret ! Son père a été impliqué dans une sale affaire retentissante, et elle ne peut plus porter son nom ! Elle est tout simplement Rose.
    Le Docteur Libois (Yves Vincent) veille sur la santé de tous les enfants. Riri plus particulièrement l'inquiète. Rose l'accompagne chez la fillette et le Docteur décide une hospitalisation : problème cardiaque... l'enfant est surmenée et fragile. Rose est bouleversée.
    Elle est aussi très proche de Marie, dont la mère (Louise Fouquet) se prostitue et protège son amant Paulo (Mouloudji) qui a commis un meurtre. La police est à ses trousses. Le petit Prosper arrive un jour en piteux état. Sa mère, transportée à l'hôpital meurt sous les coups donnés par son compagnon. L'assistance publique va le prendre en charge. Rose se donne à fond pour tous ces petits. Le Docteur Libois vit une relation avec la Directrice mais cette dernière ne veut rien lui sacrifier. Il aimerait fonder une famille, avoir un foyer mais se heurte à un refus. Il remarque la douceur, la tendresse de Rose et ses sentiments changent. Les deux femmes sont à l'opposé. Avec Rose, il ferme les yeux de la petite Riri dont le cœur lâche. Quant à Marie, elle survit miraculeusement à une fusillade entre Paulo et la police. Les deux amants sont tués et Marie se retrouve elle aussi à l'assistance publique. Le Docteur Libois réussit à obtenir la garde de la petite fille et propose à Rose de l'épouser. Elle hésite et finit par accepter. La directrice voit son bonheur s'éloigner mais elle aime trop son métier pour y renoncer. L'histoire se termine sous le sapin de Noël avec un chant que le gentil Paulin reprend avec les petits.



    Un film à voir pour l'interprétation, pour retrouver l'ambiance de la fin des années 40, les tabliers, les nœuds dans les cheveux mais aussi à voir pour méditer.  L'histoire a été écrite en 1904 et avons-nous fait des progrès ? Certes des maladresses psychologiques sont évitées. On tressaille quand on entend l'assistante sociale dire au jeune Prosper « qu'il va changer de maman »... On sourit en entendant les enfants parler de magasin où l'on vend les petites soeurs qui pleurent trop mais qu'on ne peut changer car on s'en est servi quelques jours... Mais la violence est toujours présente, la maltraitance aussi ! Finalement ce film est d'actualité … Le happy end rend le tableau un peu moins noir...

    Donatienne Roby, Juillet 2019.

    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire