Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • La barricade du point du jour 
    René Richon - 1977
    Partager cette page sur Facebook :
    Achetez "La barricade du point du jour" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter


    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo


    Distribution :


     Anicée Alvina dans La barricade du point du jour
     
     
    Anicée Alvina 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    La barricade du point du jour La barricade du point du jour


    Document sans nom

    NOUS sommes sur la colline de Montmartre, le 22 mai 1871. La Commune de Paris est en train de vivre ses dernières heures. Déjà, l'armée versaillaise est entrée dans Paris, et le massacre impitoyable a commencé.
    Pourtant, au carrefour du Point-du-Jour, on ignore encore que tout est perdu. Au loin, on entend le canon tonner. On se prépare à se battre, on construit de bric et de broc une barricade. Autour de cette barricade, symbole héroïque et dérisoire d'une résistance désespérée, la vie continue avec ses joies, ses peines, ses espoirs : la naissance d'un enfant, l'agonie d'un vieillard, un premier amour...

    A travers le quotidien

    Un jeune peintre impressionniste recrute ses modèles chez les blanchisseuses. Un journaliste socialiste et un vieux propriétaire se querellent. Les commères du quartier continuent leurs babillages tandis qu'on se met en quête d'un canon pour défendre la barricade... Le soir, une assemblée se réunit, on danse au son d'un orchestre improvisé et on reçoit la visite d'Eugène Pottier ( Philippe Noiret ), qui récite pour la première fois son "Internationale"... La répression sera brutale, aveugle, atroce.
    Comme, jadis, Jean Renoir avec "La Marseillaise", René Richon a voulu regarder l'Histoire à travers le quotidien. Tout se passe en vingt-quatre heures, dans ce village montmartrois et, si les comédiens sont nombreux, le personnage principal est le petit peuple de Paris.
    On sent que ce nouveau réalisateur a voulu réussir un film populaire : l'image est en scope, la photographie riche de références picturales, la musique d'Antoine Duhamel somptueuse... Pourtant, il lui manque quelque chose pour être vraiment réussi : un degré dans le lyrisme, l'émotion. Il est dommage que l'ensemble ne soit pas au niveau de cette scène où un jeune homme, revenant bouleversé de l'Hôtel de Ville, raconte ce qu'il vient de voir. C'est un film soigné, estimable, ce n'est pas le chef-d'œuvre espéré pour un tel sujet.

    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire
     

    1 Commentaire

    mondan

    Date : 01-03-2016 Heure : 19:33:44



    je voudrais acheter le dvd mais je ne trouve pas de site vendeur merc de m aider