Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • I... comme Icare 
    Henri Verneuil - 1979
    Achetez "I... comme Icare" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter

    Commentaire
    Partager sur Facebook :
    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo



    Distribution :


     Pierre Vernier dans I... comme Icare
     
     
    Pierre Vernier 


     Yves Montand dans I... comme Icare
     
     
    Yves Montand 


     Jean-François Garreaud dans I... comme Icare
     
     
    Jean-François Garreaud 


     Michel Albertini dans I... comme Icare
     
     
    Michel Albertini 


     Jean-Pierre Bagot dans I... comme Icare
     
     
    Jean-Pierre Bagot 


     Maurice Bénichou dans I... comme Icare
     
     
    Maurice Bénichou 


     Roland Blanche dans I... comme Icare
     
     
    Roland Blanche 


     Gabriel Cattand dans I... comme Icare
     
     
    Gabriel Cattand 


     Jacques Denis dans I... comme Icare
     
     
    Jacques Denis 


     Michel Etcheverry dans I... comme Icare
     
     
    Michel Etcheverry 


     Brigitte Lahaie dans I... comme Icare
     
     
    Brigitte Lahaie 


     Jean Lescot dans I... comme Icare
     
     
    Jean Lescot 


     Jean Leuvrais dans I... comme Icare
     
     
    Jean Leuvrais 


     Gérard Lorin dans I... comme Icare
     
     
    Gérard Lorin 


     Marcel Maréchal dans I... comme Icare
     
     
    Marcel Maréchal 


     Jean Négroni dans I... comme Icare
     
     
    Jean Négroni 


     Jean Obé dans I... comme Icare
     
     
    Jean Obé 


     Robert Party dans I... comme Icare
     
     
    Robert Party 


     Didier Sauvegrain dans I... comme Icare
     
     
    Didier Sauvegrain 


     Jacques Sereys dans I... comme Icare
     
     
    Jacques Sereys 


     Georges Staquet dans I... comme Icare
     
     
    Georges Staquet 


     Roland Amstutz dans I... comme Icare
     
     
    Roland Amstutz 


     Georges Beller dans I... comme Icare
     
     
    Georges Beller 


     Françoise Bette dans I... comme Icare
     
     
    Françoise Bette 


     Erick Desmarestz dans I... comme Icare
     
     
    Erick Desmarestz 


     Etienne Dirand dans I... comme Icare
     
     
    Etienne Dirand 


     Michel Dussarat dans I... comme Icare
     
     
    Michel Dussarat 


     Joséphine Fresson dans I... comme Icare
     
     
    Joséphine Fresson 


     Jean-Claude Jay dans I... comme Icare
     
     
    Jean-Claude Jay 


     Bernard Larmande dans I... comme Icare
     
     
    Bernard Larmande 


     Daniel Léger dans I... comme Icare
     
     
    Daniel Léger 


     Gérard Moisan dans I... comme Icare
     
     
    Gérard Moisan 


     Louis Navarre dans I... comme Icare
     
     
    Louis Navarre 


     Alain Ollivier dans I... comme Icare
     
     
    Alain Ollivier 


     Michel Pilorgé dans I... comme Icare
     
     
    Michel Pilorgé 


     Roger Planchon dans I... comme Icare
     
     
    Roger Planchon 


     Michel Raskine dans I... comme Icare
     
     
    Michel Raskine 


     Jacqueline Staup dans I... comme Icare
     
     
    Jacqueline Staup 


     Georges Trillat dans I... comme Icare
     
     
    Georges Trillat 


     Gaston Meunier dans I... comme Icare
     
     
    Gaston Meunier 


     Louis Lalanne dans I... comme Icare
     
     
    Louis Lalanne 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    I... comme Icare I... comme Icare

    I... comme Icare I... comme Icare

    I... comme Icare I... comme Icare

    Benoit Brione completement a droite Benoit Brione completement a droite

    Brigitte Lahaie qui en a trop vu Brigitte Lahaie qui en a trop vu

    Brigitte Lahaie strip teaseuse Brigitte Lahaie strip teaseuse

    Christian Remer Christian Remer

    Didier Obin Labastrou Didier Obin Labastrou

    Edmond Bernard Edmond Bernard

    Henri Djanik Henri Djanik

    Henri Verneuil assis avec lunettes Henri Verneuil assis avec lunettes

    Jacques Bryland Jacques Bryland

    La commission d'enquete La commission d'enquete

    Le faux assassin a l affut Le faux assassin a l affut

    Le faux assassin est suicide Le faux assassin est suicide

    Le president en joue Le president en joue

    Le president Jary Le president Jary

    Le procureur Volnay Le procureur Volnay

    Le procureur Volnay Le procureur Volnay

    Le procureur Volnay Le procureur Volnay

    Le procureur Volnay et ses assistants Le procureur Volnay et ses assistants

    Le vrai assassin Le vrai assassin

    Les 10 temoins cles Les 10 temoins cles

    Les 9 qui ont vu le vrai assassin Les 9 qui ont vu le vrai assassin

    Paco Paco

    Pierre Belot en bas juste a gauche homme debout Pierre Belot en bas juste a gauche homme debout

    Thierry Dewavrin Thierry Dewavrin

    trop pres du soleil trop pres du soleil


    Document sans nom
    Yves Montand le procureur Henri Volnay Michel Albertini Luigi Lacosta Roland Amstutz l’agent de police Pierre Grégory Jean-Pierre Bagot Max, assistant du procureur Volnay Georges Beller le photographe qui téléphone à son journal Maurice Bénichou Robert Sanio, le cinéaste amateur Edmond Bernard le présentateur de l’émission TV ‘’’Un homme un événement’’ Françoise Bette Jane Bellony Roland Blanche Garcia Santos, le cambrioleur Benoist Bryone (= Benoit Brione) l’interviewer du président Jary Jacques Bryland Nicolas Rosenko, journaliste Gabriel Cattand le président Marc Jary Nanette Corey la femme du procureur Volney, rôle coupé au montage Jacques Denis Despaul, le moniteur de l’expérience Erick Desmarestz Bob, assistant du procureur Volnay Thierry Dewavrin le collègue de Rosenko qui reçoit l’appel Etienne Dirand l’interne du Fleming Hopital qui s’occupe de Jimenez Henri Djanik Nicky Farnese, le faux témoin Michel Dussarat Robert Kosheba Michel Etcheverry Frédéric Heiniger, président de la Haute Cour de justice Joséphine Fresson Marianne Delila Jean-François Garreaud Vernont, assistant du procureur Volnay Jean-Claude Jay le sénateur Albert Philippe Brigitte Lahaie Monique alias Ursula Hoffman, la strip-teaseuse Bernard Larmande l’agent de police Lambard Daniel Léger Guillaume Géménos Jean Lescot Frank Bellony Jean Leuvrais Robert Picart, ministre de la justice Gérard Lorin le professeur Flavius Marcel Maréchal Rivoli, l’élève de l’expérience Gérard Moisan l’agent de police abordé par Nicky Farnese Louis Navarre maître Keller, l’avocat de Sanio Jean Négroni Carlos de Palma Jean Obé Hugues Adler, directeur des services secrets et de la sécurité de l’état Didier Obin-Labastrou Serge Lévis, le mannequin Alain Ollivier le directeur du laboratoire de développement des films Paco le régisseur du cabaret Robert Party le général Anthony Baryn, chargé de la défense du territoire Michel Pilorgé le reporter de la télévision Roger Planchon le professeur David Naggara Michel Raskine Ramon Kimenez, artiste peintre Christian Remer Charles Polodi Didier Sauvegrain Karl Eric Daslow Jacques Sereys Richard Mallory, chef du bureau des activités spéciales des services secrets Georges Staquet le gardien de l’immeuble d’où l’assassin a tiré sur le président Jacqueline Staup Mme Lapierre, la secrétaire de la Haute Cour de justice Georges Trillat le policier de la brigade des stupéfiants qui abat Kosheba au bar '’Manhattan’’ Pierre Vernier Charly, assistant du procureur Volnay Pierre Belot un journaliste dans le public, à l’émission TV Henri Verneuil un technicien en régie TV et la voix du présentateur du cabaret Gaston Meunier un passant qui se penche sur Jimenez Louis Lalanne (en photo) le général Cisco        
    Document sans nom
    Distributeur : A.M.L.F.
    Scénario original : Henri Verneuil
    Adaptation et dialogues : Henri Verneuil, Didier Decoin
    Musique composée et dirigée par Ennio Morricone
    Editions musicales : General Music – Interdemos Music
    Directeur de la photographie : Jean-Louis Picavet
    Décors : Jacques Saulnier
    Son : Serge Deraison, Jacques Maumont
    Montage : Henri Lanoë
    Une co-production : V Films (Henri Verneuil)
    Société Française de Production (S.F.P.)
    Antenne 2
    Administrateur de la production : SOGECINE
    Directeur de la production : Jacques Juranville
    Casting : Marguerite Capelier
    Assistée de Françoise Combadière
    Assistants à la mise en scène : Philippe Lopes, Reynald Lampert
    Caméraman : Charles-Henri Montel
    Script-girl : Lucile Costa
    Les expériences sur ‘’La soumission à l’autorité’’ furent effectuées entre 1960 et 1963 à
    l’Université de Yale – New Haven (U.S.A.) par le professeur Stanley Milgram (Editions Calmann-Lévy)
    Photographe : Vincent Rossell
    Assistants opérateurs : René Chabal, Dominique Courson)
    Régisseur général : Ilya Claisse
    Régisseurs adjoints : Claude Parnet, Alain Dominguez
    Secrétaire de production : Josselyne Bucciali
    Administrateur de production : Jacqueline Oblin
    Chargé de production S.F.P. : Gérard Fréreau
    Décorateurs : Georges Glon, Michel Breton, Michel Henique, Bernard Lançon, Jean-Michel Dambreville
    Costumières : Isabelle Scandaletos, Brigitte Nathan
    Effets sonores : Daniel Couteau, Gérard Manneveau
    Ensemblier : Daniel Pierre
    Régisseur d’extérieur : Jean Nossereau
    Accessoiriste de plateau : René Albouze
    Accessoiriste meubles : Bernard Sans
    Monteuse : Isabelle Garcia de Herreros
    Montage son : Renée Deschamps
    Assistante son : Annick Menier
    Chef coiffeuse : Jacqueline Juillard
    Chef maquilleuse : Monique Archambault
    Assistant du son : Dominique Pauvros
    Chef habilleuse : Françoise Poulin
    Habilleuse : Anne-Marie Percevault
    Chef machiniste : Serge Vitry
    Machinistes : Michel Chardon, Gérard Mienville, Sauveur Lentini, Jacques Bréon
    Chef électricien : Jean-Claude Hamelin
    Electriciens : Bernard Trocellier, Paul Rouillon, Claude Michel, Bernard Deschamps, Gilbert Lepleux
    Directeur de la photographie 2ème équipe : André Dumaitre
    Caméraman 2ème équipe : Michel Arburger
    Avec la participation de : Les compagnies motocyclistes de la préfecture de police de Paris
    Société A.D.P.T.
    Cuisines Arthur Martin
    La maison des bibliothèques
    La société Ile de France USA – Bagneux
    M.I.M. S.A. Française d’équipement
    Société Thomson C.S.F. Téléphone
    Smalto Diffusion
    Nashua France S.A.
    3 M.
    Auditorium : Paris-Studios-Cinéma (Studios de Billancourt)
    Extérieurs : La Défense (Hauts de Seine), Cergy (Val d’Oise), Paris
    Laboratoire : Franay L.T.C. St. Cloud
    Générique : Les Films Michel François
    Caméras et objectifs : Panavision R
    Visa de contrôle cinématographique n°51.002
    Durée : 128 min.
    Date de sortie à Paris : 19/12/1979

    Nombre d’entrées à Paris : 485.562
    Nombre d’entrées en France : 1.829.220

    Titres en Allemagne de l’ouest : Der Spürhund
    I wie Ikarus
    Date de sortie : 25/04/1980
    Titre en Argentine : I... como Icaro
    Titre flamand en Belgique : 'I' als in Icaros
    Date de sortie : 31/01/1980
    Titre en Espagne : I, como Icaro
    Titres en Grèce : Agria dolofonia
    Aporritos fakelos 'Ikaros'
    Titre en Hollande : I... van Icarus
    Date de sortie : 12/06/1980
    Titre en Hongrie : I, mint Ikarusz
    Date de sortie : 15/10/1981
    Titre en Italie : I... come Icaro
    Titre aux Philippines : I for Icarus
    Date de sortie : 21/07/1984
    Titre en Pologne : I jak Ikar
    Titre au Portugal : O Sorriso do Assassino
    Date de sortie : 15/04/1981

    Notes :
    - Le nom de Nanette Corey figure au générique mais il n’est pas dans le press-book et elle n’apparait pas dans le film; selon certaines sources, elle jouait le rôle de la femme du procureur Volnay et sa participation a donc été coupée au montage.
    - Certaines sources mentionnent :
    . André Falcon dans le rôle de Darsell, personnage qui n’est ni dans le press-book, ni dans le film ; il se peut qu’il ait été lui aussi victime du montage, sous réserves.
    . Gilles Détroit comme étant un des hommes montré en photo à Bellony, mais il n’y est pas.
    - Le press book indique des noms de personnages et de lieux provenant sans doute de l’imagination des auteurs, mais n’étant ni prononcés ni écrits dans le film, ils ne sont pas repris dans cette fiche.
    - Lors d’une scène le procureur Volnay feuillette le livre écrit par la femme de Karl Eric Daslow sur son mari ; en y regardant bien on s’aperçoit que toutes les pages sont absolument identiques, l’attention du spectateur devant être attirée par les annotations du
    journaliste auquel appartenait le livre et qui a été assassiné. Une petite ruse du cinéma …

    Résumé : Le président Jary est assassiné lors d’une cérémonie officielle. Un témoin prétend avoir vu quelqu’un tirer depuis la terrasse
    d’un immeuble. La police se précipite et trouve dans l’ascenseur un homme mort – Karl Eric Daslow - qui semble s’être suicidé. Sur la
    terrasse, un fusil avec 3 douilles. Immédiatement une commission d’enquête composée de 6 personnages importants de l’état est constituée.
    Au bout d’un an elle doit rendre son rapport mais l’un des membres, le procureur Volnay, refuse de le signer, arguant qu’il reste trop de
    points non éclaircis. Il est donc chargé de reprendre toute l’enquête à zéro aidé par 4 assistants. En visionnant les scènes tournées par
    les caméras de télévision Volnay remarque un cinéaste amateur et propose de faire passer une annonce dans les journaux afin de le retrouver.
    L’intéressé se fait connaître et accepte de donner le film qu’il a tourné ce jour là contre une forte récompense. Alors qu’il filmait, il
    s’est retrouvé à côté de 9 personnes qui toutes regardaient dans la même direction juste après l’attentat. Un examen minutieux du film
    permet de distinguer une silhouette armée au 2ème étage de l’immeuble où se tenait Daslow et quelques recherches supplémentaires laissent
    à penser qu’il s’agissait du vrai tueur et que Daslow était un homme de paille. Volnay décide de rechercher les 9 personnes en question.
    Son équipe ne tarde pas à retrouver leurs traces : 7 se sont faits connaître auprès de la commission d’enquête mais leur témoignage n’a pas
    été retenu et ils ont tous connu une mort brutale, le 8ème, un journaliste qui enquêtait pour son propre compte a lui aussi trouvé une fin
    tragique, quant au dernier il est introuvable. Il répond à un appel de Volnay et se présente à son bureau. On lui montre des photos de
    suspects mais il ne reconnait pas le tueur du 2ème étage. Par contre il affirme que l’un d’entre eux est un homme qu’il a clairement
    remarqué sur le lieu de l’attentat car il avait une conduite bizarre, ouvrant un parapluie alors qu’il faisait beau, ce qui semblait être
    un signal. Il s’agit d’un certain Carlos de Palma, réfugié politique, soupçonné d’être un des patrons de l’organisation du crime, condamné
    pour fraude fiscale, il a été libéré par anticipation sur ordre de Richard Mallory, chef du bureau des activités spéciales des services
    secrets. Tandis que le vrai tueur est abattu lors d’un entretien avec de Palma, Volnay s’arrange pour accaparer Mallory pendant qu’un de
    ses équipiers s’introduit dans l’appartement de ce dernier grâce à l’aide d’un cambrioleur. Ils trouvent une cassette audio qui contient
    des passages codés. Après avoir fait part à Mallory de ses craintes quant à la puissance d’organismes internes qui échapperaient à tout
    contrôle de l’état, ce qui était une préoccupation du président Jary, Volnay retourne à son bureau et parvient à décoder les différents
    messages de la cassette. Ils parlent de plusieurs opérations menées afin d’éliminer des chefs d’état et déstabiliser leur pays. Le dernier
    message écouté évoque le déclenchement imminent de l’opération ‘’I … comme Icare’. Volnay adresse au nouveau président un message dans
    lequel il fait part de ses conclusions : l’assassinat du président Jary a été préparé par un groupe de pression en collusion avec
    l’organisation du crime et le service de Richard Mallory. Immédiatement après, il s’écroule, frappé d’une balle en pleine tête tirée d'un
    immeuble voisin. Selon le mythe d’Icare, il s’était fabriqué des ailes qu’il avait attachées avec de la cire, mais, volant trop près du
    soleil, la cire se mit à fondre, il perdit ses ailes, tomba et se noya dans la mer. Depuis, cette légende est utilisée symboliquement pour
    parler de quelqu’un qui paie de sa vie le fait de s’approcher trop près de la vérité …

    Compléments photos et texte par Jean-Pierre Pecqueriaux, Mai 2017.

    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire