Base de Données

de films français avec images
  • Accueil
  • Films
  • Acteurs
  • Réalisateurs
  • Nouveautés
  • Contact
  • Equipe
  • Piano Forte 
    Josée Dayan - 1974
    Achetez "Piano Forte" sur Amazon
    ou sur En cas de non disponibilité me contacter

    1 Commentaire
    Partager sur Facebook :
    Aucune vidéo à voir ou à télécharger sur ce site dont l'unique objet est de rendre hommage aux comédiens français, le lien Amazon permettant de se procurer légalement les oeuvres que je présente ici uniquement en photo



    Distribution :


     Michel Auclair dans Piano Forte
     
     
    Michel Auclair 


     Maïa Simon dans Piano Forte
     
     
    Maïa Simon 


     Hugues Quester dans Piano Forte
     
     
    Hugues Quester 


     Myriam Boyer dans Piano Forte
     
     
    Myriam Boyer 

    Si les fiches que je réalise pour BDFF pèchent parfois par leur non-exhaustivité côté distribution, c'est que je n’ai pu réunir le nom de tous les acteurs, faute de preuves. En effet, la passion du cinéma qui m’anime ne m’assure pas toujours les moyens d’investigations suffisants, aussi certaines fiches pourront-elles sembler bien incomplètes aux cinéphiles qui les consulteront. Elles ont cependant le mérite de se baser sur des éléments dûment vérifiés.
    Images du film :
    Toutes les images sont cliquables pour les obtenir en plus grand.

    Piano Forte Piano Forte


    Document sans nom
    Michel Auclair Monsieur Gervais Maïa Simon Léonne Hugues Quester Sylvain Myriam Boyer Marie Jeanne Jeanne Girard Béraud Cyprienne Lucienne Lemarchand Mme mère Jean Yves Picq le lieutenant Eddy Roos Cyrille Directeur de la photo, Chrétien, Louis ; Décorateur, Bridoulot, Yves ; Créateur de costume, Fortosa, Manu  
    Document sans nom
    Description de l'extrait : Ce téléfilm se déroule en 1922 et met en scène l'histoire d'un homme, Gervais, qui a participé à la Grande Guerre et en a réchappé. Toutefois, il a été gazé et il a les poumons malades. Pour favoriser son rétablissement et sa convalescence, en accord avec sa femme Léonne et sa mère, il part pour l'été dans leur propriété du sud de la France où elles pensent le rejoindre un peu plus tard, si le travail de l'une et la santé de l'autre le permettent. Quand il arrive, la moisson bat son plein dans les champs avoisinant la propriété. Gervais demande au chauffeur de s'arrêter. Il a reconnu parmi les moissonneurs, Marie-Jeanne, une jeune fille du village qu'il n'avait pas vue depuis l'été précédent la guerre. Il échange quelques mots avec elle, quand la vue soudaine de Sylvain, le promis alsacien de Marie-Jeanne qui travaille avec elle, réactive brutalement en lui un souvenir particulièrement douloureux. En effet, il n'est pas revenu de la guerre avec seulement les poumons malades : les blessures de son âme sont plus profondes encore. Ses amis sont morts dans les tranchées tandis qu'il est vivant. Il se sent coupable en particulier de la mort d'un jeune lieutenant à la demande duquel il a joué du piano, sous les bombardements, dans une maison en ruines où l'instrument avait échappé à la destruction. Lui seul est sorti de la maison et ce drame le hante. Il n'a pas joué depuis. La rencontre inattendue de Sylvain, qui ressemble au jeune lieutenant, l'a bouleversé. Malgré tout, pour rassurer Léonne qui lui téléphone tous les jours, dans la maison, il se remet au piano. Sylvain l'entend jouer et l'écoute, fasciné. Le jeune homme qui a un caractère difficile et ombrageux, ose demander à Gervais de jouer pour lui, mais ne lui accorde aucune compassion. Au bout de trois semaines, c'est la fin de la moisson. Sylvain et Marie-Jeanne devront partir travailler chez d'autres propriétaires et Gervais perdra son auditeur. Sur l'aire de battage où tous s'activent autour de la batteuse, Gervais vient demander à Sylvain de rester, lui proposant même de le payer double journée. Il a besoin de Sylvain parce que sa présence l'a aidé à se défaire du souvenir qui l'obsédait. Sylvain refuse, mécontent de cette reconnaissance égoïste qui ne le prend pas en compte. Quelques instants plus tard, accident ou geste délibéré, Gervais se fait déchiqueter la main par la machine agricole. Sylvain lui porte secours. Gervais ne pourra plus jamais jouer de piano. La toux qui ne l'a pas quitté lui déchire les poumons et le fait saigner. Sa femme arrive à son chevet et décide le ramener à Paris. Au moment du départ, Sylvain joue quelques notes sur le piano de Gervais, intentionnellement. Cruauté ou remords ? Tandis que l'ambulance qui emmène Gervais et sa femme s'éloigne sur la route, Sylvain et Marie-Jeanne s'en retournent vers leur propre existence. Mots clés : Première Guerre mondiale ; blessé (de guerre) ; gaz (gazage) ; soin (convalescence) ; souvenir ; mort ; soldat (lieutenant) ; comportement psychologique (culpabilité) ; piano ; accident ; blessure ; main ; couple ; bombardement ; moisson ; battage ; machine agricole (moissonneuse mécanique) ; machine agricole (batteuse à vapeur)

    Vous pouvez déposer un commentaire :

     pseudo
     E-mail   (Non-publié)

     Votre commentaire
     

    1 Commentaire

    chantale

    Date : 26-08-2014 Heure : 12:37:33



    Bonjour , j ai des photos de mes parents et de ma soeur pendant le tournage de ce film , mon papa est décédé mais ma maman parle sans arret du regret de ne pas avoir vu ce film .Avez vous une copie ou un lien . C tres important pour nous et j attends avec impatience votre reponse chantale Eymery