Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • La nuit des traqués 
    Bernard-Roland - 1959
    Partager cette page sur Facebook :
    Achetez "La nuit des traqués" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter


    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo


    Distribution :


     Sami Frey dans La nuit des traqués
     
     
    Sami Frey 


     Juliette Mayniel dans La nuit des traqués
     
     
    Juliette Mayniel 


     Philippe Clay dans La nuit des traqués
     
     
    Philippe Clay 


     Claude Titre dans La nuit des traqués
     
     
    Claude Titre 


     Georgette Anys dans La nuit des traqués
     
     
    Georgette Anys 


     André Weber dans La nuit des traqués
     
     
    André Weber 


     Claude Mercutio dans La nuit des traqués
     
     
    Claude Mercutio 


     Patricia Karim dans La nuit des traqués
     
     
    Patricia Karim 


     Gabriel Gobin dans La nuit des traqués
     
     
    Gabriel Gobin 


     Moustache dans La nuit des traqués
     
     
    Moustache 


     Michèle Bardollet dans La nuit des traqués
     
     
    Michèle Bardollet 


     Albert Augier dans La nuit des traqués
     
     
    Albert Augier 


     Serge Bento dans La nuit des traqués
     
     
    Serge Bento 


     Jimmy Perrys dans La nuit des traqués
     
     
    Jimmy Perrys 


     Joël Barbouth dans La nuit des traqués
     
     
    Joël Barbouth 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    titre generique titre generique

    Bernard Roland Bernard Roland

    Christian Ardouin a gauche Christian Ardouin a gauche

    Claude Figus a gauche Claude Figus a gauche

    Claude Mercutio et Philippe Clay Claude Mercutio et Philippe Clay

    Claude Titre Claude Titre

    Danyel Gerard a la guitare Danyel Gerard a la guitare

    en fuite en fuite

    Folco Lulli Folco Lulli

    Folco Lulli Folco Lulli

    Gabriel Gobin et Andre Weber Gabriel Gobin et Andre Weber

    Georgette Anys Georgette Anys

    Jacques Chabassol au centre Jacques Chabassol au centre

    Josette Jordan Roland au centre Josette Jordan Roland au centre

    Juliette Mayniel Juliette Mayniel

    Juliette Mayniel Juliette Mayniel

    Juliette Mayniel et Sami Frey Juliette Mayniel et Sami Frey

    Juliette Mayniel et Sami Frey Juliette Mayniel et Sami Frey

    la bande de Tarreta la bande de Tarreta

    Luc Olivier Luc Olivier

    Michel Dumoulin Michel Dumoulin

    Michel Dumoulin et Claude Mercutio Michel Dumoulin et Claude Mercutio

    Moustache Moustache

    Patricia Karim ecoute du Aznavour Patricia Karim ecoute du Aznavour

    Philippe Clay raide mort Philippe Clay raide mort

    Philippe Clay Philippe Clay

    Pierre Megemont Pierre Megemont

    Prince le capucin Prince le capucin

    Sami Frey Michel Dumoulin Juliette Mayniel Sami Frey Michel Dumoulin Juliette Mayniel

    Sami Frey Sami Frey


    Document sans nom
    Sami Frey Victor, dit "Vick" Juliette Mayniel Josette Philippe Clay Tarreta Folco Lulli Lino Claude Titre Michel Georgette Anys Maria Michel Dumoulin Bernard André Weber Bolinsky, un docker Claude Mercutio Un voyou de la bande de Tarreta Claude Figus René, un voyou de la bande de Tarreta Josette Roland La copine de René Patricia Karim La dame au café Luc Olivier L'agent de police Gabriel Gobin Fred, un docker Moustache Le client ivre du bistrot qui se fait racketter Jacques Chabassol Georges, dit "Jo" Michèle Bardollet Pattes-en-l'air Albert Augier Un curieux qui veut aider Josette à redémarrer Jimmy Perrys Le bistrot (non crédité) Serge Bento Un voyou de la bande de Tarreta (non crédité) Danyel Gérard Rico, un voyou de la bande de Tarreta (non crédité) Joël Barbouth Un voyou de la bande de Tarreta (non crédité) Claude Maugin Jelk, un voyou de la bande de Tarreta (non crédité) Christian Ardouin Paul, un voyou de la bande de Tarreta (non crédité) Pierre Megemont Un voyou de la bande de Tarreta (non crédité) Bernard-Roland Un passant (non crédité)
    Document sans nom
    Distribution : UFA-SOFRADIS
    Une co-production Paris Élysées Films, Galliera Films, Sofradis (Paris) et Belga Films (Bruxelles)
    Visa de contrôle cinématographique n°21.152
    D'après le roman homonyme de Benoit Becker (= pseudonyme de José-André Lacour) publié aux éditions Fleuve Noir
    Scénario et dialogues de José-André Lacour
    Adaptation : Bernard Essenovsky
    Directeur de la photographie : Pierre Petit
    Cameraman : Noël Martin
    Assistants opérateur : Guy Maria et Maurice Kaminsky
    1ers assistants réalisateur : Michel Autin et Roland Verhavert
    2ème assistant réalisateur : John Sleghers
    Décors : Robert Dumesnil
    Ensemblier : Charles Fontenelle
    Maquillage : Georges Bouban
    Costumes : Maison Mc Douglas
    Ingénieurs du son : Jacques Lebreton et Jacques Carrère
    Montage : Jacques Mavel
    Musique : Jean Leccia
    Édition musicale : Vianelly
    Disques : Ducretet-Thomson
    Chansons additionnelles : "Mon amour protège-moi" de Charles Aznavour et "Samy" de Danyel Gérard
    Photographe de plateau : Jean Magis
    Studios : Studios Photosonor (Courbevoie)
    Extérieurs : OPTIPHONE
    Laboratoires : L.T.C. (Saint-Cloud) et L.J. Dassonville (Bruxelles)
    Effets spéciaux : Lax
    Système sonore : WESTREX
    Script-girl : Marie-Thérèse Cabon
    Affichiste : Clément Hurel
    Régisseur général : Jacques Pignier
    Régisseur d'extérieur : Camille de Bruyne
    Directeur de production : André Deroual
    Secrétaire de production : Paulette Baudrillart
    Producteur délégué : Luc Hemelaer
    Administrateur de production : Serge Castelli
    Filmé en noir et blanc
    Durée : 84 minutes
    Tournage du 18/03/1959 au 15/05/1959
    Date de sortie à Paris : 07/12/1959 aux cinémas "Rex", "Normandie" et "Moulin Rouge"
    Titre en Flandre (Belgique) : De nacht der opgejaagden

    Résumé : Tarreta, chef d'un groupe de jeunes délinquants, a progressivement imposé une ambiance lourde et pesante et sème la terreur, chaque soir, lorsqu'il vient visiter sa bande de voyous. Désormais, c'est lui qui contrôle le butin ramené par chacun de ses subordonnés. Un jour, il dépasse les bornes en prétextant que Vick, un des membres de la bande, ne sert plus à rien sinon à trainer et à "pisser dans le port". Il décide donc de découper vivant le petit capucin que possède Vick. Mais ce dernier ne se laisse pas faire et, pris de rage, il plante son couteau dans le ventre de Tarreta. La nuit tombée, Victor donne rendez-vous à Bernard pour se débarrasser du cadavre de leur ex-commanditaire en le jetant à l'eau. Au moment de prendre le volant, les deux camarades se rendent compte qu'aucun d'eux ne sait conduire. Heureusement pour eux, Josette, la soeur de Vick, débarque et découvre le corps de Tarreta sur la banquette arrière. C'est elle qui, maladroitement, conduit Bernard et Victor à destination. Une fois arrivés au port, ils exécutent leur macabre projet et retournent chez eux. Tout ne se déroule pas comme prévu puisque sans s'en rendre compte, ils ont été aperçu par Lino, un docker cubain sans papiers qui attendait la livraison d'une cargaison illégale... En manque d'argent et d'amour, il décide de profiter de la position vulnérable de Josette dont il a réussi à retrouver l'adresse. Il lui demande une compensation en nature, sans quoi il ira raconter tout ce qu'il a vu à la police. Piteusement, elle s'offre à Lino. Le lendemain, Lino fixe un nouveau rendez-vous mais cette fois-ci, elle met au courant son frère Vick et son fiancé Michel qui, fou de rage, planifie sa vengeance. En planque, Michel et Victor attendent la venue du témoin trop encombrant. À nouveau, l'opération ne se déroule pas comme prévu et Lino se cogne violemment contre un poêle à charbon, ils le croient mort. Josette, Victor et Michel transportent alors le deuxième "cadavre" de l'histoire jusqu'à une chaudière où ils comptent déposer le corps. L'homme présumé mort sort alors de son état comateux et réussit à s'enfuir. Une course poursuite débute alors en direction du commissariat mais juste avant que Lino atteigne le poste de police le plus proche, il est percuté mortellement par un camion et laisse définitivement libres les trois complices.

    Notes :
    - Commentaire du comédien Claude Mercutio tiré de Wikipédia : "(...) Engagé dans sa pièce, "L'Année du Bac", montée par Yves Robert au Théâtre Edouard VII, elle se prolonge aux Théâtre des Ambassadeurs et des Variétés de novembre 1958 à juin 1961. Parmi les jeunes interprètes, Sami Frey, Michèle Bardollet, Claude Mercutio (moi) seront engagés dans le film. (...) Ce film fut le premier à être totalement interdit à l'exploitation malgré son visa de censure ! Le producteur belge obtint qu'il sortit partout sauf en France. Nouvelle intervention. Après 2 mois de retard, le film sortit le 7 décembre 1959 et fut le premier à être interdit aux moins de 18 ans. "Les Régates de San-Francisco", commencé plus tard, ne fut que le second et sortit le 20 avril 1960 très amputé".
    - Le film n'est pas à confondre avec, dans un tout autre style, "La Nuit des traquées" de Jean Rollin sorti en 1979.

    La Nuit des traqués réalisé par Bernard-Roland en 1959 n'est pas un chef-d'oeuvre. Les tout jeunes comédiens que sont Sami Frey et toute la bande de Tarreta ont peu d'expérience derrière eux et cela se ressent lorsque l'on regarde le film. Beaucoup de scènes, malgré la tension et le tragique qui devraient y régner, ne sont pas crédibles et font parfois sourire. Mais cette avant-dernière réalisation de Bernard-Roland est également l'occasion de voir à l'écran certains binômes savoureux comme celui que forment Folco Lulli et Georgette Anys. Sami Frey, qui en est seulement à son troisième film, nous offre un jeu, certes assez hésitant, mais beaucoup plus "traditionnel" que dans certains films qu'il tournera par la suite qui relèvent souvent d'un niveau d'abstraction peu digeste (Sweet Movie, Écoute voir..., Le Journal d'un suicidé, ...).

    Mathieu Delannoy, Mars 2021

    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire