Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • Les casses-pieds 
    Jean Dréville - 1948
    Partager cette page sur Facebook :
    Achetez "Les casses-pieds" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter


    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo


    Distribution :


     Claire Olivier dans Les casses-pieds
     
     
    Claire Olivier 


     Noël-noël dans Les casses-pieds
     
     
    Noël-noël 


     Bernard Blier dans Les casses-pieds
     
     
    Bernard Blier 


     Jean Tissier dans Les casses-pieds
     
     
    Jean Tissier 


     Marguerite Deval dans Les casses-pieds
     
     
    Marguerite Deval 


     Henri Crémieux dans Les casses-pieds
     
     
    Henri Crémieux 


     Paul Frankeur dans Les casses-pieds
     
     
    Paul Frankeur 


     René Blancard dans Les casses-pieds
     
     
    René Blancard 


     Pierre Destailles dans Les casses-pieds
     
     
    Pierre Destailles 


     Madeleine Barbulée dans Les casses-pieds
     
     
    Madeleine Barbulée 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    Les casses-pieds Les casses-pieds

    Aline Andree et Marguerite Deval Aline Andree et Marguerite Deval

    Bernard Blier et Jean Tissier Bernard Blier et Jean Tissier

    Bernard Blier Bernard Blier

    Claire Olivier Claire Olivier

    Conference sur les casse pieds Conference sur les casse pieds

    Henri Cremieux Henri Cremieux

    L inconnu qui vous connait L inconnu qui vous connait

    La femme du conferencier La femme du conferencier

    Le vieux raseur Le vieux raseur

    Les casse pieds Les casse pieds

    Marguerite Deval Marguerite Deval

    Noel Noel et Elisa Lamothe Noel Noel et Elisa Lamothe

    Noel Noel et Madeleine Barbulee Noel Noel et Madeleine Barbulee

    Noel Noel Noel Noel

    Parade du temps perdu Parade du temps perdu

    Paul Frankeur et Henri Cremieux Paul Frankeur et Henri Cremieux

    Paul Frankeur Paul Frankeur

    Pierre Destailles et Bernard Blier Pierre Destailles et Bernard Blier

    Pierre Destailles et Jean Tissier Pierre Destailles et Jean Tissier

    Pierre Destailles Pierre Destailles

    Rene Blancard et Noel Noel Rene Blancard et Noel Noel

    Sieste au theatre Sieste au theatre


    Document sans nom
    NOËL-NOËL Lui-même  Bernard BLIER Lui-même  Jean TISSIER Lui-même  Marguerite DEVAL Elle-même  Claire OLIVIER Mme Poupinot  Henri CREMIEUX Lui-même  Paul FRANKEUR Le blagueur  René BLANCARD Thomas, le raseur  Elisa LAMOTHE La dame au volant  Pierre DESTAILLES L'employé du gaz  Aline ANDRE L'épouse de Noël-Noël  Charles VISSIERES Le speaker ennuyeux  Georges QUESTIAU Le postillonneur  Madeleine BARBULEE La chanteuse  Marion TOURES  Georges ROLLIN  Jean-Pierre MOCKY  Maryse MARTIN      
    Document sans nom
    LES CASSE-PIEDS ou PARADE DU TEMPS PERDU est une réalisation de Jean Dréville (1948) sur un scénario de Noël-Noël. Le succès du film de René Clément "Le père tranquille" (1946) - avec Noêl-Noël en vedette - convainquit les producteurs de faire confiance au comédien-scénariste.

    A la manière de Molière dans "Les Fâcheux", Noël-Noêl se fait conférencier pour disserter sur "les fâcheux modernes". Défilent alors dans une succession de sketches : la dame qui ne sait pas conduire ; le garçon de café ironique ; la raseuse mondaine ; l'importun qui débarque sans cesse chez vous ; les raseurs qui téléphonent au moment des repas ; le vieux raseur qui a tout son temps alors que vous êtes pressé ; le postillonneur ; "l'inconnu connu" (il vous reconnaît mais vous ne savez plus de qui il s'agit) ; la bavarde impénitente et l'incorrigible blagueur. N'oublions pas, dans leurs propres rôles, Jean Tissier débarquant chez Bernard Blier alors que celui-ci a un rendez-vous galant ou Marguerite Deval qui s'improvise infirmière et veut absolument piquer les fesses de Noêl-Noêl ! Au final, le conférencier improvisé se rend compte, en racontant son film à un ami, qu'il devient lui-même un raseur.

    La conférence de Noël-Noël mêle de façon plaisante le théâtre de Guignol, le cinéma et "un tableau radioactif de démonstration" (ancêtre de nos tableaux inter-actifs !). Aujourd'hui encore, les sketches demeurent amusants ; si certains peuvent paraître misogynes - comme celui de la mauvaise conductrice - il faut reconnaître que la plupart des raseurs présentés sont ici des hommes. Noël-Noêl et Jean Dréville ont trouvé de bonnes astuces pour varier les plaisirs : ainsi on voit le conférencier enjamber le cadre de l'écran pour entrer ou sortir du film (bien avant "la rose pourpre du Caire" ! ) ; à un autre moment, Madeleine Barbulée - pour sa première prestation au cinéma - apparaît sur une grande feuille de papier tenue par le conférencier : l'image s'anime soudain et l'actrice se met à chanter un air d'opéra jusqu'au moment où le conférencier la range dans un carton à dessins !

    Le film fut très bien accueilli (500 000 entrées en 5 semaines) et reçut cette année-là le prix Louis-Delluc et le Grand Prix du Cinéma Français. L'association entre Jean Dréville et Noël-Noël - née au moment de "La cage aux rosssignols" (1945) - se perpétua sur grand écran jusqu'à "La sentinelle endormie" (1965) puis à la télévision pour "Le voyageur des siècles " (1971).

    Jean-Paul Briant, mai 2018

    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire